Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2016

Les "attestants", mobilisation protestante au sein de l'EPUF

cbretonnes.jpgLorsque l'EPUF avait décidé, le 17 mai 2015, d'ouvrir la possibilité de bénir les couples homosexuels, il n'avait échappé à personne que le texte argumenté et nuancé présenté à l'appui de cette décision ne comportait aucune référence biblique, excepté un verset (1 Pierre 3:9) utilisé hors contexte (comme le feraient certains fondamentalistes).

Le sociologue et l'historien rappelleront d'autant plus que les étiquettes ne suffisent pas à renseigner sur l'identité des églises: des églises peuvent fort bien ne pas mettre le terme "protestant" dans leur label, mais fonctionner de manière protestante (appuyées sur le principe du Sola Scriptura), tout comme des églises peuvent utiliser le terme dans leur dénomination, tout en s'éloignant de l'identité protestante.

Lire la suite

05/09/2015

Séminaire de rentrée sur les chapeaux de roue pour le GSRL

metamorphoses_catholiques.jpgEn cette période de rentrée, signalons la reprise des séminaires internes du laboratoire GSRL (Groupe Sociétés Religions Laïcités) à Paris, avec une très belle séance programmée pour le 24 septembre 2015. 

Au menu, des interventions de Jean Baubérot (sur son livre consacré aux sept laïcités), Philippe Portier et Céline Béraud sur les métamorphoses du catholicisme français au miroir du débat de société sur le "mariage pour tous", à partir de leur ouvrage (couverture ci-contre). 

Lien.

19/05/2015

30 ans après Doucé, l'EPUF s'ouvre à la bénédiction des unions gay

JD.jpgSoulignée à juste titre dans les médias pour son importance, la décision du synode de l'EPUF (une des plus importantes églises protestantes françaises) de permettre, ce week-end, aux pasteurs qui le souhaitent de bénir les couples homosexuels mariés en mairie renvoie, il y a 30 ans, aux "bénédictions d'amour et d'amitié" pratiquées à Paris dans les années 1980 par un pasteur baptiste non-conformiste, Joseph Doucé (1945-1990).

A noter qu'à cette époque, l'air du temps était opposé à l'homosexualité. Les protestants d'alors, dans leur très grande majorité, partageaient l'opinion dominante et avaient alors durement condamné Doucé.

Aujourd'hui, l'air du temps a changé.... et les positions de l'EPUF ont changé aussi. Quelle part faire entre le travail exégétique et la validation des évolutions sociétales? Pas facile à dire.... Mais il est sûr que le travail d'interprétation biblique ne se fait pas "hors sol".