Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2014

Centrafrique (RCA): le drame oublié des femmes "sorcières"

afrique,centrafrique,bangui,république centrafricaine,catherine samba-panzaAlors que les feux des projecteurs continuent à se braquer sur le cycle des violences/représailles qui embrase la République Centrafricaine depuis deux ans, un drame oublié continue, dans l'indifférence, à se jouer: la "chasse aux sorcières".

Si la peine de mort pour sorcellerie a été abolie en RCA, le code pénal de 2009 stipule toujours que la sorcellerie ou la magie constituent un crime passible de cinq à 10 années d'emprisonnement, et d'une amende de 200 à 2.000 dollars (de 100.000 à 1 million de francs CFA). 

De facto, les femmes, surtout célibataires et d'un certain âge, payent un très lourd tribut. L'accusation de "sorcellerie" ne repose pas sur des critères normalisés et objectivés. Dès lors, les dérapages sont légion, jusqu'à l'horreur (lien). L'arrivée à la tête de l'Etat d'une femme, Catherine Samba-Panza, permettra-t-elle de ralentir ces dérives? 

Lire la suite

25/01/2014

Centrafrique: nouvelle présidente et dynamiques oecuméniques

centrafrique,république centrafricaine,nicolas guerekoyame-gbangou,dieudonné nzapalainga,islam,protestantisme,catholicisme,évangéliques,francophonie protestante,le monde,catherine samba-panza,laurent fabius,afrique,oecuménisme,bagui,dialogue interreligieuxJeudi dernier s'est déroulé, en présence de Laurent Fabius, la prestation de serment de la nouvelle présidente de transition de la République Centrafricaine, la maire de Bangui Catherine Samba-Panza, réputée intègre (et par ailleurs catholique pratiquante).

Un immense chantier l'attend. 

Dans un contexte d'"Etat fantôme", elle pourra compter sur des acteurs chrétiens qui adoptent une posture unitaire et oecuménique, comme l'illustre le récent Appel de Bangui 2 (PDF ici), qui plaide pour la réconciliation et se désolidarise vigoureusement des anti-Balaka, dont on réfute l'appellation de "milice chrétienne".

Lire la suite