Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2013

Un pontife peut en cacher un autre

Pontifex socialiste.jpgC'est le Lab d'Europe 1 qui a le mieux exposé l'affaire: le président français actuel a cru bon faire de l'humour, suite à la décision courageuse et respectable du pape catholique Benoît XVI de renoncer prochainement à sa charge.

"Nous ne présentons pas de candidat", a-t-il soufflé. 

Ce trait révèle un impensé: l'oracle socialiste comme prêtre de substitution. Qui dit le Bien, le Mal, le Rêve, le Progrès, "l'Avancée". Pourquoi candidater à la succession de Benoît XVI quand on est déjà, en réalité, pontife en charge du Sens et du Rêve (français)?

L'occasion de relire avec profit Emilio Gentile, Les religions de la politique (Paris, Seuil, 2005), qui soulignait qu'on "ne peut affirmer aujourd'hui que la sacralisation de la politique ait totalement disparu".... (p.269). Ce n'est pas le Pontifex de l'Elysée qui le démentira.

Commentaires

"Pontifex de l'Elysée"
Super comme expression ! Les socialistes sont toujours prêts à dicter le Bien.
On aurait pu attendre des paroles plus intelligentes du "Pontifex de l'Elysée" ou encore de sa ministre de la santé. Mais je place la barre sans doute trop haut !

Écrit par : Patrick B | 13/02/2013

Je trouve que lorsque vous vous exprimez sur François Hollande et sur les socialistes, ici ou précédemment, vous vous situez dans le registre du billet d'humeur (orienté), et non plus sur le terrain du recul scientifique qui sied à votre blog.

Écrit par : Michel S. | 13/02/2013

Je suis d'accord avec vous cher Michel S.
Et je me soigne...
Cela dit, l'enchantement du politique, particulièrement par la Gauche, qui préempte l'universel, est un vaste objet d'analyse scientifique.
Mais il est vrai que mon photomontage espiègle n'a rien de scientifique, lui.
Je l'avoue: j'aime rigoler de temps en temps sur mes inépuisables objets de recherche (religion, laïcité, société), et comme je n'ai pas souci de faire carrière, j'ose de bon coeur. Je crains fort d'avoir hérité de l'iconoclasme de certains anciens huguenots....

Je reste cela dit vigilant sur le risque de mélange des genres, et votre observation m'y encourage. Vous remarquerez que depuis l'élection de François Hollande, je n'ai quasiment jamais fait d'incursion du côté du débat politique(cien), et après cette toute petite "rechute", je vais essayer d'éviter complètement.
Il est préférable que je m'exprime politiquement dans d'autres cadres que ce blog, ce que je fais d'ailleurs déjà depuis quelques temps. Bien à vous

Écrit par : SFgrippé | 14/02/2013

Sans prendre le temps de vérifier, j'ai de plus l'impression que vous avez à plusieurs reprises épinglé au fil des années la gauche sur le mode du billet d'humeur, alors que j'ai l'impression que vous ne l'avez que très peu fait pour la droite.

Je me permets de le signaler, car cela ajoute à l'aspect peu scientifique, car déséquilibré, de votre point de vue sur la politique politicienne.

Vous comprendrez que ce traitement inégal et orienté m'incommode quelque peu...

Écrit par : Michel S. | 14/02/2013

Les Papes même si je n'aprouve pas ce titre ou fonction,selon la loi canonique Catholique ont le droit de se retirer et même de nommer leur successeur.
Benoit XVI a préférer se retires plustot que de faire comme Jean Paul II qui ne pouvait plus rien faire cause de vieillesse et de maladie,mais il est resté acroché a son poste quand même devenant un peu la risée du monde.
Bravo Benoit XVI,même si je me demande a quoi sa sert Bibliquement un Pape.

Écrit par : gerard bouffard | 20/02/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.