Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2013

Les enfants sorciers de Kinshasa et la mouvance des Eglises de Réveil

claudine dumbi,benoît lallau,afrik,afrik.com,shégués,marc-henri wajnberg,congo,congo rdc,kinshasa,enfants,enfants sorciers,jérôme ballet,mondes en développement,sarah demart,délivranceA l'occasion de la sortie en France hier (3 avril 2013) de Kinshasa kids, film mi-fiction mi-documentaire réalisé par Marc-Henri Wajnberg (voir cet interview sur le site Afrik.com), le débat est relancé sur les "enfants sorciers", des "shégués" (enfants des rues) accusés de tous les maux. 

 On signalera à ce sujet une étude documentée publiée il y a 4 ans par Jérôme Ballet (avec Claudine Dumbi et Benoît Lallau). Ballet analyse (dixit) "le rôle extrêmement ambigu des nouveaux mouvements religieux en RDC, en particulier les Églises dites du Réveil, affiliées à la mouvance néo-pentecôtiste et néo-apocalyptique". 


La référence de cet article est: Jérôme Ballet et al. «Enfants sorciers à Kinshasa (RD Congo) et développement des Églises du Réveil», Mondes en développement 2/2009 (n° 146), p. 47-58. 

claudine dumbi,benoît lallau,afrik,afrik.com,shégués,marc-henri wajnberg,congo,congo rdc,kinshasa,enfants,enfants sorciers,jérôme ballet,mondes en développement,sarah demart,délivranceBonne nouvelle, il est en accès intégral sur le site Cairn.info (lien ici).

 

Sur un angle beaucoup plus général, qui n'aborde pas spécifiquement la question des enfants sorciers, on consultera aussi avec grand profit la thèse de doctorat en sociologie de Sarah Demart, dirigée par Alain Tarrius et Albert Bastenier, soutenue en 2010.

Rappelons que cette thèse (déjà mentionnée dans ce blog) s'intitule "Les territoires de la délivrance; mises en perspective historique et plurilocalisée du Réveil congolais (Bruxelles, Kinshasa, Paris, Toulouse)". (lien)


Commentaires

Bonjour,

Je suis Zaïroise et Française ,aucun mot ne me vient .Que des larmes et de la tristesse!!!!franchement iĺ y a un réel manque d ´éducation et surtout d'empathie envers l'autre.

Un enfant n' est se pas la plus grande richesse du monde?????

Je suis en France mais je veux et je me donne comme objectif de trouver des associations ou d 'en créer Afin de venir en aide à mon pays afin de lui ouvrir les yeux face à ses enfants qui ne sont bien évidemment pas des sorciers mais simplement des enfants sans repère et par consequent livrè á eux même.

En occident de dit on pas des orfelins ou au pire des délinquants?????

J'en appel à notre président et à son gouvernement ,ne permettez plus que l'on maltraite ni que l'on tue notre futur à savoir nos enfants!

Bien unblement .

B.M

Écrit par : Zaïre | 13/09/2013

Merci beaucoup pour votre commentaire et bravo pour votre initiative.
Il existe beaucoup d'associations qui travaillent à petite échelle auprès des Shegues (enfants des rues) de Kinshasa, parmi lesquels beaucoup sont accusés, à tort, de sorcellerie. Mais il est difficile de savoir si elles sont toujours actives, ou efficaces.
"Médecins du Monde" pourrait sans doute vous renseigner et vous donner une vue d'ensemble.
http://www.medecinsdumonde.org/Presse/Dossiers-de-presse/A-l-International/Enquetes-sur-l-exploitation-et-les-violences-sexuelles-des-jeunes-filles-des-rues-de-Kinshasa/1-Les-enfants-des-rues-a-Kinshasa

Écrit par : SF | 14/09/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.