Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2019

France : transfert de compétences de la MIVILUDES

Capture d’écran 2019-10-01 à 22.55.36.pngEn France, le transfert annoncé de compétences de la MIVILUDES (mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires) au Ministère de l'intérieur inquiète certains milieux mal informés.

En réalité, c'est une bonne nouvelle pour la nécessaire lutte contre les dérives sectaires en France.

La MIVILUDES, de plus en plus décrédibilisée, souffrait en effet de sévères dysfonctionnements. Cette structure coûteuse et peu efficace s'appuyait, d'une part, sur une définition trop restrictive et trop laxiste des dérives sectaires (excluant de nombreux creusets idéologiques et religieux, notamment l'islam, une large part de l'Eglise catholique, et la militance politique radicale). D'autre part, elle s'était mis à dos, depuis 2005 (démission de Nathalie Luca) la quasi totalité du milieux des chercheurs, par un certain amateurisme opportuniste qui laissait craindre une politique approximative de la chasse aux sorcières, plutôt qu'une expertise républicaine maîtrisée et éclairée.

Doté d'une forte expérience de terrain, d'un pragmatisme lucide (moins d'idéologie, plus de données fiables) et d'un spectre d'intervention plus large, gageons que le Ministère de l'Intérieur (et des cultes) reprendra, avec plus d'efficacité et de justesse, le flambeau de la prévention et de la lutte nécessaire contre les dérives sectaires tous azimuts.

Des dérives toujours actuelles, dans tous les milieux, qui peuvent broyer les personnes, les familles, et conduire au pire: que la République soit vigilante est une bonne chose!

Commentaires

Bonjour M. Fath, je vous remercie de nous partager votre ressenti sur le sujet.

De l'aveu des milieux dits « mal informés », il serait plutôt à craindre que « la Miviludes perde son caractère interministériel en passant sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, et que la lutte contre les dérives sectaires ne soit plus observée qu’à travers le prisme de la radicalisation, en étant fondu avec le SG-CIPDR ». https://www.liberation.fr/checknews/2019/10/01/sectes-la-miviludes-va-t-elle-disparaitre_1754651
Cette crainte serait-elle infondée ?

On notera certaines conséquences suite aux changements effectués en 2005 sur la composition de la MIVILUDES par le gouvernement de Dominique de Villepin. Ainsi, « son président, Jean-Louis Langlais ayant fait valoir ses droits à la retraite, il est remplacé par Jean-Michel Roulet. Ce dernier déclare à l'AFP dès sa nomination le 29 septembre 2005 qu’il veut aider les victimes de sectes à dénoncer ce qu’elles ont subi. Étant donné l'orientation précédente, qui centrait son travail sur une approche sociologique du phénomène sectaire, ce changement a suscité diverses critiques ».
Nathalie Luca, chargée de recherche au Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et membre de la MIVILUDES, dont vous rappelez la démission (le 16/11/05), avait justifié celle-ci par son refus d'être liée « à un prévisible durcissement de la position de la MIVILUDES ».
Pour d'autres, telle Catherine Picard, députée PS et présidente de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu (UNADFI), la MIVILUDES serait « trop timorée », ne remplissant plus son rôle, « se bornant à communiquer une fois par an un rapport sur l'air de Tout va très bien », d'autant plus que, selon Catherine Picard, certains membres du gouvernement Villepin [à l'origine des changements mentionnés en 2005] « s'affichent comme favorables aux sectes » (par ex, la scientologie ?)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_interminist%C3%A9rielle_de_vigilance_et_de_lutte_contre_les_d%C3%A9rives_sectaires

Tout cela ressemble à la tactique archi-connue : vider de son sens/compliquer la mission d'un organisme pour mieux l'accuser ensuite d'incompétence et justifier son démantèlement ?
Sans doute la miviludes a ses défauts (par manque de moyens devant l'expansion des mouvements sectaires ?), mais de là à dire que son action serait à 100 % vaine....
Voir aussi http://menace-theoriste.fr/qui-veut-la-peau-de-la-miviludes/

En vous remerciant de vos retours sur la question.
Cordialement,
Pep's

Écrit par : Pepscafe | 03/10/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.