Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2015

Partager ses convictions: l'enjeu du portail "Libre de le dire" (CNEF)

images.jpegPour compléter la note postée sur l'ouvrage Libre de le dire (CNEF, 2015), signalons que le Conseil National des Evangéliques de France a également lancé un site internet éponyme. Ce portail, http://libredeledire.fr/ part de cette perception formulée par Pierre Jeuch sur le site du CNEF:

"Notre société insiste beaucoup sur la liberté individuelle tout en stigmatisant ceux qui ne s’alignent pas sur la pensée dominante" (lien). Souhaitant faire entendre la différence chrétienne, le CNEF distingue sur son site dédié cinq espaces (école, travail, public, université, église) où se pose à chaque fois, en termes différenciés, la question du partage des convictions.

Toutes les rubriques ne sont pas encore complétées, mais le cap est clair.


Ce faisant, qu'on partage ou non ses options, le CNEF entend mutualiser des outils pour tous les acteurs convictionnels à l'oeuvre dans la société française. Il se positionne notamment en prestataire d'expertise auprès de l'ensemble du protestantisme, complétant un rôle que la Fédération Protestante de France (FPF) était, jusqu'à une date récente, presque la seule à jouer.

Autant dire qu'après les interrogations posées par sa création, il y a quelques années, le CNEF est en train de franchir un palier de crédibilité, s'imposant non seulement comme le principal réseau protestant évangélique, mais aussi comme un des deux creusets d'expertise à partir desquels les protestants peuvent nourrir leur réflexion et leur engagement en société.

Commentaires

Libre de le dire Monsieur Fath? Qu'est-ce qu'un évangélique un réformé un Lhermenault un Clavairoly un Baubérot? (car enfin je n'ose soupçonner que ce Monsieur soit aussi niais qu'il le laisse croire!) aucune différence! vous êtes la contrefaçon même du protestantisme historique! vous avez tout renié: l'Ecriture sainte, Luther Calvin leur sotériologie leurs doctrines de la grâce leurs confessions de foi. Dans les faits, Vous vous ressemblez tous: interminables jacasseurs anti-christiques remplis de fraudes et de malice, et de toutes les perversités du Diable, hypocrites lamentables (Réformés!) menteurs congénitaux (Evangéliques). Et vous semblez vous-même Monsieur, tel Assurancetourix (?) le barde joyeux qui chantez les vertus maléfiques de toute cette clique de faux-saints protestants! Allez-y Monsieur Fath! distribuez vos bons points! Ecrivez une nouvelle page de votre histoire comme impudemment se vante de le faire François Clavairoly ....Une nouvelle page de votre histoire? ça ne fait aucun doute! Avant vous vous persécutiez entre vous, Cette fois-ci vous êtes tous ensemble du côté des persécuteurs! Ah quel bonheur d'avoir si bien été rejeté par vos amis Monsieur Fath......JE médite souvent (et oui cela ne s'accorde guère avec le principe d'adhésion aux valeurs républicaines de ce jour mais tout à fait cependant avec ce que croyaient vos "pères": antidote à l'Arminianisme. !!!!!
Je me souviens que les Canons de Dordrecht commencent ainsi: Dieu n'eût fait tort à personne s'il eût voulu laisser tout le genre humain dans le péché et la perdition....Il m'est doux de penser que j'appartiens aux rachetés de Dieu. Je me réjouis de savoir que Dieu n'aime aucunement tous les humains mais bien au contraire qu'il a haï Esaü comme il semble qu'il ait haï la caste infecte des faux-protestants de ce jour? S'il n'en était ainsi, les laisserait-il aussi lamentablement errer comme ils errent: pusillanimes rêveurs illuminés et remplis de fatales illusions? Allez mon Brave! allez avec les vôtres fêter Luther en paix. Je suis sûr qu' Il vous le rendra bien (Matthieu 23: 29 à 33)

Écrit par : Vial | 01/03/2015

Bonjour Vial
J'ignore qui vous êtes et ignore les raisons de votre vindicte.
Je vous souhaite d'aller mieux.
Je vous souhaite également à l'avenir d'éviter d'utiliser à l'encontre des autres les procédés d'exclusion qui vous ont fait souffrir. Si vous avez été persécuté, évitez de recourir à des méthodes de persécuteur, via l'amalgame, le procès d'intention, la verve cinglante, la caricature malveillante etc.
Et pour info, je ne distribue pas les points, j'essaie juste d'analyser et d'informer, avec mes limites.
Les points, d'autres se chargent déjà bien trop de les distribuer.

Écrit par : SF | 02/03/2015

Les commentaires sont fermés.