Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2019

Attentats terroristes islamophobes en Nouvelle Zélande

suprémacisme,suprémacisme blanc,extrême droite,droite identitaire,altérophobie,stéphane françois,islamophobie,racisme,renaud camus,nouvelle zélande,mosquée,christ church,attentat,terrorisme,radicalisation,brenton tarrant,pittsburgh,charleston,quebec,antisémitisme,anticlécicalisme,antiprotestantismeSolidarité et compassion avec les victimes et leurs familles!

En-dehors de cette réaction immédiate, les deux effroyables attentats racistes et islamophobes qui ont endeuillé, hier, la Nouvelle Zélande,inspirent quatre réflexions.

-1/ D'abord, le culte mortifère des "racines" est un terreau de violence à ne pas sous-estimer. Il oppose en permanence les installés aux  "envahisseurs" (invaders, cf. terminologie du tueur) 

Or, en France, n'a-t-on pas trop tendance à folkloriser ce culte des racines, quand on ne l'encourage pas sous des alibis divers? Glorification parfois orientée du patrimoine, discriminations concordataires maintenues au nom des traditions (sic), etc.

 

-2/ Ensuite, la France semble nourrir l'inspiration raciste meurtrière à un degré qu'on ne soupçonnait pas tout à fait. Le tueur, Brenton Tarrant, raconte en détail son voyage en France (remplie d'après lui d'"envahisseurs"), et emprunte même à Renaud Camus le concept délirant de Grand Remplacement).

Lire la suite