Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2018

Le veganisme, mouvement sectaire ?

vegan,veganisme,terrorisme vegan,sectes,dérive sectaire,jean-pierre digard,cnrs,livre,cnrs éditions,radicalisation,radicalités militantes,nmrAnthropologue et directeur de recherche émérite au CNRS, Jean-Pierre Digard, qui publie L'animalisme est un anti- humanisme (CNRS éditions), revient, dans un grand quotidien français, sur l'antispécisme.

Dans ce passionnant entretien, il décrit le veganisme, en tout cas dans ses expressions radicales, comme un mouvement sectaire. Plusieurs faits divers récents éclairent en tout cas de nombreuses dérives violentes d'extrémistes vegan, qui vont des dégradations de locaux (lien), jusqu'au terrorisme (cf. fusillade à Youtube, lien).

Une analyse stimulante qui nous rappelle que les dérives sectaires et les nouvelles religions radicales continuent à se recomposer en ce XXIe siècle ultramoderne et déroutant.

Lien.

01/10/2018

René Pétillon (1945-2018)

IMG_20181001_0002.jpgUn des plus grands dessinateurs satiristes nous a quittés.

René Pétillon n'était pas seulement l'auteur de l'Enquête corse, sa BD la plus connue, adaptée au cinéma en 2004. Pilier du journal Le Canard Enchaîné durant plus de 20 ans, dessinateur depuis 1968, auteur de nombreux albums où s'illustre Jack Palmer, son héros décalé, René Pétillon portait un regard acéré, mais aussi intelligent et bienveillant, sur notre société et ses travers.

Très sensible aux enjeux de laïcité, il avait notamment signé en 2006 L'affaire du voile, une BD qui permet de comprendre, sans bêtise réductionniste, les phénomènes de radicalisation islamiste et de contrôle autour du corps de la femme.

 

Lien.

21/02/2018

A noter, atelier théorique sur la radicalisation (GSRL)

logo-gsrl-header-site.pngA noter sur nos tablettes la prochaine séance du programme GSRL "Etats, Sociétés et diversité culturelle et religieuse" se tiendra le jeudi 15 mars à Ivry de 10h à 13h.

Le groupe accueillera dans une perspective d'atelier théorique M. Olivier Galland, directeur de recherches au CNRS, autour du thème suivant: «Des jeunes radicalisés? Les enseignements d’une enquête».

Lien vers le site du GSRL

03/02/2018

Contrat post-doctoral à Bruxelles, appel à candidatures

Capture d’écran 2018-02-02 à 21.39.22.pngCeci est un message à lire absolument quand on a dernière soi une thèse en sciences sociales des religions, et que l'on souhaite un contrat de recherche!

Dans le cadre de l'Université Libre de Bruxelles, un poste de post-doc de deux ans à plein temps est proposé depuis peu aux candidatures, avec pour date limite le 12 février 2018.

Le thème général est: religion in EU politics and policies. Religious freedom and counter-radicalization (Université Libre de Bruxelles, 3/2018 - 3 /2020)

Lien

20/11/2017

A contre courant: évangéliques et boycott

s.jpgSur l'impact des pétrodollars wahhabites de l'Arabie Saoudite et du Qatar, j'assume une position de chercheur et citoyen publiquement engagé: on ne peut pas tenir de discours sérieux sur la lutte contre le terrorisme djihadiste, et fermer les yeux sur les tapis rouges qu'on déroule, en Europe et particulièrement en France, devant des pays féodaux (et quasi esclavagistes) qui alimentent, via réseaux et familles, la radicalisation islamiste.

D'où ce billet pugnace (le titre n'est pas de moi) publié il y a deux mois dans le magazine Christianisme Aujourd'hui, sous le libellé "A contre courant: évangéliques et boycott", avec une mise en perspective historique des traditions de boycott qui ont marqué, chez les protestants évangéliques que j'étudie, certaines luttes du passé.

Lien.

25/06/2017

L'appel: une BD qui décrypte l'embrigadement

DSC08219.jpgDans la BD L'appel (Glénat, 2016), le dessinateur Dominique Mermoux et le scénariste Laurent Galandon illustrent le dilemme et le drame vécu par une mère dont le seul fils, embrigadé via internet et de mauvaises rencontres, part faire le Djihad avec Daech.

Très actuel...

 

Lien. 

21/06/2017

Radicalités militantes: appel à coms

CM Capture 1.jpgLes recherches sur les radicalités militantes et les politiques publiques qui leur sont dédiées ont connu un nouvel élan avec la résurgence du djihadisme en Europe, en réponse aux demandes sécuritaires des institutions qui les financent, et cela influe inévitablement sur leurs problématiques.

Nombre de recherches (-actions) en cours proposent d’identifier les ressorts du passage et/ ou du renoncement à la radicalité, tout en étant parfois soumises à des exigences particulières d’opérationnalité (détection, évaluation, efficacité des programmes de désengagement...).

Organisé par l'Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice, un colloque international est organisé pour en savoir plus sur ces thématiques. Il aura lieu à l'école militaire (Paris) les 19 et 20 octobre 2017.

Programme et appel à communications ici (PDF).

25/08/2016

Quand en France, certains maires et policiers aident DAECH à recruter...

france,république,manuel valls,nice,burkini,intolérance,laïcité,liberté,discriminations,islamophobie,daech,déradicalisation,radicalisation,stéphanie hennette-vauchezLe soir du 14 juillet 2016, à Nice, seuls deux policiers municipaux se tenaient sur la Promenade des Anglais, à l'angle du boulevard Gambetta, qui marque le début de la zone piétonne, dans une voiture mise en travers de la chaussée (source: Préfecture, + enquête du Quotidien Libération et vidéosurveillance). Insuffisant pour stopper le camion tueur. bilan 85 morts.

Le 23 août 2016, en revanche, ce sont quatre policiers municipaux (lien) qui ont verbalisé une femme paisible, allongée sur la plage niçoise, en raison de son foulard jugé trop ample et trop ostentatoire (lien).

DAECH ne peut imaginer meilleure propagande de recrutement. Médiatiquement, l'effet est dévastateur. On comprend, bien-sûr, l'émoi, en France, après une série d'attentats islamistes. Mais à tout confondre, et à pratiquer une politique discriminatoire, la France se couvre de honte, viole la laïcité qu'elle prétend défendre, et humilie publiquement des femmes (car on se garde bien de cibler les barbes des hommes). Au nom de la "liberté" et de la "laïcité" (qui n'a jamais interdit la liberté vestimentaire).

Lire la suite