Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2015

Pétition contre l'interdiction du foulard à l'université

images.jpegAlors que les propositions de Nicolas Sarkozy sur les cantines scolaires ont provoqué un tollé, y compris au sein de l'UMP (lien), à noter aussi cette pétition d'universitaires CONTRE la perspective (ubuesque) d'une interdiction liberticide du foulard à l'université. Sur la forme, on peut se distancier d'une rhétorique idéologique maladroite, manichéenne et contre-productive.

Sur le fond, on ne peut qu'approuver l'idée simple selon laquelle la liberté vestimentaire d'étudiants majeurs, conjuguée à une vraie diversité de convictions, est une richesse précieuse qu'il n'est pas question de restreindre au nom des peurs et des surenchères démagogiques qui empoisonnent actuellement le pays. La laïcité n'éradique pas les différences, mais permet aux différences de vivre ensemble dans le respect des libertés, l'un des buts de l'espace universitaire!

1000 universitaires auraient signé la pétition, accessible ici (lien).

Commentaires

Alors que le "voile" (pas la burqua") ne m'empêcherait pas de faire cours normalement (retraité universitaire), alors que je ne souscris pas du tout à la phobie démagogique de NS, je ne signerai pas cette pétition qui semble restreindre le problème au "droit de s'habiller comme on veut".
C'est rudimentaire au plan de réflexion. la vraie question est double, me semble-t-il: celle di visage de l'autre; celle de l'emblême.
Celle du visage: en République (plus qu'en démocratie), savoir à qui on s'adresse est capital. pas besoin d'aller jusqu'à Lévinas pour cela. C'est la possibilité même d'un "accueil de tous et chacun".
Celle de l'emblême": si le "signe" veut se dire, en permanence, religieux de part en part, on devrait au moins avoir le droit de préciser qu'on ne le reconnaît pas comme tel et qu'on considère uniquement le goût pour une tradition (de plus pas exigée dans le Coran). Par ailleurs, il y a de très beaux "bandana", de style, à la mode, plaisants à regarder. Les regarder ne doit pas m'intimer l'ordre de considérer telle personne en bloc comme étant tout entière (comme une chose?) de telle religion, que moi-même je sois croyant ou non, de telle ou telle religion.
Personnellement, je serais intraitable pour "voir le visage", pour le reste, je dirais publiquement comment je considère la pluralité vestimentaire, et j'affirmerai que je ne fais pas cours à des "signes" mais à des "personnes en devenir" qui existent bien au-delà de leurs particularismes (ce que devrait signifier le simple fait de "faire des études").
Ca ne ferait pas un texte à pétition, mais ce serait une prise de parole au sein de mon cours, une fois pour toutes.
Un point encore: que pensent les femmes voilées, qui s'appuient sur leur "liberté" adulte à l'Université, des impositions de voiles par des parents à des mineures très jeunes, visibles de plus en plus?
gef

Écrit par : gef | 27/03/2015

C est touchant cette mobilisation de PARIS 8
tout ces grands universitaires personnellement ca me rassure cette reaction devant tant de menaces pour les libertes
on dirait un chapitre du dernier Houellebecq

Écrit par : straussien | 27/03/2015

Je ne signerai pas non plus cette pétition. La loi interdit le port de "signes ostensibles religieux" . La pétition défend les femmes voilées, mais ne soutient pas les gens qui ont envie d'arborer une petite croix en signe de pendentif.
Ceux qui obligent les femmes à se voiler sont souvent les mêmes qui considèrent qu'une femme portant une robe s'arrêtant aux genoux est "habillée comme une prostituée".
Il n'y a qu'à voir ici : http://www.dailymotion.com/video/xsi69g_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles_news?start=0
Il y a 30 ou 40 ans, nous avions déjà des musulmans en France et les femmes s'habillaient comme nous. Tout le monde s'en portait fort bien et il nous n'avions pas ce climat exécrable que nous avons depuis que des imams venus des pays arabes viennent intoxiquer les musulmans de France de leurs doctrines extrémistes.

Écrit par : Patrick B | 30/03/2015

Et ici le témoignage d'une femme kabyle qui raconte son sort et celui des femmes en pays d'islam. Elle refuse catégoriquement le port du voile et sait pourquoi : http://www.kabyles.net/Temoignage-d-une-femme-kabyle,4747
En France, il faudrait signer une pétition permettant l'asservissement des femmes par le port du voile ! Car le "libre choix" est un leurre, on n'arrivera pas à me persuader du contraire.
La France est un pays de liberté, mais de moins en moins. Peu à peu la charia s'imposera à nous, et nous l'acceptons sans broncher. Pourtant, avec ce qui se passe dans les pays musulmans, nul ne pourra dire qu'il ne savait pas.

