04/12/2009

Un ténor de la Droite chrétienne US dénonce le vote anti-minarets

image.jpgLes réactions évangéliques américaines au vote suisse anti-minarets sont encore très peu nombreuses.

 

La plus importante d'entre-elles, à ce jour, est celle d'Albert Mohler Jr, figure éminente de la Convention Baptiste du Sud et de la Droite chrétienne américaine.

Elle a été publiée ce matin même sur internet.


Albert Mohler Jr est actuellement une des voix les plus influentes du mouvement évangélique américain conservateur.

 

Lui-même baptiste, figure de proue de la Convention Baptiste du Sud, première dénomination baptiste mondiale par le nombre de fidèles (plus de 16 millions), il préside notamment le séminaire théologique baptiste de Louisville, dans le Kentucky.

 

 

Un ténor anti-libéral

 

Il n'a rien, mais absolument rien, d'un "libéral". Attaquer le libéralisme et l'athéisme est même un de ses sports favoris.

 

Il est allé jusqu'à déclarer que toute religion ou toute philosophie qui ne présente pas l'oeuvre de salut de Jésus-Christ est d'inspiration satanique.

On aurait pu attendre d'un tel ténor des positions discriminatoires analogues aux extrémistes évangéliques suisses (parti UDF) et français (groupuscule PRC).

En clair, un soutien apporté aux "courageux" (sic) électeurs suisses qui ont voté en faveur de la discrimination anti-minarets.



Or, il n'en est rien.

Mohler n'aime pas l'islam, et il le dit, et l'écrit. Mais il n'aime pas non plus le vote discriminatoire d'une majorité de Suisses.

 

 

Une condamnation sans ambiguité du rejet des minarets

 

Il déclare notamment : "le refus des minarets apparaît comme une réforme lâche qui contredit les engagements suisses pour la liberté religieuse et la tolérance. (...) Aucune nation réellement engagée dans le combat pour la liberté religieuse ne peut approuver le rejet d'un élément architectural religieux. (...) Avec cette mesure, (les Suisses) ont réussi à violer la liberté religieuse, mettre en colère les musulmans, et éviter de faire face à la réalité"... ce qui n'est ni "respectable", ni "viable", conclut-il.

 

Pour le texte complet, publié sur le Christian Post, cliquer ici.

 

Cette condamnation ferme du vote discriminatoire d'une majorité de Suisses à l'encontre de la construction des minarets serait-elle une preuve qu'une large part de l'évangélisme américain, même dans sa frange la plus conservatrice, est imbibée d'une culture de la liberté religieuse? C'est une hypothèse, mais partielle et pas suffisante.

 

Un autre élément d'explication serait l'identité baptiste de Mohler. Rappelons que le baptisme (une des plus grandes branches du protestantisme mondial) s'est toujours distingué, depuis son début en 1609, par la défense de la liberté religieuse pour tous.



Un troisième élément d'explication serait que Mohler n'a rien à voir avec les mouvances néocharismatiques, ou charismatiques Troisième Vague, dont les propensions à la "guerre spirituelle" influencent aussi bien le PRC (en France) et l'UDF (en Suisse) dans un sens autoritaire, anti-laïque et discriminatoire.

Commentaires

Merci pour cet article !

Petite note : je trouve que vous citez beaucoup le PRC en ce moment sur votre blog. Le PRC est, comme vous le dites, un groupuscule qui ne présente donc pas beaucoup d'intérêt.

Je suis moi-même évangélique baptiste, et connait très peu de chrétiens autour de moi (voir aucun) qui s'intéressent de près ou de loin à ce groupuscule. Pourquoi alors leur faire de la publicité (même négative) à travers votre blog ? N'est-ce pas légitimer leur action nocif et ultra-minoritaire au sein des évangéliques de France ?

Arthur

Écrit par : Arthur | 04/12/2009

Vous avez raison Arthur
Si j'ai cité à nouveau ce groupuscule, c'est parce que je reste sur le même sujet d'actualité et qu'il se trouve qu'en France, c'est une voix évangélique explicitement favorable à la discrimination anti-minarets. Observateur du champ, je dois donc le prendre en compte. Mais pas d'inquiétude: je n'ai aucunement l'intention de revenir, dans un proche avenir, sur ce sujet effectivement ultra-minoritaire, et qui n'a pas besoin de publicité ici.

