Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2016

Siné (1928-2016)

13187883_10208991065404893_1885218296_n.jpg

Siné s'est éteint le 5 mai, le jeudi de l'Ascension. Au-delà des polémiques, très nombreuses, et de la détestation qu'il pouvait susciter, saluons l'immense dessinateur, polémiste et caricaturiste qu'il a été. Un homme libre aussi, à l'humour ravageur, et un précurseur dans plusieurs domaines, comme Philippe Geluck l'a rappelé (lien).

Sa fibre viscéralement méfiante à l'égard des institutions et des pouvoirs, au profit d'une attention aux laissés-pour-compte, n'avait d'égale que son dégoût pour les religions cléricales, les vérités dogmatiques, et ce qu'on appelle la "violence symbolique". A ce titre, c'est un auteur qui restera important à étudier pour comprendre les relations entre sécularisme, laïcité et religions en France des années 1950 aux attentats de 2015. 

Il sera enterré ce mercredi au cimetière du Montparnasse (lien).

Commentaires

Quelqu'un qui ne savait pas à quel point Dieu l'aimait (malgré ses dessins). Enfin, chaque être humain fait des choix et ce monsieur avait fait son choix au même titre que ses anciens collègues!!!

Écrit par : SamuelB | 10/05/2016

Le texte mis en "lien" est intéressant par l'ambivalence qu'il exprime au sujet du destin de l'homme. L'éternité, réfutée, exige malgré tout un monument, une survie selon la réincarnation... Mais bon, c'est de l'humour, non? L'humour, manteau pour cacher que le roi est nu? ce que nous "croyons" est de plusieurs ordres. Faire un doigt d'honneur à un ciel que l'on croit vide est aussi révélateur que de décréter que "Dieu est mort" et de le convoquer sans arrêt au tribunal de la Raison. J'aime bien Siné. mais l'homme en sésarroi qui s'habille de son humour comme d'un manteau me touche encore plus. gef

Écrit par : gef | 10/05/2016

Les commentaires sont fermés.