Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2015

30 ans après Doucé, l'EPUF s'ouvre à la bénédiction des unions gay

JD.jpgSoulignée à juste titre dans les médias pour son importance, la décision du synode de l'EPUF (une des plus importantes églises protestantes françaises) de permettre, ce week-end, aux pasteurs qui le souhaitent de bénir les couples homosexuels mariés en mairie renvoie, il y a 30 ans, aux "bénédictions d'amour et d'amitié" pratiquées à Paris dans les années 1980 par un pasteur baptiste non-conformiste, Joseph Doucé (1945-1990).

A noter qu'à cette époque, l'air du temps était opposé à l'homosexualité. Les protestants d'alors, dans leur très grande majorité, partageaient l'opinion dominante et avaient alors durement condamné Doucé.

Aujourd'hui, l'air du temps a changé.... et les positions de l'EPUF ont changé aussi. Quelle part faire entre le travail exégétique et la validation des évolutions sociétales? Pas facile à dire.... Mais il est sûr que le travail d'interprétation biblique ne se fait pas "hors sol".

Commentaires

Il est certain que les gens finissent pas s’acclimater à leur environnement et qu'un peu de levain fait lever toute la pâte, comme le dit l'Apôtre. D'où aussi la nécessité de ne pas tergiverser et si les croyants qui s'opposent aujourd'hui à cette bénédiction ne veulent pas finir à leur tour dans le camp d'en face, d'ici 30 ans (ou moins!) ils feraient mieux de ne pas tenter le Seigneur et de ne pas appeler sur eux un esprit d'endurcissement, salaire de la tiédeur.
C'est aussi pour cela que j'ai appelé les éventuels restes fidèles de l'EPUdF à ne pas rester sur ce bâtiment naufragé et à se garder de tout le nicodémisme -- auquel mènent les opposants à cette bénédiction qui, finalement, resteront dans cette communion afin d'y toucher leur pension.
http://blog-confessant.blogspot.fr/2015/05/appel-du-17-mai-2015.html

Bucer

Écrit par : Bucer | 19/05/2015

Certaines évolutions sont lentes. Les protestants luthéro-réformés ont mis 450 ans à comprendre que le baptême rend les femmes autant aptes au ministère pastoral que les hommes. Dans le cas de l'homosexualité, le jugement a priori antique de "l'abomination" avait besoin d'un fondement scientifique et sociétal important pour pouvoir être révisé.
Tant que psychologues et psychiatres parlaient de "perversion", de "pathologie", tant que les soi-disant "thérapies de conversion sexuelle" maintenaient le l'idée d'un prétendu choix comportemental erroné, l'Eglise n'avait aucune raison réviser le jugement d'abomination : on aménageait juste l'accueil du "pécheur" que se doit d'être pénitent et donc de tenter de ne plus retomber dans le péché. D'où la déconsidération du couple homosexuel, jusqu'ici, l'incitation à l'abstinence etc.
Or, l'évidence scientifique (reflétée dans l'acceptation croissante de la société) devient de plus en plus écrasante depuis ... 30 ans. L'homosexualité est donnée ontologique multicausale pour une minorité constante de personnes. Il s'agit d'en prendre acte, et donc de réviser des "évidences" séculaires, fussent-elles "bibliques". Nous avons fait la même chose pour d'autres sujets, l'esclavage, les maladies de peau ressemblant à la lèpre de Lévitique 13ss, la place des femmes, le partenariat au sein du couple etc.
Le choix de l'EPUdF est un choix éclairé, bibliquement, scientifiquement, théologiquement. C'est cela, le travail de l'Esprit Saint !

Écrit par : JGrauling | 19/05/2015

Établir un lien entre un pasteur baptiste en rupture de ban et l'actuelle EPUdF me semble un raccourci pour le moins hasardeux.

Écrit par : Richard Bennahmias | 19/05/2015

Qui parle de lien, cher Richard?
C'est vous qui le faites, pas moi.
Il me revient en tant qu'historien de rappeler que la bénédiction des couples gay ne date pas de 2015, mais d'au moins 30 ans auparavant en France. Ce qui ne signifie nullement un "lien", d'autant plus que le pasteur Doucé était rejeté, à l'époque, aussi bien par les baptistes que par les "luthéro-réformés" qui constituent aujourd'hui l'EPUF. Aucun lien donc, si ce n'est que la réalité de la bénédiction a une histoire, qu'il importe de raconter sans oublier les pasteurs "en rupture de ban", comme vous dites.

