Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2017

Un ténor évangélique américain rejoint les Églises orthodoxes

CM Capture 1.jpgLassés des querelles d'égos puériles, de ce qu'ils estiment être un manque de profondeur spirituelle et une fâcheuse tendance à réinventer ce qui existe déjà, nombre d'évangéliques se convertissent chaque année à la foi orthodoxe.

Cette dernière présente, pour les évangéliques, plusieurs attraits préférentiels par rapport à l'offre romaine, notamment une piété et une ecclésiologie orthodoxes jugée bien plus bibliques que celles des catholiques, et un sens mystique qui donne un rôle significatif à l'Esprit Saint.

Dans les années 1990, le ralliement à l'orthodoxie de l'ex-évangélique Franck Schaeffer (fils du grand apologète évangélique américain Francis Schaeffer) avait fait grand bruit (lien).

Ces derniers jours, un autre ralliement évangélique à la foi orthodoxe secoue fortement le monde évangélique états-unien. Il s'agit de celui du célèbre apologète et auteur Hank Hannegraaf, surnommé "Bible Answer Man".

Il a officiellement rejoint la semaine passée l'Eglise grecque orthodoxe.

Lien.

11/09/2010

Les sources d'inspiration d'un projet d'autodafé islamophobe

alg_resize_pastor_terry-jones.jpgFringe Freak (zarbi des marges), Terry Jones et son projet (finalement abandonné) de brûler le Coran aujourd’hui (11 septembre 2010) ont été fermement condamnés par toutes les organisations religieuses régionales et nationales des Etats-Unis, à commencer par la puissante National Association of Evangelicals (NAE), principal réseau évangélique américain (80 millions de fidèles).

 

Seule la petite secte WBC de Fred Phelps, qui fait profession de «haïr l’Amérique, les Juifs et les Homos» lui a apporté son soutien, affirmant même que si Terry Jones ne brûle pas le Coran, elle le refera elle-même (après l’avoir déjà fait).

Lire la suite