Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2016

Célébrations du dimanche: livre à la rencontre du kaléidoscope chrétien

ThinkstockPhotos-160058249.jpgA l'heure où les marchands de cloisons font fortune, et où la peur de l'autre entrave la rencontre, il faut lire et savourer l'ouvrage que Michel Sommer nous propose, aux éditions Empreinte Temps Présent (2016).

Ce livre original et passionnant a été rédigé à la suite de 30 visites d'Églises différentes, en France, Suisse, Allemagne, Italie, toutes dénominations et confessions confondues (catholiques, protestantes, anglicane, orthodoxes, évangéliques et charismatiques) dans le courant d’une même année.

L’auteur a ainsi consigné ses observations et ses impressions pour nous faire entrer dans l’univers de chaque célébration mais il nous offre aussi une analyse théologique et liturgique de chaque pratique qui invite à la réflexion.

Pour découvrir cet ouvrage, que j'ai eu l'honneur de préfacer, cliquer ici (site des éditions Empreinte).

13/12/2013

Débat autour du dimanche: le précieux recul d'une synthèse historique

dimanche-histoire-europe-occidentale-1600-1830-1276473-616x0.jpgAlors que la presse généraliste et spécialisée revient très régulièrement sur cet "empoisonnant dossier" du travail du dimanche (cf. Les Echos), il est bon de se donner le recul de l'historien pour réévaluer, sur la longue durée, ce que représente, dans une culture européenne imprégnée de christianisme, le repos dominical (premier jour de la semaine, chômé).

Nul n'est plus qualifié pour cela que l'historien Alain Cabantous (professeur émérite à l'Université Paris I). Notamment auteur d'une Histoire du blasphème en Occident, il a publié cette année Le dimanche, une histoire (Europe occidentale), 1600-1830, aux éditions du Seuil (2013).

Recension ici dans le mensuel Sciences Humaines.

01/05/2008

La bataille du dimanche

CM Capture 1.jpgOn se souvient de Juliette Gréco, qui scandait en 1952 «Je hais les dimanches»...

Ce «dimanche prétentieux qui veut paraître rose» (dixit Gréco), notre président Nicolas Sarkozy lui règle-t-il son compte?

Lire la suite