Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2012

Mission au Soudan du Sud: jour J-3

UN1-360x480.jpgLe projet est quasi finalisé: mardi 23 octobre 2012, je décollerai pour Addis Abeba (Ethiopie), puis, après quelques heures de sommeil sur une banquette d'aéroport, je repartirai pour Juba (Soudan du Sud), pour une mission de recherche d'une semaine, avec l'appui (précieux et indispensable) de mon laboratoire, le GSRL.

En ce jour J-3, on trouvera ci-dessous un début de présentation du projet d'enquête tel que je l'ai fait valider par mon laboratoire.


Du point de vue de la géopolitique religieuse, l'année 2011 a été marquée par une "première" depuis la partition de la Yougoslavie, au siècle dernier: la constitution d'un nouvel Etat, reconnu par l'ONU, sur une base largement ethnoconfessionnelle.

Après 30 ans de guerre soldée par 2 millions de morts, la République du Sud Soudan est née le 9 juillet 2011. A majorité chrétienne, elle a rompu avec le Soudan du régime islamiste de Khartoum. Considéré comme le pays le plus pauvre du monde, le Soudan du Sud est une terre de réfugiés et de diasporas, mais aussi une zone convoitée en raison de riches ressources pétrolières, et un espace de contact entre un évangélisme en croissance et l'islam.

Comme toute l'Afrique sub-saharienne, le Soudan du Sud est le théâtre d'une compétition géopolitique entre prédication évangélique et prédication musulmane, sur fond de luttes d'influence entre grandes puissances. Ce qui rend ce terrain d'autant plus passionnant à étudier du point de vue de l'étude des religions...

(à suivre demain...)

Les commentaires sont fermés.