17/01/2011

La persécution des chrétiens : fiche de lecture

AsiaBibi1.jpgCe week-end, d'importantes manifestations se sont déroulées au Pakistan... pour défendre la loi sur le blasphème (contre l'islam) et protester contre les demandes d'abrogation du pape Benoit XVI.

Au nom de cette loi, des chrétiens sont périodiquement incarcérés, voire lynchés (donc sans procès).

A l'automne dernier (une première), une mère de famille chrétienne (protestante) d'une quarantaine d'années (5 enfants), Asia Bibi (photo ci-contre), avait même été condamnée à mort pour blasphème.

Pour avoir cherché à défendre cette femme (emprisonnée depuis plus d'un an après avoir été battue et violée), le gouverneur du Penjab a été assassiné par son garde du corps en ce début d'année 2011. On ne plaisante pas avec le blasphème...


Depuis, Asia Bibi a été provisoirement grâciée mais est toujours incarcérée.

 

_50323206_family_466-1.jpgDes radicaux musulmans ont déjà promis de la "finir" (de l'exécuter) quand elle sort de prison, et sa famille (ci-contre) vit dans l'angoisse après avoir reçu de nombreuses menaces de mort (pour les anglophones, cf. cet excellent dossier de la BBC).

 

Ces événements nous rappellent combien la liberté des chrétiens est encore souvent mise en cause, au point de commencer à émouvoir désormais sérieusement certains grands médias français (y compris Elle et Libération) et plusieurs intellectuels (dernier en date, Bernard Henri Lévy).

Les chrétiens ne sont évidemment pas les seuls à être persécutés ici et là pour leur foi. Mais est-ce une raison pour fermer les yeux, surtout lorsque le phénomène, de mieux en mieux documenté (merci la Révolution numérique), apparaît particulièrement massif?

 

22796.jpg

Survenu moins de deux mois après le carnage de Bagdad contre des chrétiens syriaques (46 morts), le carnage d'Alexandrie, le 1er janvier 2011, tuant 22 coptes égyptiens (et 80 blessés), a suscité une prise de conscience inédite, d'autant que ces deux massacres ne s'inscrivent pas dans un contexte de guerre civile (chiites-sunnites en Irak), et ont été perpétrés dans des lieux de culte.

Dans ces deux drames, on ne saurait certes parler de persécution: il s'agit dans les deux cas d'attentats terroristes, nullement cautionnés, ni par la majorité de la population, ni par l'Etat (irakien ou égyptien). Ajoutons que de nombreuses autorités morales musulmanes (à commencer par l'université Al Azhar) ont très énergiquement condamné ces horreurs.

 

Mais dans d'autres cas (Arabie saoudite, Erythrée, Corée du Nord), la persécution est bien là, tandis que dans de très nombreux autres contextes, des situations de discrimination instituée permettent, localement, des persécutions officieuses (c'est le cas dans certaines régions du Pakistan).

 

Fiche de lecture

dyn004_original_400_613_pjpeg__788eb390f2e74d9fb43860ec2f90fbc8.jpgPour faciliter une vue d'ensemble de la question, je vous propose, comme promis, une fiche de lecture.

Le journaliste Raphaël Delpard a signé en 2009 un ouvrage intitulé La persécution des chrétiens aujourd'hui dans le monde: en voici une petite fiche, qui ne dispense évidemment pas de plus ample lecture!

 

Fiche La persécution des chrétiens.pdf

 

Asia-Bibi.jpgFocus statistique (update) : Asia Bibi (ci-contre) est la première femme condamnée à mort pour blasphème au Pakistan. Mais 131 personnes sont actuellement en prison, dans le seul Etat du Penjab, pour raison de blasphème. 11 d'entre-eux ont été condamnés à mort. Par ailleurs, depuis 1990, au moins 35 personnes (sans compter plusieurs cas douteux) ont été assassinées pour raison de blasphème au Penjab. Source: agence PTI, Islamamad.

 

Nota bene : à une échelle (heureusement!) bien plus réduite, notons que la question du blasphème, et des limitations éventuelles à lui apporter, a été récemment au coeur de plusieurs affaires judiciaires, minutieusement retracées par l'historien Jean Boulègue dans un ouvrage très instructif.

Commentaires

Merci Sébastien pour cette excellente fiche de lecture. J'ai commencé ce livre mais ne l'ai pas encore terminé. Je vois qu'un magazine traite la question de la persécution des chrétiens. Mais globalement les médias "grand public" et les politiques occidentaux ont trop longtemps et trop souvent ignoré le problème et l'ignorent encore.
Au passage, un grand bravo au président de la République pour son discours devant les responsables religieux français. Il y a notamment dénoncé les persécutions et les attentats anti-chrétiens. Voici le lien de la vidéo : http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/2011/janvier/voeux-du-president-aux-autorites-religieuses-pour.10362.html

Écrit par : Patrick B | 18/01/2011

Récemment, l'hebdomadaire "Marianne" a aussi traité de la persécution des chrétiens ...

Écrit par : Françoise | 19/01/2011

Bonjour M. Fath !

J'ai lu également le livre de Raphaël Delpard, je l'ai trouvé très instructif, écrit d'un point de vue objectif puisque l'auteur est lui-même athée et ne s'en cache pas. Sans doute de telles initiatives sont-elles pour beaucoup dans le changement qui a lieu ses derniers temps dans les médias, qui parlent d'un seul coup beaucoup plus de ce sujet auparavant passé sous silence. A diffuser plus largement.

Je viens d'écrire un article sur mon blog, spécifiquement sur la persécution des chrétiens d'origine musulmane. Voudriez-vous y jeter un coup d'oeil et me donner votre point de vie de chercheur ? http://unetudiantdefendsafoi.blogspot.com/2011/01/la-persecution-des-chretiens-dorigine_25.html

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 26/01/2011

Tant que nous y sommes dans l'évocation des situations difficiles il est possible d'évoquer le sort des protestants (évangéliques le plus souvent) en Iran, Syrie où ils sont l'objet d'une répression organisée par les autorités depuis quelques mois (le Conseil National Iranien de la Résistance a d'ailleurs évoqué le sujet à plus d'une occasion). Il est encore possible de parler des évangéliques et autres dénominations protestantes non reconnues par les autorités éthiopiennes et qui en subissent les foudres. Chiffre à vérifier mais que j'ai régulièrement vu apparaître ces dernières semaines les Chrétiens représenteraient 75% des cas de discrimination à travers le monde. Chez nous n'oublions pas les cas de discrimination de plus en plus fréquents qui frappent les Chrétiens dans l'affirmation de leur foi au motif de la laïcité, de la neutralité des services publiques, de la non-discrimination envers les homosexuels (cas de ce couple d'hôteliers en Grande-Bretagne) ... et de la plus simple, honteuse, consciencieuse et planifiée christianophobie dans le cas de l'agenda de la Commission Européenne.

Écrit par : Pierre-Aelred | 29/01/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.