Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2016

'Madame Rossignol, les "nègres" vous emmerdent' (par Claude Ribbe)

article_rossignol.jpgMême Marine Le Pen n'y avait pas pensé. Comparer, sur une grande antenne française, les femmes musulmanes qui défendent le foulard aux «nègres afric… nègres américains qui étaient pour l’esclavage!», c'est une très grave faute politique de la part d'une ministre, susceptible de provoquer une réprobation immédiate du Premier Ministre, et une démission dans la foulée. Or, rien de tel.

Laurence Rossignol, toujours ministre, ce soir, de la République française, s'en est tirée avec de vagues excuses sur une "faute de langage". Alors qu'elle insulte, déraille et nourrit les pires raccourcis racistes et suprémacistes.


Lisons plutôt l'excellent Claude Ribbe, certes parfois excessif, mais ici très sereinement dans l'analyse, dénoncer cette immonde comparaison et ce vocabulaire esclavagiste qui humilient, et les Afro-descendants, et les musulmans, et consternent tou(te)s les citoyen(ne)s épris de respect mutuel et d'honnêteté, soulignant un peu plus combien le naufrage intégral de la pseudo-gauche actuelle en France.

Une caste arrogante, donneuse de leçons, totalement coupée des réalités d'une France qui change et s'ouvre.

Un pays laïque et pluriel qui secoue les conformismes des héritiers cupides d'une bien-pensance bourgeoise... qui ne sent plus guère la rose.

Lien.

Commentaires

L'éloge, ou la dénonciation de "la servitude volontaire" dans le "Discours" de La Boétie a certainement été mal lu par la ministre Rossignol, qui n'a pas compris que cela s'appliquait aussi à ceux qui s'aliènent dans des fonctions où ils pensent pouvoir tout dire en espérant plaire au Prince. Mais connaît-elle La Boétie? A moins que ce ne soit son "nègre" qui a écrit son billet d'humeur? gef

Écrit par : gef | 01/04/2016

Honte à cette femme, honte, honte
Jean

Écrit par : jean | 16/04/2016

Les commentaires sont fermés.