Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2020

Usages staliniens de la Révolution numérique

6e3030535b8d2afda19e1354494c0e7f.jpgCertains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

 

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d'une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux... et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

 

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme ("anti-mondialisme" primaire et démagogie) 

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d'internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre "Cataloguer la population" (p.158 et suivantes).

Grace à des protocoles d'espionnage numérique et de collecte assez simples, ce catalogage est à la portée, aujourd'hui, de nombreux acteurs de déstabilisation.

Le melenchoniste mégalomane Juan Branco était déjà auteur de l'outing forcé de Gabriel Attal (lien).

On retrouve Branco aujourd'hui avec Pavlenski, divulgateur de la vidéo qui fit tomber Griveaux, qui affirme: "cela va donc continuer" (Spoutnik).

D'autres gêneurs politiques doivent ainsi s'attendre à subir le même déballage crapoteux (qui évoque la méthode russe du KOMPROMAT).

On discerne, au-delà de la menace lancée, une tendance. Celle d'un mariage monstrueux entre les promesses d'une libéralisation de la communication et de l'information, grâce à internet, et le catalogage généralisé d'une population à des fins de contrôle politique sectaire, éliminant tout gêneur grâce aux données privées stockées.

Ce que Staline, avec les moyens qu'il avait, a tenté durant des années.

Et ce que Xi JingPing, dans la Chine actuelle, pratique à l'échelle de plus d'un milliards d'habitants (lien).

29/12/2019

La controverse des religions politiques et séculières (RHPR)

france,allemagne,sécularisme,sécularisation,religion politique,religion séculière,paul vazeux,matthieu arnold,strasbourg,rhprJe ne saurais terminer cette année sans un coup de chapeau à la Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses (RHPR). Fondée en 1921, la Revue d’Histoire et de Philosophie religieuses publie quatre fois par an, en français, des articles scientifiques de haute tenue, couvrant l’ensemble des disciplines de la théologie protestante, et parfois au-delà.

Au menu, notamment, de la dernière livraison, un bel article de Paul Vazeux sur la controverse des religions politiques et séculières entre intellectuels français et allemands aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale.

Lien.

02/09/2019

Crois ou meurs, de Claude Quetel

crois-ou-meurs-crg.jpgNos sociétés contemporaines s'auto-proclament "tolérantes".

En réalité, elles ont mis en place de nouveaux interdits de blasphème, qui remplacent les anciens.

Manière de réaliser qu'on ne se débarrasse pas si facilement du CROIRE, et de la contrainte sociale qu'on est souvent tenté d'exercer pour faire respecter les croyances légitimes.

C'est tout l'intérêt du livre que Claude Quétel a consacré à la Révolution française de rappeler l'importance du CROIRE et de la coercition idéologique exercée sur les pensées. Au nom de nouvelles croyances supposées changer la vision du monde, on a révolutionné la société, au prix d'une contrainte... objet de débats.

On trouvera une recension bienveillante de l'ouvrage sous la plume de Benoit Rondeau ici (lien), et une rencension plus critique dans Médiapart, sous la plume de Jean-Clément Martin (lien).

 

12/12/2015

France: l'écroulement d'un messianisme politique qui a floué le peuple

Résultats.pngQuel que soit le résultat du second tour des Régionales, demain, la population française semble avoir tourné la page du messianisme national qui donnait au Politique la prétention de changer la vie.

Elu sur cette thématique en 2012 (cf son Discours du Bourget et "le changement, c'est maintenant"), François Hollande et consors se sont fracassés sur le réel: un chômage de masse aux effets dramatiques, une activité découragée par la paperasserie et les charges, une école républicaine vouée au nivellement par le bas (incurie de la réforme des programmes, fin des bourses au mérite, des internats d'excellence, etc...), un Etat obèse, paternaliste et très mal contrôlé, une liberté d'expression à géométrie variable, une classe politique pléthorique et dépassée par les enjeux (hormis certains élus locaux), et un record de prélèvements obligatoires (2e rang mondial, OCDE).

Le FN, parti xénophobe, démagogique et nocif aux valeurs de la République, n'est pas la solution. Mais la seule indignation morale ne sert plus à rien. Géraldine Dalmas-Moreynas l'a bien résumé dans Le Monde: "La France a tourné le dos à ses élites. Comment ne pas la comprendre?" (lien).

Post-Scriptum: en juillet 2012, un amendement proposait le contrôle des frais professionnels des députés (à l'enveloppe considérable). L'immense majorité de la gauche et de la droite parlementaire ont voté contre. Seuls 24 députés ont voté pour, dont les deux députés... du Front National, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard... (lien).

 

13/02/2013

Un pontife peut en cacher un autre

Pontifex socialiste.jpgC'est le Lab d'Europe 1 qui a le mieux exposé l'affaire: le président français actuel a cru bon faire de l'humour, suite à la décision courageuse et respectable du pape catholique Benoît XVI de renoncer prochainement à sa charge.

"Nous ne présentons pas de candidat", a-t-il soufflé. 

Ce trait révèle un impensé: l'oracle socialiste comme prêtre de substitution. Qui dit le Bien, le Mal, le Rêve, le Progrès, "l'Avancée". Pourquoi candidater à la succession de Benoît XVI quand on est déjà, en réalité, pontife en charge du Sens et du Rêve (français)?

L'occasion de relire avec profit Emilio Gentile, Les religions de la politique (Paris, Seuil, 2005), qui soulignait qu'on "ne peut affirmer aujourd'hui que la sacralisation de la politique ait totalement disparu".... (p.269). Ce n'est pas le Pontifex de l'Elysée qui le démentira.

22/07/2012

Dixieland Gospel (3), musique religieuse South USA: "Dixie Land"

n0807-1-72dpi.jpegReprenons notre mini-série de l'été sur le Gospel du Sud des Etats-Unis, avec aujourd'hui l'écoute de Dixie's Land (composé avant 1859).

Cette chanson particulièrement emblématique du Sud des Etats-Unis a été éditée pour la première fois peu avant la Guerre Civile, en 1859, à la Nouvelle Orléans.

En fait, elle a été composée antérieurement par un certain Daniel Decatur Emmett (de l'Ohio), mais elle a été véhiculée dans un premier temps par "tradition orale", sans support imprimé. 

Lire la suite