Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2011

N'oublions pas la femme de ménage africaine

90558-Royalty-Free-RF-Clipart-Illustration-Of-An-Indian-Or-African-Maid-Carrying-Pillows.jpgOutre l'analyse du désastre politique (avant tout pour le FMI lui-même) que représente l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, suite à une agression sexuelle présumée sur une femme de ménage, il n'est pas inutile de se pencher sur les réactions que suscite l'affaire, particulièrement en France.

Je ne citerai pas de nom ici.

Chacun les reconnaîtra.


 

On observera simplement qu'on assiste, grosso modo, à trois types de réaction.

1/ Les prudents, qui préfèrent se taire, ou avancer des banalités.

2/ Les anti-américains et prêchi-prêcheurs vertueux à géométrie variable, qui s'indignent (y compris une grande leader écologiste, qui l'eut cru!) de la brutalité de la justice américaine, en oubliant au passage qu'une grande justice est une justice qui sait poursuivre et menotter, de la même manière, un millardaire soupçonné et un sans papier soupçonné.

3/ Les partisans du "complot" contre Strauss-Kahn. Là on y va carrément, et on incrimine un "système" occulte, une machination, naturellement pilotée de près ou de loin par le Grand Satan que serait... le pauvre Nicolas Sarkozy (qui, selon toute probabilité, n'y est pourtant strictement pour rien, j'en suis convaincu!)

 

 Réaction manquante

La réaction manquante, pour l'instant (mais espérons que la tendance va rapidement s'inverser) est la suivante: qui s'est interrogé une seconde sur le possible drame vécu par la femme de ménage?

Est-il concevable que des donneurs de leçon de morale de gauche oublient qu'une femme de ménage africaine a autant de dignité qu'un directeur du FMI?

Il ne s'agit pas, pour autant, d'accabler le pauvre Dominique Strauss-Kahn, qui a droit, comme tout le monde, à la présomption d'innocence. Cet homme voué aux gémonies des médias a droit, comme tout le monde, à notre compassion, ainsi que sa famille et ses proches, car la situation, pour lui et les siens, est dramatique.

 

Il s'agit simplement de rappeler un principe simple, mais bafoué tous les jours: "tous les hommes (même les femmes) naissent libres et égaux en droit". Ce qui veut dire que dans un monde idéal, la femme de ménage africaine qui aurait été violentée (si les faits sont prouvés) devrait avoir droit à autant de considération et de soutien, notamment de la part de la Gauche française, que Dominique Strauss-Kahn....

Ce qui est loin d'être le cas pour l'instant du côté des socialistes de l'hexagone. 

 

dominique strauss-kahn,france,fmi,droits des femmes,immigration,femmes migrantes,afrique,etats-unis,parti socialiste"Sud exploitées"

Pour aller plus loin, à noter que le New York Times donne quelques détails sur cette malheureuse femme de ménage africaine de 32 ans, logée dans le Bronx, et de bonne réputation jusque là semble-t-il.

Sur un plan plus universitaire, à noter aussi que l'excellente maison d'édition La Découverte a publié un numéro spécial de la revue CNRS Travail, Genre et Sociétés (n°25, 2011, 241 pages). Le thème est "Sud-exploitées". Il s'agit notamment d'expliquer en quoi les femmes sont souvent victimes en quelque sorte d'une "double peine" dans la bataille pour le développement (on pourrait ajouter aussi: dans les flux migratoires).

D'abord parce qu'elles sont pauvres, ensuite parce qu'elles sont femmes....

Et que beaucoup pensent qu'en raison de cela, on peut disposer ou abuser d'elles, sans que cela prête à conséquence.

 

 

Post-Scriptum sentimental: l'évocation des femmes de ménage migrantes me fait penser à une vieille chanson de Francis Cabrel, à la fin de Saïd et Mohamed, où il évoque le souvenir d'une femme de ménage croisée à Marseille:

"(...) Elle a du changer de ghetto
Moi, je crois plutôt qu'elle
Change les draps d'un autre hôtel
D'autres traces de doigts
Sur d'autres poubelles
De l'autre côté d'un autre couloir
Elle doit faire chanter les miroirs

Chanter les miroirs"

Commentaires

Sur son blog, Jean-Luc Mélenchon a dès hier souligné que la première victime est la femme de chambre (si les faits sont avérés, bien entendu) :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/05/15/ouh-la-la/

Écrit par : XavierM | 16/05/2011

Eh bien, voilà un excellent point pour Mélanchon.... même si on peut se demander si par ailleurs, au-delà de la femme de ménage, ce n'est pas, avant tout, la chute du directeur du FMI qui le mobilise!

