Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

Mariage gay, filiation: la Fédération Protestante de France prend position

aamWx7.jpgAu titre des "sources chrétiennes" qui documentent la positions des acteurs religieux français sur la question du mariage homosexuel et de l'adoption, il est temps de signaler, pour celles et ceux qui ne l'auraient pas encore lu, le texte rendu public le 13 octobre (il y a deux jours) par la Fédération Protestante de France

Il fait suite à d'autres prises de position du CNEF (évangéliques) et de la Conférence des évêques (catholicisme) qui ont déjà été signalées sur ce blog. Téléchargement ici

Commentaires

Bref comparatif pour clarifier les choses à propos de certaines assertions de cette déclaration :

« Or, quelque interprétation [sic] qu’on donne des textes du Lévitique [18. 22] ou de ceux de Paul pour le Nouveau Testament [1. 24-28], il faut constater que Jésus dans les Évangiles, n’aborde pas ce sujet. » (Déclaration Conseil FPF 13/10/2012)

Ah bon, sans blague ?! :

« Mais le jour où Loth sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel et les fit tous disparaître. » (NT, Évangile selon Luc 17. 29, voir aussi tout le contexte et les textes parallèles) (Version NBS 2002)

Or, pour rappel :

« Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les hommes de Sodome, entourèrent la maison, depuis les jeunes gens jusqu'aux vieillards, tout le peuple, sans exception. Ils appelèrent Loth et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi ce soir ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous ayons des relations avec eux ! » (AT, Livre de la Genèse 19. 4-5) (Version NBS 2002)

D’autre part :

« Il indique en tout cas que les questions liées à la sexualité étaient pour lui [Jésus] manifestement moins centrales que celle de l’argent et du pouvoir, par exemple. » (Déclaration Conseil FPF 13/10/2012)

« Mais moi, je vous dis : Quiconque regarde une femme de façon à la désirer a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur. » (En pensée donc – nouveauté par rapport à l’ AT - ou en œuvre, à part ça, ce n’est pas central).
(NT, Évangile selon Matthieu 5. 28, voir aussi tout le contexte et les textes parallèles) (Version NBS 2002)

Pour finir :

« Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront pas le royaume de Dieu ? Ne vous égarez pas : ce ne sont pas ceux qui se livrent à l'inconduite sexuelle, à l'idolâtrie, à l'adultère, les hommes qui couchent avec des hommes, les voleurs, les gens avides, les ivrognes, ceux qui s'adonnent aux insultes ou à la rapacité qui hériteront le royaume de Dieu. » (NT, 1e épitre aux Corinthiens 6. 9-10) (citation omise dans la déclaration du Conseil de la FPF).

Personnellement, ma « lecture » des textes, pour utiliser l’expression passe-partout utilisée dans la déclaration de la FPF en question, je la fais avec des lunettes, un bon dictionnaire, la vérification du contexte (sur tous les plans) et des parallèles et du sens des mots dans l’original grec koïnè. Et le sens du mot grec « arsenokoïtès » est sans équivoque possible. Et j’évite l’attitude « texte à géométrie variable spatio-temporelle » quand ça m’arrange pour tel ou tel motif, car ça, précisément, c’est la lecture tendancieuse par excellence ! Spécialité libérale de longue date. Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Or, la Bible n’est pas une grande surface où je serais censé me servir dans les rayons suivant mes convenances personnelles.

Ceci dit, il est capital de rappeler, en cette époque où l’amalgame et le découpage de cheveux en quatre sont devenus un genre de tic obsessionnel compulsif, que, dans la Nouvelle Alliance de Christ, Jésus met en avant d’abord le pardon et sa vie offerte (symbolisée par son sang versé à la croix) pour rendre ce pardon possible à QUICONQUE met sa confiance en Lui. Mais en même temps, Jésus (et aussi tout le NT) nous fait comprendre que nous devons renoncer à certaines tendances que le NT qualifie CLAIREMENT de déviances. CE QUI EST CONDAMNE, C’EST LA TENDANCE EN PENSÉE OU EN ŒUVRE, et non la personne en tant que telle, car Dieu ne fait pas de distinction, nous sommes tous pécheurs. Le Nouveau Testament ne s’arrête d’ailleurs pas à une seule déviation qu’il mettrait en avant plus qu’une autre.

Donc, il faut quand même cesser de se raconter de belles histoires en utilisant une casuistique subtile qui ne sait plus quelle altitude prendre à force de jongleries dialectiques. Que votre oui soit oui, que votre non soit non. On est libre d’avoir l’opinion que l’on veut, mais le plus petit dénominateur commun serait au moins la clarté dans sa position. Et la clarté, par rapport au comparatif ci-dessus... C'est de l'ordre du oui, mais ou du non, cependant.

Écrit par : Eric Lisbonne | 16/10/2012

Merci et bravo M. Lisbonne pour cette très claire mise au point.

Pour être complet, soulignons que la Bible suggère, par la vie de ce même Loth dont le Christ parle avec tant de bien, l'usage de la beuverie et de l'inceste comme pratique sexuelle de dépannage. Nous constations avec regret que la Fédération Protestante de France (FPF) est aussi très en retard sur ces aspects, c'est vraiment désolant.

