Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2016

Quand en France, certains maires et policiers aident DAECH à recruter...

france,république,manuel valls,nice,burkini,intolérance,laïcité,liberté,discriminations,islamophobie,daech,déradicalisation,radicalisation,stéphanie hennette-vauchezLe soir du 14 juillet 2016, à Nice, seuls deux policiers municipaux se tenaient sur la Promenade des Anglais, à l'angle du boulevard Gambetta, qui marque le début de la zone piétonne, dans une voiture mise en travers de la chaussée (source: Préfecture, + enquête du Quotidien Libération et vidéosurveillance). Insuffisant pour stopper le camion tueur. bilan 85 morts.

Le 23 août 2016, en revanche, ce sont quatre policiers municipaux (lien) qui ont verbalisé une femme paisible, allongée sur la plage niçoise, en raison de son foulard jugé trop ample et trop ostentatoire (lien).

DAECH ne peut imaginer meilleure propagande de recrutement. Médiatiquement, l'effet est dévastateur. On comprend, bien-sûr, l'émoi, en France, après une série d'attentats islamistes. Mais à tout confondre, et à pratiquer une politique discriminatoire, la France se couvre de honte, viole la laïcité qu'elle prétend défendre, et humilie publiquement des femmes (car on se garde bien de cibler les barbes des hommes). Au nom de la "liberté" et de la "laïcité" (qui n'a jamais interdit la liberté vestimentaire).


Tout cela dans un silence assourdissant (voire complice, dans le cas de Manuel Valls, qui dit approuver les maires auteurs d'arrêtés anti-burkini) de la part de l'Elysée et de Matignon, tandis que gronde la réprobation internationale venue de l'ensemble des pays qui chérissent la liberté.

Insondable intolérance, mêlée de peur et de stupidité, qui s'abat sur la France!

Suggestion d'économie: mettre fin à tous les programmes de "déradicalisation", coûteux et inefficaces. On ne peut pas, à la fois, fournir gratuitement à DAECH des arguments de recrutement, et prétendre déradicaliser. La seule déradicalisation qui vaille commence par un pays qui comprend que "Liberté, Egalité, Fraternité" doivent cesser d'être à géométrie variable..... et qui éduque au respect ses citoyennes et citoyens sans prétendre les soumettre, contre leur gré, à une pseudo "liberté" discriminatoire.

Pour une analyse juridique de l'affaire, lire Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure de droit public à l’université Paris-Ouest-Nanterre et directrice du Centre d’études et de recherches sur les droits fondamentaux (Crédof)

LIEN.

Commentaires

Les fléaux physiques et les calamités de la nature humaine ont rendu la société nécessaire. La société a ajouté aux malheurs de la nature. Les inconvénients de la société ont amené la nécessité du gouvernement, et le gouvernement ajoute aux malheurs de la société. Voilà l’histoire de la nature humaine.
Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1741-1794) : Maximes et pensées.

Écrit par : Eric Lisbonne | 25/08/2016

Vêtue ou dévêtue à la plage, est-ce vraiment la question ?

Bikini - monokini - microkini - burkini - "kini" comprend rien se rassure, le dénudement progressif (ou régressif) du corps féminin lors de la baignade a, à toute époque, été un sujet de controverse. Les normes établies ne se sont jamais résumées à une question de goûts et de couleurs.

L'habillement féminin n'a jamais été codifié par les seules considérations d'hygiène ou de mode..., mais aussi par une conception de la vertu et de la modestie soumise à certains principes religieux, qu'ils se réclament du christianisme, de l'islam ou d'ailleurs.

On nous dit qu'au début des bains de mer au 20e siècle, le maillot de bain (ou costume de bain) de la femme était codifié par le corps médical et les hygiénistes qui préconisaient un costume bouffant en laine, ce qui gagnait en confort, et un bonnet sur la tête.(*) A tort ou à raison, différentes conceptions de la liberté et de la bienséance dictées notamment par la religion ou l'idéologie dominante n'ont pas manqué d'avoir aussi leur mot à dire.

On n'est pas libre seulement parce qu'on prétend l'être !

Le diktat de la pensée unique "Made in France" en matière de laïcité et de religion n'est pas fait pour favoriser le "vivre ensemble" : il conduit inévitablement dans une impasse sociétale marquée par la contrainte voire une oppression qui témoignent d'une stratégie politique somme toute discriminatoire.

La liberté de penser n'est-elle pas directement liée à la liberté d'expression, privée comme publique ?

J'ai créé le burkini, affirme Aheda Zanetti, une Australienne d’origine libanaise qui inventa cette tenue en 2004, pour donner la liberté aux femmes, non pas pour la leur prendre. Ce sont des valeurs qu'on peut ne pas (vouloir) partager, mais qui peut être tenté de croire que le simple respect de la personne exige un tel postulat comme condition préalable ?