Écrit par : SF | 16/05/2011

Cher SF,

Mélenchon ou Mélanchthon ? ;-)

Merci pour la note et bonne journée.

CC

Écrit par : Christ Comics | 16/05/2011

Merci pour cette réflexion. Je faisais justement observer à mes collègues cet après-midi qu'hier je n'avais entendu aucun mot de compassion en faveur de cette dame qui jusqu'à preuve du contraire est victime.
Merci d'avoir réparé cette omission. EC

Écrit par : Edmée Cazanoles | 16/05/2011

Je ne suis pas particulièrement fan de D.S.K. et je suis pour la défense des droits des femmes quelles que soient leurs origines ethniques et sociales mais les images télévisées d'un homme pour qui, à l'instant où j'écris ce commentaire, est présumé innocent, sont "barbares" dans une Nation dite civilisée... Gardons-nous de faire le procès avant les preuves...

Écrit par : LOUSSAUT | 16/05/2011

Entièrement d'accord avec vous. Il s'agit de ne faire le procès de personne, et de respecter, et DSK (ce que les Français font bien), et les droits de la femme de ménage (ce que les Américains font bien). Et que justice soit faite: pour l'instant, nul n'est jugé coupable, mais il s'agit d'instruire la plainte jusqu'au bout.

Écrit par : SF | 16/05/2011

Je n'aime pas les mises à mort... humainement, c'est abject. Nul n'est jugé coupable ?... SI, puisque DSK est en prison. Je vais demander à François Hollande de ne pas aller se balader aux U.S.A. !!!

Écrit par : LOUSSAUT | 16/05/2011

L'exposition médiatique disproportionnée est effectivement un peu comme une mise à mort anticipée, et cela met très mal à l'aise.
Mais la prison, elle, n'implique pas de culpabilité. La détention provisoire existe aussi en France, et par ailleurs, DSK risquait de se soustraire à la justice en prenant l'avion... C'est avant tout pour cela qu'il est toujours incarcéré, comme n'importe quel justiciable dans une situation similaire.

Écrit par : SF | 16/05/2011

Je n'aime pas trop cette attitude qu'on trouve chez certaine femmes, de défendre l'agresseur sexuel "présumé", de le plaindre, de se mettre en colère, comme si la femme agressée, quelque part, "l'avait bien cherché"? Genre: on va vers le mâle dominant...?

Non décidément, je n'aime pas ça et je trouve, moi, que la justice américaine n'est pas si nulle que ça et je la défend. Bravo à vous monsieur Fath de rappeler que de ce côté ci de l'Atlantique, il serait grand temps de se mobiliser davantage au côté des femmes victimes d'abus.

Écrit par : JennyBF | 16/05/2011

Monsieur Fath, auriez-vous la connaissance de travaux qui tenteraient de trouver les causes sociologiques de la popularité des théories du complot en France?

Écrit par : jon | 17/05/2011

Cher "Jon",

Oui absolument, il y a de bons travaux sociologiques sur la question. Je recommande en particulier ces deux excellents livres de Pierre-André Taguieff :
"La Foire aux illuminés. Ésotérisme, Théorie du complot, Extrémisme", Paris, Mille et une nuits, 2005
"Imaginaire du complot mondial. Aspects d'un mythe moderne", Paris, Mille et une nuits, 2007
Bonne lecture!

Écrit par : SF | 17/05/2011

Moi aussi j'ai été choquée de l ' "absence" de la femme qui a porté plainte contre DSK dans les diverses réactions ....
Que la justice américaine traite de la même manière les riches et les puissants, et les pauvres et ignorés, c'est tout à son honneur, mais comme , justement, DSK n'est pas n'importe qui, si la personne mise en examen avait été un inconnu, je pense qu'on n'aurait pas eu cet acharnement médiatique contre elle ...
En tout cas, les derniers événements ne semblent pas plaider en faveur de l'innocence de DSK ... la présomption d'innocence existe-t-elle aussi aux USA ?