Écrit par : SF | 19/05/2015

JGrauling: le ministère pastoral féminin ne découle pas du sacerdoce universel des baptisés. DES luthéro-réformés se sont fourvoyés dans cette matière, très récemment comme vous le notez, cela ne fait pas de leur erreur une vérité chrétienne. Là encore, les épîtres pastorales ne laissent pas de doute sur le fait que l'ordination de femmes est due à des raisons étrangères aux Écritures.

Écrit par : Bucer | 19/05/2015

Et voilà, le pas est franchi. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment on veut faire dire aujourd'hui à la Bible le contraire de ce qu'elle affirme. Et qu'on ne me dise pas que l'Eglise peut "bénir" des couples homos parce que la loi le permet. Paul ne dit-il pas que l'Eglise n'a pas à se conformer au monde ?

Et cette décision de l'EPUdF a été prise sans concertation aucune avec les autres membres de la FPF. Voilà à nouveau le protestantisme gravement divisé.
Je ne suis pas surpris de voir ici un commentaire du principal activiste du lobby gay sévissant dans l'UEPAL depuis quelques années.

Voici la réaction de la Fédération des Eglises baptistes : https://docs.google.com/a/feebf.com/document/d/1uLzX_sb3yAWIp10nByWVNadml2XbeinOIaJhEH7QqlU/edit?usp=drive_web

Voici celle du président de l'Union des Eglises évangéliques libres : http://plvmagazine.fr/des-regrets/

Et voici enfin celle du Conseil national des Evangéliques de France : http://www.lecnef.org/images/CNEF_communique_benediction_couples_meme_sexe_150518.pdf

Écrit par : Patrick B | 20/05/2015

Ils appelleront le mal bien et le bien mal dit la Bible !

http://www.biblecoran.org/saintedoctrine/viewtopic.php?f=10&t=149

Les lois de Dieu sont immuables et inchangeables, cela contrairement à celle des hommes !

Les termes homosexuels et les pratiques dénoncés comme décadent dans la Bible ne changent pas !

Il vaut mieux dans de telles conditions, obéir a Dieu plutôt qu'aux hommes cela au risque d'être persécuté prochainement en Europe !

Jésus a annoncé cela par avance pour nous mettre en garde contre le péché de l'homosexualité et bien d'autres tares dénoncés dans la Bible, mais qui pourtant demain seront largement toléré comme le fait d'avoir des relations sexuelles avec un animal !

La décadence morales ira jusques où ?

http://www.biblecoran.org/saintedoctrine/viewforum.php?f=10


Mes salutation
Pst Et Missionnaire Becquet Christian
EMEC du Cameroun
MPEMF-ACTES[29]

Écrit par : Pasteur Christian Becquet | 20/05/2015

Bucer

Écrit par : Bucer | 19/05/2015

Certaines évolutions sont lentes. Les protestants luthéro-réformés ont mis 450 ans à comprendre que le baptême rend les femmes autant aptes au ministère pastoral que les hommes. Dans le cas de l'homosexualité, le jugement a priori antique de "l'abomination" avait besoin d'un fondement scientifique et sociétal important pour pouvoir être révisé.

Réponse pasteur Christian Becquet

Les commandements de Dieu ne doivent pas être analyser par la sagesse humaine! On ne révise pas la loi de Dieu,car c'est spirituellement qu'on juge, et non selon la sagesse humaine, la Philosophie ou la Psycologie etc.

Écrit par : Pasteur Christian Becquet | 25/05/2015

Si les Eglises luthéro-réformées "avaient durement condamné" (sous quelle forme?) Joseph Doucé, n'est-ce pas parce que c'était un personnage ambigü qui faisait aussi dans le même temps l'apologie de la pédophilie?

C'est du moins ce qui ressort d'une rapide recherche sur internet. Je n'ai pas lu son livre 'La pédophilie en questions'. Il serait intéressant d'avoir votre éclairage sur la question...

Écrit par : Sandrine | 25/05/2015

"Église Protestante Unie", se dénomment-ils : Je dirai plutôt Entreprise Apostate Unitarienne, ce qui est plus conforme à la triste réalité majoritaire -libérale- sur le terrain.

