Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2020

Merci Jean Delumeau (1923-2020)

Delumeau-Jean.jpgTrois générations d'historiens du christianisme, dont la mienne, doivent une fière chandelle à Jean Delumeau, qui a tiré sa révérence cette semaine à l'aube d'une nouvelle décennie.

Historien des mentalités religieuses et du christianisme entre Renaissance et époque moderne, doté d'une immense culture, d'un sens hors pair du temps et d'une fibre anthropologique prononcée, jamais pédant, toujours bienveillant, il nous a laissé une oeuvre immense, scandée par des honneurs ô combien mérités (académicien en 1989).

Historien de la peur et du pardon, du paradis et de l'enfer, particulièrement attentif aux imaginaires millénaristes et aux utopies prophétiques, il aimait placer ses lunettes d'observation du côté des fidèles, dans leur empirie, leurs turpitudes, leurs pratiques et leurs espoirs, plutôt que du côté des institutions et des textes normatifs (dont il n'ignorait cependant pas l'importance).

Lire la suite

08/06/2014

De la peur à l'espérance: lire et relire Jean Delumeau

Jean Delumeau.jpgEn ces temps où les peurs nourrissent démagogie, populisme ou replis sur soi, il n'est pas trop tard pour signaler l'immense intérêt de l'oeuvre de l'historien Jean Delumeau, dont quelques textes marquants ont été (re)publiés il y a quelques mois par les éditions Robert Laffont, dans la fameuse collections "Bouquins" (2013). 

Cet immense historien de la culture et de la religion, qui avait compris l'essentiel des mutations du christianisme, vingt ans avant les autres (lire et relire son Christianisme va-t-il mourir?, publié en 1977!), laisse une oeuvre riche, diverse et nourrissante.

Cette édition, intitulée De la peur à l'espérance, réunit deux livres majeurs de Jean Delumeau ainsi qu'une dizaine d'écrits pour la plupart peu connus, voire inédits. Pascal Ory en a assuré l'édition et l'avant-propos.

Présentation ici sur le site du Centre d'Histoire Sociale (lien).