Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2019

Les damnés de la Commune, Ceux qui n'étaient rien

damnés.jpgLe 19 mars 1871, les insurgés de la ville de Paris triomphent. Les soldats de l'armée ont levé leurs crosses, Paris est libre. Le jour même, le comité central était réuni à l’Hôtel de ville pour décider de la suite. Alors qu'une partie du peuple souhaitait continuer la bataille jusqu’à Versailles, où s'était retiré le gouvernement lors de la montée des violences dans la capitale, l'autre partie souhaite seulement reconstruire Paris. Le soir venu, de la toute première réunion du comité central est sortie la décision la plus surprenante qui va fonder la commune de Paris : rendre le pouvoir au peuple.

Lire la suite de la présentation de cette magnifique saga en BD sur la Commune de Paris (lien).

10/05/2016

Siné (1928-2016)

13187883_10208991065404893_1885218296_n.jpg

Siné s'est éteint le 5 mai, le jeudi de l'Ascension. Au-delà des polémiques, très nombreuses, et de la détestation qu'il pouvait susciter, saluons l'immense dessinateur, polémiste et caricaturiste qu'il a été. Un homme libre aussi, à l'humour ravageur, et un précurseur dans plusieurs domaines, comme Philippe Geluck l'a rappelé (lien).

Sa fibre viscéralement méfiante à l'égard des institutions et des pouvoirs, au profit d'une attention aux laissés-pour-compte, n'avait d'égale que son dégoût pour les religions cléricales, les vérités dogmatiques, et ce qu'on appelle la "violence symbolique". A ce titre, c'est un auteur qui restera important à étudier pour comprendre les relations entre sécularisme, laïcité et religions en France des années 1950 aux attentats de 2015. 

Il sera enterré ce mercredi au cimetière du Montparnasse (lien).

27/08/2013

L'assiette au beurre.... et au piment

Rebelle.jpgC'est plus corrosif que l'humour baptiste (voir note du 25/08). Mais on retrouve une dimension satirique et autoréflexive propre au registre humoristique. L'assiette au beurre, publication anarchiste et libertaire du début du XXe siècle, reste un des périodiques les plus emblématiques de la satire sociale à la française (surpassant assez largement Charlie Hebdo de mon point de vue). 

Sensible à la condition des pauvres, des déclassés, des femmes, des oubliés, copieusement anticléricale, L'assiette au beurre ajoute beaucoup de piment sur la tartine.... On aime, ou pas. Pour les curieux, on trouvera quelques scans de cette revue, à partir d'exemplaires personnels que j'ai redépouillés en vue d'un déménagement.

Lien ici (Flickr).