Écrit par : SF | 04/12/2009

Que le PRC soit un groupuscule, c'est un fait objectif, au regard des chiffres. Par contre, les effectifs des mouvances néo-charismatiques, comme vous dites, ne sont certainement pas négligeables. Ne formeraient-ils pas même le gros des troupes évangéliques francophones ? vous êtes mieux placé que moi pour le savoir.

En tout cas c'est l'impression qu'en retira la personne qui ne découvre les évangéliques qu'à travers l'internet. Sans doute ce média très nouveau ne représente pas fidèlement la réalité sociologique que vous vous efforcez de cerner, mais de fait, il tend à devenir la source d'information la plus consultée. Or sur le sujet des minarets, c'est avec un certain étonnement qu'on apprend par votre article la prise de position d'une dénomination baptiste située à des milliers de kilomètres, tandis qu'on ne connaît encore pas, en France, ce qu'en pensent les instances censées représenter les évangéliques.

Bien évidemment si elles devaient se prononcer, ce ne pourrait être que pour condamner l'opposition de principe à la construction des minarets. Mais ne faudra-t-il pas alors se désolidariser de l'expression dominante des évangéliques sur internet, et des mouvances qui l'alimentent ? Sans cela je vois mal comment la représentativité des évangéliques pourra être crédible, ni comment elle fera face à d'autre polémiques, qui ne manqueront pas d'arriver.

Martine Maniter.

Écrit par : Martine | 05/12/2009

Merci Martine pour ces très pertinentes remarques.

En effet, bien que minoritaire en chiffres absolus, la mouvance néocharismatique mène le bal sur internet. Ce qui est un fait social à prendre en compte.

Le CNEF? Six jours après cette votation suisse, à l'impact européen extrêmement important en matière de liberté religieuse, aucune réaction.

Mais j'observe qu'il n'y a pas de réaction officielle non plus pour l'instant de la Fédération Protestante de France (FPF).

Parce qu'on considère que c'est seulement une affaire suisse?

Vu les prolongements du débat en France, ce raisonnement paraît un peu court.

En tout cas, en effet, cette absence de réaction laisse le champ libre à d'autres, qui occupent le terrain.

Écrit par : SF | 05/12/2009

On peut toujours critiquer ce que font les uns quand nous habitons un autre pays avec une autre culture, une autre histoire.
Je suis chrétien de tendance évangélique, "non charismatique"et encore moins libéral.
Je connais l'Amérique du nord, pour y avoir vécu. Je connais la Suisse pour y avoir fait des études et je peux vous dire qu'il y a plus qu'une mer qui sépare ces 2 pays!
JE ne suis ni Suisse ni Américain.
Il y a aussi 2 mentalités différentes, et c'est bon aussi pour la France et le reste du monde.

Que Mr Molher exprime son désaccord sur le vote Suisse est son droit.
Que les Suisses expriment leur désaccord sur les minarets dans leur pays est aussi leur droit.

Je dois dire que dans ce vote je ne vois aucune discrimination Suisse parce que leur refus de minaret n'entrave en rien la liberté de culte des musulmans de Suisse, ni d'avoir "pignon sur rue".

Connaissant l'islam pour l'avoir étudié, je dirais que les minarets sont plus une "expression politique" de l'islam qu'autre chose.

Et je m'arrêterai la.

Bonne journée à vous.

Écrit par : Yann | 07/12/2009

Paul Ohlott déclarait en réponse à un de vos derniers post :
"Le Parti Républicain Chrétien (PRC), dont je suis le Directeur de la Communication, n’est en aucun cas une inspiration de la Droite Chrétienne Américaine."

Je crois que cette prise de position d'Albert Mohler Jr devrait vous réconcilier, voire sceller définitivement la paix entre vous : à l'évidence, le PRC ne prend pas toute son inspiration dans la droite chrétienne américaine...

Écrit par : Henri Bauer | 11/12/2009

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.