Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2020

Emilie Suku s'en est allée

Servante Emilie SUKU.jpgTous les milieux sont touchés par la pandémie actuelle. Les espaces sociaux d'interaction forte (politique, religion), le sont sans doute plus que d'autres, en raison de l'intensité des contacts qu'ils facilitent. Rien d'étonnant dès lors si les Eglises multiculturelles de la francophonie, que j'étudie particulièrement, soient durement impactées.

Parmi les récentes victimes signalées en France du Covid19, une personnalité attachante, forte et dévouée, Emilie Suku, "Maman Emilie / Maman pasteur", décédée le mardi 31 mars 2020.

Elle était notamment responsable nationale, pour les Eglises de la CEAF (Communauté des Églises d’Expressions Africaines Francophone), du Département de la promotion de la femme.

Fait peu connu, les églises CEAF sont depuis longtemps favorables aux ministères féminins, largement exercés dans ces assemblées sur la base d'une lecture actualisée du verset biblique de Joël 2, 28.

Avec persévérance et détermination, Emilie Suku était une organisatrice et oratrice engagée pour la pleine participation féminine à la vie des Eglises.

Epouse du pasteur Gilbert Suku (Eglise La Grace de l'Eternel), soeur de feu le pasteur Emmanuel Botolo (Eglise Le Rocher, pionnière des Eglises du Réveil congolais en France), elle s'est inscrite au coeur des renouvellements évangéliques, toujours en cours, du protestantisme francophone.

Lien.

30/03/2020

Données sur le Covid19, merci aux Décodeurs (Le Monde)

Point-situation-1040x740_Covid-17_03-2x-100.jpgPour celles et ceux qui souhaitent avoir des données quantitatives précises et actualisées sur l'évolution mondiale de la pandémie actuelle, saluons l'excellente mise à jour quotidienne des Décodeurs du journal Le Monde.

Des infographies obtenues en grande partie grâce au centre de la John Hopkins University.

Lien.

28/03/2020

"Deux mille pèlerins, cinq jours de prière et un virus"

Capture d’écran 2020-03-28 à 14.54.19.pngLe déroulé du drame qui a touché la megachurch Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse, foyer de contagion du Covid-19, se décompose ainsi:

D'abord une exposition très précoce à la pandémie du Covid-19 lors d'un grand rassemblement protestant évangélique entre les 17 et 24 février 2020 (sans savoir, à ce jour, qui a été le "patient zéro"), puis une vague de contagion, ramifiée jusqu'en Corse, Guyane, Burkina Faso (et au moins 17 morts jusqu'à ce jour parmi les fidèles), enfin, une séquence d'attaques diffamatoires (allant jusqu'aux menaces de morts), dans la lignée des grandes peurs collectives en quête de boucs émissaires.

Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin ont bien reconstitué ces séquences dans une enquête fouillée, publiée par Le Monde (lien).

24/03/2020

Coronavirus et survivalistes (Bertrand Vidal)

Capture-6.pngBertrand Vidal est sociologue à l’Université Paul Valéry de Montpellier.

Il travaille sur la médiatisation des catastrophes, et étudié en détail les différents mouvements survivalistes.

Un résumé de sa thèse est disponible ici. Il contribue aussi régulièrement aux Cahiers européens de l’imaginaire.

Entretien à lire ici (lien).

 

20/03/2020

Rescapé du Covid19, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne

La Porte Ouverte Chrétienne (POC) de Mulhouse fait partie des cinq Eglises protestantes évangéliques françaises les plus populaires, attirant plusieurs milliers de pratiquants chaque semaine, sans compter un impact numérique considérable (internet, télévision).

Emblématique des renouvellements du protestantisme français via un christianisme de conversion de type charismatique et évangélique, cette megachurch alsacienne attractive aujourd'hui membre du CNEF a été étudiée, il y a 16 ans, par l'anthropologue Laurent Amiotte-Suchet et le sociologue Jean-Paul Willaime (lien).

Suite à un grand rassemblement tenu entre les 17 et 24 février 2020, avant que la Préfecture (aujourd'hui débordée) ne commence à prendre les mesures qui s'imposent pour juguler la propagation du Covid-19 via les rassemblements, elle a été frappée de plein fouet par des contaminations en cascade, qui ont notamment touché la famille pastorale.

Le pasteur de la POC, Samuel Peterschmitt, lui-même hospitalisé et aujourd'hui en convalescence, a publié le message vidéo ci-dessous.

 

16/03/2020

Fermeture du Campus Condorcet (COVID-19)

Covid-19.jpg