Écrit par : Patrick B | 05/04/2015

Il ne s'agit nullement de signer une pétition pour l'asservissement de qui que ce soit. Le "libre choix" est un leurre dans bien des cas (nous nous laissons aussi beaucoup endormir et berner par la société de consommation; quant au système politique oligarchique qui est le nôtre, il manipule aussi même s'il comporte quelques éléments authentiquement démocratiques et républicains). Mais interdire le port d'un vêtement est plus liberticide que de permettre aux individus d'exercer une liberté, même incomplète. De très nombreuses femmes portent le foulard, en France, par choix. D'autres sont implicitement ou explicitement contraintes, et là, il faut s'attaquer à ceux qui contraignent au lieu d'interdire globalement. En France, on interdit et on légifère à tout bout de champ (épidémie de lois) et on infantilise. Cela a un nom: "l'Etat nourrice". Pour ma part, si j'ai besoin d'une nourrice, ce n'est pas à l'Etat que je m'adresserai! Et je ne souhaite pas au pays de continuer sa dérive infantilisante, qui conduit au lent naufrage auquel nous assistons précisément.

Écrit par : SF | 06/04/2015

Je suis d'accord avec vous lorsque vous évoquez la société de consommation et dites que "quant au système politique oligarchique qui est le nôtre, il manipule aussi". Mais ce qui me préoccupe, c'est que pratiquement personne ne se bat pour que les musulmanes ou supposées telles puissent sortir librement et non voilées en toute sérénité, sans avoir à subir les interdictions, outrages, viols et autres joyeusetés de la part de leurs coreligionnaires mâles. Je n'ai pas encore vu de pétition pour cette cause.

Écrit par : Patrick B | 06/04/2015

Patrick B : En France, les femmes dans les situations que vous décrivez bénéficient déjà de la protection des lois de la République et si des abus existent malheureusement toujours, la très grande majorité des femmes voilées le sont de par leur propre choix.

J'ai un ami assistant social actif dans les quartiers populaires d'une grande ville française, qui a côtoyé de nombreuses jeunes filles françaises blanches de culture chrétienne converties à l'islam et m'a raconté que plusieurs d'entre elles, dès lors qu'elles étaient en sécurité dans son bureau, lui ont confié qu'en réalité elles se moquent bien de l'islam, mais qu'elles ont choisi la conversion précisément pour le voile, afin d'échapper au harcèlement constant des jeunes hommes dans les rues de leurs quartiers. (NB : Je précise tout de suite que je suis convaincu que la majorité des convictions à l'islam sont sincères, je ne prétends pas que cette motivation soit majoritaire loin de là, mais elle existe.)

De quel côté l'asservissement des femmes est-il le plus flagrant ? Chez celles qui portent un bout de tissu sur la tête tout en n'ayant, pour la plupart d'entre elles en France, guère moins de relations sociales avec les hommes que celles qui ne le portent pas ? Ou dans l'esprit bourré de pornographie de l'adolescent occidental qui voit les femmes non comme des personnes comme de purs objets de convoitise ? Je ne suis pas spécialement femme du voile islamique, je ne pense pas que ce soit un symbole positif pour les femmes, mais à partir du moment où c'est le choix de la personne, qui suis-je pour l'en empêcher ?

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 06/04/2015

@ Un étudiant défend sa foi, vous dites :
"elles ont choisi la conversion précisément pour le voile, afin d'échapper au harcèlement constant des jeunes hommes dans les rues de leurs quartiers"

C'est précisément ce que je dénonce dans mon commentaire du 30/03/2015 où j'ai mis le lien de la vidéo. Cette femme se fait traiter de "salope" alors qu'elle n'est de loin pas vêtue comme une prostituée. Et par qui ? Regardez bien ! Ce sont bien des gens "qu'il ne faut pas stigmatiser" qui considèrent qu'une femme non voilée est une "salope" ou une "pute". Il faut se battre pour que les femmes puissent sortir, vêtues normalement, à l'occidentale sans être inquiétées, pas pour que les femmes aient le droit de se voiler !
Mais nous sommes en pleine inversion des valeurs. Aurait-on idée de demander par exemple aux personnes de petite taille, de se mettre sur des échasses, soigneusement camouflées pour qu'on ne se moque plus d'eux ?