Écrit par : Françoise | 17/05/2011

En effet, la victime présumée est oubliée. Tout juste les médias cherchent quelques détails croustillants ou sordides à son sujet.

C'et aussi une des difficultés de la présomption d'innocence, nous devons présumer DSK (comme tous les autres) innocent et la femme de chambre victime. Il y a là un antagonisme difficile à intégrer même s'il est indispensable de le faire.

Écrit par : jujul | 17/05/2011

"donneurs de leçon de morale de gauche " ??? Vous ne trouvez pas que vous généralisez un peu vite ? Premièrement les réactions ne sont pas forcément plus glorieuses à droite (ni moins moralisatrices d'ailleurs). Deuxièmement, plusieurs voix ce sont élevées à gauche pour rappeler que cette femme de ménage avait aussi le droit à la considération public et la "présomption de dire vrai".

Cela dit je vous remercie pour le rappel que vous faîtes de la double peine du Sud face au Nord. On l'oublie trop souvent!

Écrit par : Matthieu | 17/05/2011

A Françoise : nous n'avons pas le même sens de l'honneur étatique Madame, moi je trouve que la démocratie a été bafouée par des images insupportables et que la justice américaine a condamné un homme avant de l'avoir jugé. Oui, je suis au courant du processus de justice aux U.S.A., ce n'est pas une raison pour l'approuver.

Écrit par : LOUSSAUT | 17/05/2011

Pour Loussaut : ce que j'ai apprécié , c'est le fait que la justice américaine ne fasse pas de différence entre riches et pauvres etc ....
Pas le fait de montrer les accusés menottés, dans le tribunal, etc .... mais là, est-ce la "justice" ou l presse ???
Si je posais la question sur la justice américaine c'est que justement, moi je ne la connais pas, contrairement à vous apparemment ...
Si le fait de rendre ces images publiques fait partie du processus de la justice, alors moi non plus je ne suis pas d'accord ...

Écrit par : Françoise | 17/05/2011

Si vous aviez été sur facebook, j'aurais encore mis "j'aime".

Écrit par : ista | 18/05/2011

Ce post vous honore M Fath
Personnellement je suis effraye par les sondages montrant que la théorie du complot vaut pour la 1/2 des personnes interroges
Effraye également par les déclarations irresponsables et qui se paieront politiquement au prix fort de toute une partie de la gauche : pas un mot un regard pour la présumée victime, ou sont les féministes ?!, un antiaméricanisme abrutissant, des propos de soutien glauques

Écrit par : James | 19/05/2011

On devrait mettre à la retraite des gens comme Jeanfrançois Kahn et BHL ou Jack Lang, franchement c'est dégueul.... ce qu'ils ont dit. Honte, honte à eux.
Il est temps que des gens comme vous soient un peu plus écouter. Oui bien-sûr, il ne faut pas oublier cette femme de ménage, oui bien-sûr elle a la même dignité que DSK. Comment est-il possible que la "gauche", des penseur de "gauche", ait pu l'oublier! Merci en tout cas pour votre post.

Écrit par : Mika | 19/05/2011

J'écrivais le 16 mai sur cette page : "Gardons-nous de faire le procès avant les preuves...", aujourd'hui, 4 juillet, si vous avez besoin de conseils, n'hésitez pas... demandez-moi... !

Écrit par : LOUSSAUT | 04/07/2011

Vous aviez raison et vous avez raison "LOUSSAUT"...

Mais votre réaction vaut pour tout le monde.

Tout comme il ne fallait pas condamner DSK trop vite (et Mr Fath ne l'a pas fait si vous relisez sa note), de la même manière il ne faut pas condamner trop vite la femme de ménage aujourd'hui.

D'accord elle est malhonnête (enfin... c'est probable?). Mais même les femmes malhonnêtes, il peut leur arriver de se faire violer.

DSK est-il tout blanc dans l'affaire?

Laissons la justice y voir clair.

Écrit par : JennyBF | 04/07/2011

Elle s'en est vraiment bien sortie la femme de ménage en fin de compte!

Écrit par : Aulas3 | 10/08/2013

Les commentaires sont fermés.