(*) Marie-Noëlle Boutin-Arnaud, et Sandrine Tasmadjian, Le vêtement, Nathan, 2009.

Écrit par : Raymond pfister | 25/08/2016

Enfin qqun qui pense comme moi ! ;)

Merci Sébastien !

Écrit par : Thierry | 25/08/2016

Et si l'on tenait un peu compte de l'avis de femmes musulmanes qui se battent pour le droit des femmes en terre d'islam ?
Comme par exemple Fatiha Daoudi qui écrit que "le burkini n'est pas un vêtement comme un autre !"
A lire ici : http://www.huffingtonpost.fr/fatiha-daoudi/non-monsieur-plenel-le-burkini-nest-pas-un-vetement-comme-les-autres_b_11603446.html

Écrit par : Patrick B | 25/08/2016

Cet "article" est sidérant, même si on laisse de côté le fait que (très probablement) la "femme paisible, allongée sur la plage niçoise" s'est gentiment prêtée à une mise en scène supposée édifiante. Mais bon, que peut-on attendre d'un blogueur qui, dans un autre de ses articles, balance les noms d'Elisabeth Badinter, Manuel Valls et Marine le Pen dans une même fournée ? Quant à l'expression "Insondable intolérance, mêlée de peur et de stupidité, qui s'abat sur la France!", elle est simplement ... d'une insondable stupidité, et injurieuse pour un pays que j'aime. Et je n'imagine pas une seconde que les modérateurs censurent un commentaire qui reprend le vocabulaire de l'article !
Ce "blog" est supposé être protestant ? Mais faut-il alors croire qu'être protestant, cela consiste à reprendre les idées d'une certaine gauche, dont la faillite morale est pourtant visible comme le nez au milieu de la figure ?

Écrit par : Floirat | 26/08/2016

Cher Floirat,

Vous n'avez rien, rien, rien compris, mais c'est pas grave. Détendez-vous et réfléchissez.
N'hésitez pas à parcourir ce blog, notamment pour voir ce que je pense d'une "certaine gauche", comme vous dites. Par ailleurs, ce blog porte principalement sur le protestantisme... MAIS ce n'est pas un blog confessionnel.
Et je vous pardonne pour vos propos insultants.

Écrit par : SF | 27/08/2016

"Je vous pardonne vos propos insultants"... Tu parles. Il est certaines façons de "pardonner" qui relèvent d'une hypocrisie hargneuse. Quant à se calmer et à réfléchir, c'est fait: pas la peine de lire vos "papiers" pour se pénétrer d'une certaine idéologie néfaste. Il suffit de lire Libération ou Médiapart. Ils disent à peu près les mêmes choses, mais en les écrivant mieux. Je conclurai cet échange en notant que les grandes envolées du style "Insondable intolérance, mêlée de peur et de stupidité, qui s'abat sur la France" sont souvent le fait des petits esprits.

Écrit par : Floirat | 27/08/2016

Ce qu'on ne comprend pas, c'est:
derrière la chasse au burkini, c'est un formatage anti-religieux que certains veulent. Aujourd'hui l'interdiction du burkini, demain l'interdiction de la lecture de la Bible sur la plage.
Qu'on nous lache les basques

Écrit par : André | 27/08/2016

Quelle amabilité! Bonne continuation cher Floirat, vous n'avez pas besoin de me lire, tant mieux pour vous.
Et pendant que certains pensent tout savoir et obsèdent sur la tenue des femmes, on continue à détourner l'attention des vrais sujets: réduire le chômage de masse en soutenant mieux les créateurs de richesse, dégraisser drastiquement et assainir une classe politique française pléthorique et très coûteuse (obligation de casier judiciaire vierge), mettre fin aux lucratives alliances entre la France et les puissances wahhabites (Qatar et Arabie Saoudite, chouchoutés aussi bien par Sarkozy -conférences- que Hollande -légion d'honneur et courbettes-), qui sont les vrais financeurs de l'islamisme le plus rétrograde.

Écrit par : SF | 27/08/2016

Merci Sébastien pour ce court article. Je vous lis régulièrement depuis des années et j'approuve la plupart de vos positions dont celle de ce billet (en l'occurrence à 150 %).
Ne vous laissez pas décourager (ni encolérer) par les fâcheux, de quel que bord qu'ils se présentent. La très grande part de vos lecteurs vous soutient dans votre recherche d'une position juste et équilibrée sur ces questions si délicates. Tant pis pour ceux qui préfèrent écraser un moustique avec un tank.

Écrit par : Vincent Fransioli-Borgna | 31/08/2016

Les commentaires sont fermés.