Selon la TOB (j'ai pas la NBS, désolé), genèse 20-20 et suivants :

... il (Loth) logea dans une grotte avec ses filles. L'ainée dit à la cadette : "Notre père est vieux et il n'y a pas d'homme pour venir à nous suivant la coutume de tout le pays. Allons ! Faisons boire du vin à notre père et nous coucherons avec lui pour donner vie à notre descendance issue de notre père". Elles firent voire du vin à leur père cette nuit là, et l'ainée vint coucher avec son père qui n'eut conscience ni de son coucher ni de son lever. (... et ainsi de suite)

Allelouilla ! Dieu est grand ! Quel exemple !

Au diable ces tièdes de FPF gauchistes relatifs ridicules qui disent pas oui-oui non-non comme le préconise la Bible !

Mais gardons bien à l'esprit que nous ne condamnons que les idées et pas les hommes, hein.

(...à votre tour, M. Lisbonne).

Écrit par : ista | 17/10/2012

Bonjour M. Fath !

Merci de nous partager les prises de position des différentes églises chrétiennes en France.
Me permettrez-vous de partager ici ma propre réfexion personnelle sur ce sujet, que j'ai publiée (en deux parties : perspective biblique et questions sociétales) sur mon blog ? Si cela ne vous convient pas sentez-vous libre de supprimer ce commentaire, mon but n'étant pas de faire de publicité gratuite pour mon blog.

http://unetudiantdefendsafoi.blogspot.com/2012/10/mariage-homosexuel-homoparentalite-et_14.html

http://unetudiantdefendsafoi.blogspot.fr/2012/10/mariage-homosexuel-homoparentalite-et_16.html

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 17/10/2012

@ (sandin) ista :

Je me disais bien que votre réaction n'allait pas tarder...

D'abord, le texte en question est, dans la Genèse, la section 19. 30-38 et non pas 20. 20, que ce soit dans la version TOB ou dans celle de la NBS.

Ce texte (et ce n'est d'ailleurs pas le seul dans l'Ancien Testament) nous raconte une histoire peu morale, en effet ; pourtant, il ne formule pas de jugement (du moins explicite) sur celle-ci. Nous trouvons là l'explication de l'origine ancestrale des peuples de Moab et d'Ammon, auxquels les Israélites auront plus tard à faire face lorsqu’ils s'apprêteront à entrer par l'est dans le pays de Canaan ; ce texte nous donne aussi, en relation entre autres avec Deutéronome 2. 5, 9 la raison du traitement particulier dont ces peuples seront ainsi l'objet quelques siècles plus tard de la part de celui d'Israël. De plus, La facilité avec laquelle leur père Loth se livre à l'attrait du vin et le double inceste que ses filles commettent, montrent assurément combien la contagion de la corruption des mœurs en vigueur dans Sodome avait atteint profondément la famille de Loth.

Le raisonnement consistant à prétendre que, des histoires de ce type seraient des "exemples" et que Dieu les approuverait sous prétexte qu'elles seraient consignées dans la Bible TELLES QUELLES (c'est ce qu'insinue en tous cas votre propos : "Alléluia - orthographe usuelle -, Dieu est grand ! Quel exemple !", sinon expliquez-moi le rapport, car la aussi, la clarté ???) me paraît plutôt simpliste et expéditif.

Cette histoire, qui vous rend si véhément (à moins que ce ne soit la teneur de mon commentaire), est au contraire une preuve d'honnêteté : la Genèse ne passe pas sous silence les défaillances humaines et ne cherche pas à "enjoliver", ni à édulcorer quand il s’agit d’exposer des faits. Au moins, le texte ne vous laisse pas indifférent, comme tant d’autres, et c’est déjà ça !

Et ce n'est pas parce qu'on dénonce certaines attitudes qu'on condamne les personnes elles-mêmes, allons, allons. Voir l'histoire de la femme adultère dans l'évangile selon Jean.

Quant aux termes tels que gauchistes, etc. : ce n’est pas moi qui les ai employés, et jamais depuis que j’écris des commentaires sur ce blog, je ne me sens donc pas concerné par ce genre de terme reflétant des visions binaires et simplistes. Nous sommes là dans la caricature. Et relisez le début du 5e chapitre de l’épître de Jacques, vous verrez à cette occasion - et en quels termes - si la Bible encense aveuglément le capitalisme corrompu et l'exploitation de l'homme par l'homme…

Passez une bonne journée, et désolé pour le désagrément que je vous ai causé si je ne suis pas d’accord avec vous, mon intention n'est pas d'aller au clash mais de protester plutôt que de dire amen à tout et d'être un béni-oui-oui sans chercher à comprendre. Ne vous conformez pas au siècle présent.

Bien cordialement,

E. Lisbonne

Écrit par : Eric Lisbonne | 17/10/2012

Je vous remercie monsieur Lisbonne pour ces remarques et précisions expliquant mon texte, mais il me semble que c'est plutot à vous qu'il faudrait les expliquer ? Enfin bon... je suis bien d'accord avec vous que, à un passage, la Bible présente un exemple qui pourrait être à suivre, et 3 paragraphes plus loin, "des preuves d'honnêteté", comme vous dites.

Bon... et bien...

Cordialement.

Écrit par : ista | 18/10/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.