Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2018

L'Empire (contre-attaque): un tome 2 ébouriffant

xplancheiv-0b4d9.jpg,q1543654781.pagespeed.ic.5YptaWoYuU.jpgEssai transformé! Le tandem Olivier Bobineau/Pascal Magnat, auteurs d'un remarquable tome 1 de "L'Empire, une Histoire politique du christianisme", a récidivé avec un non moins réussi tome 2, consacré cette fois-ci à la séquence catholique qui mène du XIIIe au XVIe siècle.

Toujours aux éditions Les Arènes BD, les auteurs nous proposent une plongée débordante de vie dans une histoire catholique chargée, entre mystique, théologie, contrôle social et rêve d'emprise hégémonique.

On appréciera notamment l'ambition didactique exceptionnelle (membre du GSRL, Olivier Bobineau est un chercheur de haut vol). Sans jamais plomber l'agrément visuel de la lecture, on trouvera ainsi moult références bibliographiques, notamment des Guerriers de Dieu de Denis Crouzet! On se régalera aussi de l'humour omniprésent, de la maestria narrative, de la richesse graphique et de l'harmonie texte/dessins.

 

Lire la suite

21/10/2018

"2500 morts au nom de Dieu"

SB.jpgC'est sous ce titre que la dernière livraison de la revue dBD résume l'atroce bilan de l'assassinat de masse des protestants, déclenché à Paris un certain 24 août 1572, jour de la Saint Barthélémy.

Grâce au travail des éditions Les Arènes, les trois albums de la trilogie Saint Barthélémy, dessinée et racontée par Eric Stalner et Pierre Boisserie,  sont réunis dans une intégrale de 184 pages.

Lien.

 

23/10/2016

SAINT BARTHELEMY (tome 1)

20160907_162850.jpgLe revue dBD, référence en la matière, a consacré une recension élogieuse à la BD d'Eric Stalner et Pierre Boisserie intitulée Saint Barthélémy (tome 1), publiée aux éditions Les Arènes. Extrait de la recension:

 

"A ceux qui ignorent encore combien le fanatisme peut faire des dégâts, y compris dans notre 'beau' pays, la lecture de ce Saint-Barthélémy (..) n'est pas de trop. Eh oui, en France, en 1572 très exactement, au nom de la religion catholique, on décide d'en éradiquer une autre. C'est ce qui est arrivé aux protestants le jour de la Saint-Barthélémy, alors même que cela aurait dû être un jour sacré puisqu'il consacrait le mariage 'arrangé' entre ces deux religions"...

 

Lien vers le site de l'éditeur.