Et quand on invoque "l'interprétation" biblique, comme certains (je dirai plutôt les sordides tripatouillages exégétiques, dont les courants libéraux majoritaires de cette coterie sont grands spécialistes), je leur réponds par le rappel de l'apôtre des nations : "Ne vous conformez pas à ce monde-ci". Romains 12. 2 (version NBS). Et qu'est-il dit juste avant ? Il est question de "conformité à la Parole" ! Se conformer à ce monde-ci, c'est précisément ce que revendique leur président actuel ! Ces braves philosophes humanistes et romantiques vont bien sûr hurler au procès d'intention, qu'importe : Les positions de l'EPUF sont d'un point de vue biblique affligeantes et lamentables. Mais le pire réside dans les motifs qui sont invoqués : on déshonore alors Dieu et sa Parole. "Tu n'invoqueras pas le nom du SEIGNEUR (YHWH) ton Dieu, pour tromper". Exode 20. 7 (version NBS). Et que fait-on quand on se réfère à "la conscience de chacun comme critère prioritaire", ou à "la nécessité d'attirer à l’Évangile -sic- un nouveau public" ? Le texte est devenu un supermarché pasteurisé où chacun se sert selon ses convenances personnelles et ses adaptations mondaines à géométrie variable. Approchez, on rase gratis.

Ce n'est pas le "grand réveil" qui est annoncé dans l'Ecriture, n'en déplaise à certains. Non, bien au contraire, c'est l'apostasie qui déferle sur le monde actuel. En voilà un nouveau signe.

Écrit par : Eric Lisbonne | 25/05/2015

Les talibans évangéliques qui nous pompent et s'excitent sur ce sujet feraient mieux de se regarder dans la glace.
Laissons les homos tranquilles. La bénédiction c'est bien, et plus il y a de bénédiciton, plus c'est bien

Écrit par : ANtoine | 26/05/2015

Chère Sandrine,
J'ai bien peur qu'une "rapide recherche sur internet" soit un peu insuffisante pour porter un jugement sur le personnage, hautement complexe, de Doucé. Concernant sa mise à l'index, elle a largement porté sur la question homosexuelle. Pour avoir étudié une bonne partie de la "correspondance Doucé", et avoir publié sur ce sujet (voir le livre sur "Religion et Genre" notamment dirigé par ma collègue Florence Rochefort), je puis dire que la "famille protestante" dans son ensemble n'a pas pris de gants avec lui SUR LE SUJET DE L'HOMOSEXUALITE.
Concernant par ailleurs les pédophiles, les transsexuels, les bis, les sadomasos et bien d'autres parias que l'immense majorité des chrétiens vouait, à l'époque (et souvent toujours) au bûcher, je dirais seulement ceci: Doucé n'était nullement, lui-même, tout cela, mais il cherchait à voir l'humain derrière le "monstre social". Pour cela, il a pris des risques, cherché à comprendre et écouter (d'où les livres), commis des erreurs... et l'a payé très très cher.

Écrit par : SF | 26/05/2015

Réponse à Antoine (commentaire écrit le 26/05/2015) :

Vous confondez tout, cher monsieur. Là n'est pas la question.

Il ne s'agit pas de stigmatiser les homosexuels, encore moins de faire preuve de comportement homophobe.

Si une personne homosexuelle visite une assemblée évangélique, nous nous devons de l'accueillir, car l’Évangile de Jésus-Christ nous demande de respecter les personnes, quelles qu'elles soient. Jésus de Nazareth allait manger en compagnie des personnes marginalisées par la société de son temps : Est-ce à dire qu'il approuvait leurs mœurs, je vous le demande ?

Mais nous avons aussi le devoir en notre âme et conscience de dire la vérité à ces personnes quant à ce que le Nouveau Testament (pas que l'Ancien) enseigne au sujet des pratiques homosexuelles. Encore une fois, il ne s'agit évidemment pas de faire un nième amalgame entre la personne et la pratique à laquelle elle s'adonne.

Quant à la comparaison avec les talibans, elle est tout simplement grotesque. Et puis, apprenons aussi à argumenter avant de critiquer facilement, sinon, au lieu de se regarder dans la glace, on risque de voir notre entendement pris dans celle-ci...

Écrit par : Eric Lisbonne | 28/05/2015

Pourquoi l'homosexualité est elle une abomination ?
Parce que c'est écrit dans la bible
Pourquoi c'est écrit dans la bible ?
Parce que c'est une abomination

tel est le raisonnement des homophobes qui croient voir la Parole là où ne se trouve que leurs préjugés, identiques à ceux d'un Paul, fut-il apôtre. Les femmes doivent elles se taire dans les assemblées ?

