31/03/2007

Bible à l'école publique américaine?

medium_Time-Bible.jpgDans son édition américaine du 2 avril 2007, le magazine Time titre: "Pourquoi nous devons enseigner la Bible dans l'école publique" (Why we should teach the Bible in Public school).

Quarante et un ans auparavant, dans son édition du 8 avril 1966, Time titrait: "Dieu est-il mort?" (Is God dead?). Les temps changent?


Le sujet de l'enseignement de la Bible à l'école a toujours été, aux Etats-Unis comme en Europe, un sujet controversé. Les uns ne veulent pas en entendre parler, au nom de la séparation des Eglises et de l'Etat. Les autres ne veulent pas en entendre parler, au nom du risque d'enlever à la Bible tout contenu religieux, en la réduisant à un objet culturel. Entre ces deux extrêmes, de multiples positions intermédiaires.

Comme souvent, l'approche de Time est assez pragmatique. Sous la plume de David Van Biema, on fait les trois observations suivantes:

-la Bible a un énorme impact sur le monde contemporain (cf The Bible and its influence)

-la Bible reste le best-seller numéro un au Etats-Unis chaque année 

-la Bible a marqué, et marque toujours, la culture américaine

medium_bible_alt_0402.2.jpgVan Biema plaide donc pour le développement d'un enseignement déconfessionnalisé de la Bible, qui valorise l'intérêt culturel d'un ouvrage religieux à nul autre pareil. Van Biema est notamment soutenu, dans son approche, par Stephen Prothero, professeur à l'université de Boston et auteur de Religious Literacy.

On n'est pas très loin de l'approche laïque du fait religieux que des pays comme la France cherchent à promouvoir: sauf que, sauf que... Van Biema conclut son article en soulignant que l'enjeu premier est.... le patriotisme américain. Je le cite:

"Il est sûr qu'il y aura des obstacles sur le chemin. Mais en fin de compte, ce qui est demandé, dans l'enseignement de la Bible dans nos écoles publiques, c'est le patriotisme: la conviction que nous vivons dans une nation qui comprend suffisamment clairement la sagesse de sa constitution pour permettre au livre le plus important de son histoire de rester accessible à tous".

(“Sure, there will be bumps along the way. But in the end, what is required in teaching about the Bible in our public schools is patriotism: a belief that we live in a nation that understands the wisdom of its Constitution clearly enough to allow the most important book in its history to remain vibrantly accessible for everyone.”)

 Il est vrai que la Bible a joué, et joue encore, un rôle majeur dans l'identité nationale américaine. Mais en liant si étroitement patriotisme et enseignement de la Bible, on se place sur une pente glissante. La Bible n'appartient à aucune nation, aucune patrie. En associant son message à un patriotisme national particulier (américain, en l'occurence), n'est-ce pas courir le risque de donner du grain à moudre à ceux qui, pour discréditer le christianisme et "l'Occident", expliquent l'impérialisme américain par la Bible?

Commentaires

Si lire la bible encourage le patriotisme....
je ne suis pas interressé....
Mais il me semble que de nombreuses autres raisons devraient nous y conduire....
Même si notre monde voulait lire la bible pour n'appliquer que sa morale, tant de choses changeraient rapidement pour le bonheur du plus grand nombre...

Écrit par : Jeanlaquille | 31/03/2007

Si la bible ne sert qu'à la morale, autant la jeter à la poubelle!!!

Il me semble que la Bible ne sert pas à ça, mais qu'elle guide l'humain vers la découverte de Dieu. Ainsi, en découvrant Dieu, l'humain peut orienter son coeur à être, à vivre le projet de Dieu.

Mais la morale, en tant que norme sociale, ne rapprochera jamais l'humain de Dieu, au contraire... D'ailleurs, je ne suis pas sûr que Dieu soit moral.

Quant au patriotisme, en tant que chrétien, ma seule patrie, c'est le ciel. Et j'ai pris comme devoir d'être citoyen du ciel dans le pays que j'habite, quel que soit ce pays. Mais pas patriote. Question de lecture...

Si on lit la bible dans l'école, pourquoi pas le coran, et la Baghavad-Gita, et l'agrippa, etc. Question complexe dans une société où le principe de laïcité n'est pas respecté. Je plaide plutôt pour une histoire des religions, avec des extraits fondateurs des textes sacrés.

Mais ça fait longtemps que des religieux américains réclament à grand cris le retour de la prière dans les écoles...

Écrit par : lionEl | 04/04/2007

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.