Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2012

Au-delà du blasphème: l'odieuse profanation de Montauban

article_mosquee.jpgL'odieux sacrilège rapporté hier (1er août 2012) est une insulte à la France toute entière.

Deux têtes de porc et du sang de cochon devant la mosquée de Montauban! Quelles que soient leurs convictions, les citoyennes et citoyens de France sont concernés.

Cette répugnante profanation dont sont victimes les musulmans de France illustre, au-delà de l'islamophobie de ses auteurs, un rapport toujours difficile au pluralisme culturel et religieux.

Côté protestant, on ne trouve pas de profanation tout à fait comparable, en tout cas récemment. Mais il me revient ces fragments de Bible brûlée par une foule catholique, montrés dans Daniel Lortsch et sa fameuse Histoire de la Bible française (1910).


La profanation rapportée par Daniel Lortsch s'était passée à Sainte-Foy la Grande, le 30 août 1850.

lortch.jpgLa pratique des Bibles protestantes brûlées s'est poursuivie, quoique de manière fort rare, jusqu'à la première moitié du XXe siècle. Si ma mémoire est bonne, l'historien Jean-Yves Carluer en aurait même répertoriée une après la Seconde Guerre Mondiale, en Bretagne (à vérifier).

L'histoire française du judaïsme comporte aussi des sacrilèges analogues, y compris ces dernières années. Dans tous ces cas, on est bien au-delà du blasphème, qui se doit d'être toléré dans un pays de liberté (cf. le beau livre de Jean Boulègue).

Au travers de ces sacrilèges perpétrés au prix d'une dégradation de lieux et de matériels cultuels, c'est le plus précieux de l'identité religieuse que l'on veut toucher pour nourrir la haine, appelant une réaction collective et une solidarité de principe avec les victimes.

Commentaires

Une fois de plus un acte odieux, lamentable et lâche. Chronique de la haine ordinaire et anonyme, dont ce genre de manifestation répugnante devient un phénomène récurrent de notre société réputée "civilisée" (selon quels critères, d'ailleurs, le paraître, le "je consomme donc je suis" ?). Mais il n'y a pas de fumée sans feu, dans un monde où la cruauté, l'esprit de vengeance, l'avidité du profit, la compétition impitoyable, l'égoïsme et l'individualisme à tout crin, l'exclusion et la peur collective amplifiée par les fantasmes, l'hypocrisie des discours convenus sur la "tolérance" là où il n'y a aucune compréhension véritable des autres, l'obscurantisme, le fanatisme, l’extrémisme règnent en maîtres depuis fort longtemps. Oui, la bêtise et la méchanceté humaines sont bel et bien parmi nous et sont aussi au rendez-vous. Quelles que soient les cibles visées, les mêmes causes produisent les mêmes effets, c'est une constante. Au fond, tout ce que les auteurs de ces actes récoltent, c'est de se souiller eux-mêmes un peu plus, en dehors du fait que ce comportement ne débouche que sur des choses fâcheuses pour tout le monde, de toute façon.

"Et il dit : Ce qui sort de l’homme, c’est là ce qui souille l’homme ; car du dedans, du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l’impudicité, l’œil méchant, les injures, l’orgueil, la folie. Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme." Marc 7. 20-23

Écrit par : Eric LISBONNE | 02/08/2012

Oui,mais avez vous aussi pris connaissance de ceci?

"Rouée de coups par sept hommes : “Tu es une mauvaise musulmane”

Partie prenante dans l’organisation d’une fête qui s’est déroulée ce week-end à Viviez, une jeune femme originaire du Maroc, et domiciliée à Decazeville, a violemment été prise à partie par un groupe de sept hommes dans la nuit de vendredi à samedi.

Alors qu’elle circulait au volant de son véhicule pour rentrer chez elle, la femme a été coincée par deux autres voitures, desquelles sont sortis ses agresseurs. Après l’avoir rouée de coups, ils sont repartis sans rien dire.

La jeune femme serait alors rentrée chez elle avant de ressortir pour aller porter plainte et donner rapidement le signalement de ses agresseurs. C’est en se rendant au commissariat que les sept individus l’ont une nouvelle fois coincée pour la frapper encore.

Ils l’auraient aussi insultée et notamment reproché : “Tu es une mauvaise musulmane”. Et d’ajouter : “Tu es la honte de l’Islam, car tu vas faire la fête un jour de Ramadan”.

Midi Libre 23 07 2012"

Écrit par : montagnard | 05/08/2012

Pour votre information : "une église profanée en Loir-et-Cher" : http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2012/06/30/Encore-une-eglise-profanee-en-Loir-et-Cher
Il y a deux poids et deux mesures :
- une mosquée profanée, cela fait la une de tous les journaux de France,
- une église profanée, la presse locale en parle (et encore pas toujours), mais le reste de la France n'en entend jamais parler.
Cherchez l'erreur.
Ceci dit, je n'approuve ni ne cautionne aucune dégradation de quoi que ce soit.

Écrit par : Patrick B | 05/08/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.