Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2016

La "face noire de la laïcité française"

XVMceb97e9e-6bb1-11e6-8977-7e93cd9a3a0e.jpg

C'était prévisible: l'hystérie autour du 'burkini' a ouvert une boîte de Pandore. Après la lamentable affaire de ce restaurant francilien qui a refusé dimanche de servir deux citoyennes musulmanes (lien), le gouvernement actuel joue à l'arroseur arrosé. Le voilà qui cherche maintenant à éteindre un incendie qu'il a lui-même contribué à provoquer en fermant les yeux sur les dérives liberticides des arrêtés municipaux, finalement condamnés par le Conseil d'Etat.

Pour prendre de la hauteur (et clore le sujet sur ce blog), je recommande très vivement la lecture de la philosophe et historienne Chantal Delsol, dans Le Figaro. Son analyse limpide et juste se déploie à des stratosphères du marigot politicard français actuel. Salutaire. A lire, relire et archiver.

Lien.

23/11/2015

Laïcité de "Celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas" (Aragon)

joan sfar,laïcité,france,tolérance,intolérance,laïcisme,sécularisme sectaire,religion,paris,attentats du 13 novembre 2015,luis aragonJoan Sfar aurait-il trahi son chat?

L'auteur de la formidable série Le Chat du rabbin, avait su, au fil de 6 tomes d'une BD culte, camper un monde multiculturel et multireligieux. Avec un chat sceptique, cynique, mais tolérant.

Aux lendemains des effroyables attentats parisiens du 13 novembre 2015, l'auteur a dérapé, comme d'autres (la peur est mauvaise conseillère), s'éloignant de la patte délicate du félin au profit de la main pesante du dénonciateur.

Joan Sfar a peiné beaucoup de monde en réagissant avec intolérance, à la suite des effroyables attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Mais il retrouvera tôt ou tard sa lucidité. C'est d'autant plus important qu'il est devenu, du fait de sa popularité, un prescripteur d'opinion. Lourde responsabilité!

 

Lire la suite