Écrit par : Patrick B | 08/04/2015

Non ! Là vous mélangez tout : le harcèlement sexuel récurrent aujourd'hui, dont TOUTES les femmes en-dessous d'un certain âge et plutôt jolies se plaignent, n'a rien à voir avec un conservatisme religieux qui rejette les "femmes légères" (domaine dans lesquels les chrétiens, y compris évangéliques, n'ont d'ailleurs rien à envier aux musulmans...), mais est le fruit de notre société de consommation bien occidentale qui objetifie le corps féminin pour mieux le mercantiliser, de notre "libération sexuelle", de notre société hypersexualisée qui nourrit ses jeunes au porno dès le biberon ! Le seul "dieu" de ces gars est leurs testicules, qu'un certain nombre d'entre eux soit de culture musulmane n'y change rien car leur motivation n'a rien à voir avec l'islam mais tout à voir avec la permissivité morale occidentale moderne.

Plutôt que de décider ce qu'une femme a le droit de porter ou pas, ce que vous êtes en train de faire autant que ceux que vous dénoncez, pourquoi ne pas lutter pour que chaque femme ait le droit de l'habiller comme elle le souhaite (évidemment dans les limites de la décence et de la sécurité publique définies par la loi républicaine) : voilée si elle le souhaite, "à l'occidentale" comme vous le dites si elle le souhaite, à la masculine si elle le souhaite, selon les traditions de son pays d'origine si elle le souhaite, autrement si elle le souhaite. Cela n'implique pas d'approuver telle manière de s'habiller (je trouve également que le sens originel du voile islamique est dévalorisant pour les femmes, et pour les hommes aussi d'ailleurs), mais de reconnaître que le corps de toute personne lui appartient à elle seule et que nul autre n'a de leçons à lui donner sur ce qu'elle en fait !

Par ailleurs, je vous recommanderais de faire attention avec des remarques du genre : "Regardez bien ! Ce sont bien des gens "qu'il ne faut pas stigmatiser" qui considèrent qu'une femme non voilée est une "salope" ou une "pute"." Que le harcèlement sexuel de rue est souvent le fait de jeunes hommes issus de l'immigration est une évidence, mais il y a des manières de le dire ! Je ne vous ferai pas de procès d'intention parce que je vous connais, mais pour qui ne vous connaît pas cette rhétorique est la seule image qu'ils ont de vous et elle n'est pas à votre honneur.
Par ailleurs, j'ai déjà aussi entendu des femmes se plaindre de l'attitude d'hommes français bien blancs... notre ex-futur Président aujourd'hui jugé pour ce genre de chose n'a pas vraiment le profil d'un jeune maghrébin de banlieue non plus.

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 10/04/2015

@ l'Etudiant qui défend sa foi.
Dans un premier temps, de guerre lasse, je ne souhaitais plus répondre. Finalement je le fais tout de même, mais ce sera mon dernier commentaire sur ce sujet, ne souhaitant pas abuser de ce blog, d'autant que nous frisons le hors-sujet.
Oui, il y a des gens qu'on n'a pas le droit de stigmatiser, et il y en a que l'on stigmatise sans vergogne. Le premier ministre lui-même, pour ne citer que lui, n'a pas hésité à stigmatiser les paisibles manifestants de la manif pour tous, en les traitant de "factieux homophobes" alors qu'ils n'étaient ni factieux, ni homophobes. D'autres voix éminentes les ont traités de cathos réacs, ce qui est une insulte quand on sait ce qu'ils pensent des "cathos" et des "réacs".
Cela m'est resté en travers de la gorge. Les nouveaux prêtres prêchant leur morale socialiste et désignant qui sont les coupables de tous les maux, nous assènent en plus des leçons de "vivre ensemble", alors qu'eux-mêmes vivent dans l'entre-soi de l'oligarchie. Ils veulent la "mixité sociale" pour les autres, mais surtout pas pour eux-mêmes.

Écrit par : Patrick B | 13/04/2015

Si une femme est libre de montrer son corps et bah la femme musulmane est libre de se couvrir !
La plus belle femme est musulmane car c'est une perle protégé que seul son mari peux déballer.

Écrit par : Jonathan | 19/04/2015

Les commentaires sont fermés.