Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2012

Double page sur Charisma dans Libération

évangéliques,france,paris,charisma,charismatisme,charismatisme troisième vague,libération,megachurch,seine saint-denis,bernadette sauvagetAvec plus de 7000 fidèles revendiqués, Charisma Eglise chrétienne est la première megachurch de France.

Dans ses nouveaux locaux de Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), elle intrigue. Etudiée au passage dans Dieu XXL (2008) puis Dieu change en ville (2010), elle fait l'objet, dans le quotidien français Libération, d'une enquête très approndie, sur double page, par une excellente spécialiste du protestantisme, Bernadette Sauvaget.

A ne pas rater! D'autant que l'article est disponible online depuis le 27 août 2012 sur le site du journal (lien).


d

Commentaires

Et moi je suis opposé complet à ces "dieux XXL". Quand le pasteur est auto-proclamé, qu'il cumule réussite, pouvoir, spiritualité et amour, ce n'est plus Dieu qui dit le charisme, mais le charisme qui dit Dieu.

Que la CNEF se soit clairement distancé de ces agissements m'a un peu rendu quelque estime au mouvement évangélique. Mais la difficulté est que ces églises de la réussite méritent bel et bien le qualificatif d'évangéliques, et il me semble que le CNEF, comme, d'ailleurs le texte de Lausanne, n'excomunie pas - pour parler comme d'autres - les tenants de la théologie de la prospérité. C'est juste la polémique qui envenime les débats. Si les textes eux mêmes sont clairs quand au rejet de la théologie, ils sont mesurés sur le cheminement ; il ne s'agit pas d'excomunication, encore une fois.

En effet, il est très difficile de condamner cette théologie par la bible seule. Le texte du Cnef est plutot faible là dessus, il contient pas mal d'erreurs et d'approximations, de mon opinion. Il faut donc - de mon opinion - une évolution par rapport à la façon de comprendre la Bible, la parole de de Dieu, etc. Il faut résoudre le problème des erreurs d'interprétation, qui pulullent à la lecture et à la mise en pratique de la bible.

Mais qu'est-ce qu'un berger, un roi, dont les ordres seraient soumis à des erreurs d'interprétation ?

Plus positivement, il me semble que les évangéliques, et les protestants, résoudront plus facilement ces problèmes en faisant attention à mettre de la joie dans leur culte et leurs réunions. La joie est une très grande valeur spirituelle.. Et c'est le reproche principal des personnes qui vont dans ces églises XXL : avec les franaçais, on s'ennuie, disent-ils (je veux dire de ce que je lis que je comprends dans les articles).

Les évangéliques y arrivent à peu près, mais pour ce qui est des réformés, c'est plus dur. (pourtant il y a "La joie imprenable", de Lytta Basset ? ). Cependant, si la joie se décrète facilement quand on cumule pouvoir, amour et richesse, elle est plus difficile à trouver dans le cadre de conseils presbytéraux, c'est clair.

Prions.

Écrit par : ista | 18/09/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.