Et pour ceux qui voient dans la bible hébraique la Loi, qu'ils le fasse au moins en grand : libre à eux de violer une nana car s'ils sont confondus ils en seront quitte pour 50 sheckels (Deuteronome 22, 28-29)

Donc bravo à l'EPUdF tant qu'elle reste clair sur la ligne jaune qu'est la PMA.

Écrit par : Daniel Alexandre | 30/05/2015

Réponse à Daniel Alexandre (commentaire publié le 30/05/2015) :

Je passerai sur ce qui est dit dans votre premier paragraphe (caricature grossière) et dans le début du deuxième (jugement hâtif et sommaire, cf. Jacques 3. 17 et voir ce que j'écris à ce propos dans mon précédent commentaire).

Cependant, ils en disent long sur la manière dont beaucoup considèrent désormais l'Ecriture : un miroir de leurs convenances, ce que justement je disais plus haut. Avant de déclarer l'apôtre Paul misogyne (c'est très en vogue, actuellement !), lisez ce qui est dit dans Actes 9.15, au sujet de qui est celui qui l'a mandaté. Nos préjugés personnels devraient-ils alors être juges des critères de ce qu'il faudrait accepter ou rejeter dans le texte biblique ?

Sortir et isoler des passages bibliques de leur contexte et surtout de leur cadre, comme Deutéronome 22.28-29 (voir Exode 22. 15-16, il y a d'autres cas, comme par exemple Genèse 19. 30-38 ou Osée 1) ou 1 Corinthiens 14. 34-35 (voir les circonstances de rédaction des deux épîtres aux Corinthiens, aussi 1 Timothée 2.11-12 et tout le contexte des deux épîtres à Timothée) ne conduisent qu'à en faire des prétextes, qu'à les déformer, et n'ont par conséquent jamais fait grandir le débat. Mais sachez que ce travers peut exister aussi chez les évangéliques ! Personne n'a l'apanage de l'infaillibilité, sauf Dieu, faut-il le rappeler.

Au moins avez-vous la franchise de reconnaître implicitement que pour la majorité des adhérents de l'EPUF, la ligne adoptée est que la Bible n'est plus qu'une base de données avec choix optionnels, c'est clair en effet. Le reste, la couleur de la ligne, jaune ou rouge ou autre, n'est plus qu'une affaire de lunettes aux verres teintés.

Écrit par : Eric Lisbonne | 02/06/2015

Je suis tout jeune chrétien. Je me suis converti après avoir longtemps eu des attirances homosexuelles, et je voudrais dire que cette décision de l'EpudF est terrible pour tous les homosexuels qui cherchent sincèrement à entrer dans le Royaume de Dieu. Les homosexuels, comme tous les autres pécheurs, peuvent être touchés par la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ ("la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ"), et peuvent vouloir ainsi se repentir sincèrement et marcher en nouveauté de vie. Et ce genre de décision est terrible car elle peut être une occasion de chute pour beaucoup d'homosexuels/homophiles mal affermis qui pourraient penser que ce n'est pas un péché alors que la Parole de Dieu condamne très clairement l'homosexualité. Et je peux témoigner que les évangéliques ne rejettent pas du tout les homosexuels qui veulent venir à Jésus-Christ, et qu'on est autant soutenu que tout autre pécheur. La bataille contre la convoitise sexuelle et les désirs contre-nature est extrêmement rude pour les chrétiens qui y ont été soumis autrefois, car notre monde contemporain encourage énormément ces pratiques. Mais si en plus des "églises" se mettent à les encourager, où va-t-on ? Derrière des pseudo-théologies mêlées à de la philosophie mondaine se cachent de terrifiantes légitimations du péché. Ce n'est pas comme cela que les perdus viendront à la lumière. Relisons l'épître de Jude et voyons à quel point il est grave de transformer la grâce en dérèglement. Beaucoup veulent entrer dans le Royaume, et ceux qui légitiment le péché doivent se rendre compte qu'ils sont une pierre de scandale pour les "petits". Il est extrêmement grave de faire chuter les petits, et c'est le signe d'un aveuglement que Dieu réprouve absolument.

Écrit par : Simon | 10/06/2015

Les commentaires sont fermés.