Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2015

"Je suis Nigériane"

arton45149.jpgLe slogan "Je suis Charlie" est scandé un peu partout, en soutien au journal frappé au coeur, mercredi dernier à Paris. L’actrice française d’origine sénégalaise, Aïssa Maïga, a quant à elle voulu crier "Je suis Nigériane" (cf. cet article du site AFRIK). 

Et pourquoi pas? La même semaine où la France était frappée par la violence jihadiste, le Nigeria connaissait sa pire semaine de violence, Boko Haram massacrant et brûlant vif des centaines de civils, anéantissant des bourgades entières.

Depuis maintenant plusieurs années, avec une escalade depuis trois ans, les civils nigérians paient un tribut effroyable, à commencer par les femmes, particulièrement touchées, comme nous le rappelle tous les jours le destin tragique des lycéennes vendues comme esclaves au printemps 2014 (aucune rodomontade occidentale ni raz-de-marée de #BRINGBACKOURGIRLS n'a rien pu faire pour les libérer). 

Alors, sans entrer dans une "inflation victimaire" ou une litanie sans fin, affirmer "Je suis nigériane" a vraiment du sens, dans ce contexte où la même semaine, le Nigeria ET la France étaient particulièrement frappés, à des niveaux différents, par la violence jihadiste. 

je-suis-nigeria.jpg

Mauvais procès

Soulignons cependant un point qui échappe parfois à certains. C'est faire un bien mauvais procès aux "Charlies" français que d'ironiser sur leur profonde douleur en comparant le bilan des récents attentats parisiens aux chiffres faramineux des décès au Nigéria. Les accuser d'insensibilité à l'Afrique n'est pas plus reluisant.

Rappelons en effet que lorsque l'actu nationale est dramatique, ce qui a été le cas en France, il est tout à fait normal (et c'est dans tous les pays pareil) qu'on privilégie cette actu, en l'occurrence les attentats jihadistes qui ont décimé une rédaction, puis des civils juifs. Cela ne veut nullement dire que les "Charlies" ne regardent pas aussi vers l'Afrique. Tous ne le font pas, bien-sûr.

Mais bon nombre de "Charlies" qui ont défilé dimanche dernier à Paris sont solidaires des combats pour la liberté menés en Afrique sub-saharienne. 

 

La France en première ligne au Sahel pour contenir le Jihadisme

Rappelons que la France a été la seule puissance occidentale à s'investir directement au sol dans un couteux et courageux conflit, au MALI (Opération Serval), pour faire reculer le jihadisme, qui menaçait de submerger ce pays sahélien. Avant que le président malien actuel défile dimanche dernier en solidarité avec la France, le président français s'était rendu au Mali après la mise en échec des jihadistes. Rappelons aussi que la France est la seule à avoir cherché à pacifier une République Centrafricaine à feu et à sang, contribuant au départ de Michel Djotodia (et ses combattants de la SELEKA financés par les pétrodollars wahhabites).

L'opération Serval (au Mali) et l'opération Sangaris (en Centrafrique) ont été acceptées et soutenues par l'opinion publique française. 

Ni l'Allemagne, ni le Royaume-Uni, ni même les Etats-Unis n'ont eu le courage d'intervenir sur le terrain et de risquer des vies comme la France l'a fait. N'entrons donc pas dans une macabre "compétition victimaire", déplorant un soi-disant nombrilisme égoïste des Français qui défileraient pour Charlie Hebdo et les victimes juives, tout en oubliant l'Afrique. Et tenons-nous au côté de toutes les victimes de la barbarie, proches ou lointaines. 

Commentaires

Entièrement d'accord.

Je me permets de partager ici un court témoignage tout à son honneur concernant le blogueur évangélique Nicolas Ciarapica di Volpi, régulièrement évoqué ici.

Ce soir, sur Facebook, je tombe sur une image que M. Ciarapica a créée et partagée : le slogan "Je suis Nigerian" (en lien avec Charlie Hebdo et les massacres de Boko Haram au Nigeria), avec en légende : "les 7 et 8 janvier 2015, les islamistes de Boko Haram ont tué 2000 chrétiens dans l'indifférence générale".
Cette image me fait réagir : je la partage immédiatement sur mon propre Facebook et écris un message appelant mes "amis" Facebook chrétiens à plus de prudence dans leurs publications. Je précise que cette image contient deux erreurs : d'abord, rien n'indique que les 2000 personnes créées seraient toutes chrétiennes, les faits ont eu lieu dans une région majoritairement musulmane et Boko Haram massacre indifféremment tous ceux qui ne correspondent pas à leur définition de l'islam, qu'ils soient chrétiens, animistes ou musulmans d'autres tendances ; ensuite, parler d' "indifférence générale", alors que les médias parlent quasi quotidiennement de Boko Haram depuis 2009 et que leur offensive de début janvier a été largement médiatisée avant même l'attentat contre Charlie Hebdo, est faux et choquant même s'il est vrai que l'attaque contre Charlie Hebdo a fait passer leurs derniers massacres quelque peu au second plan.
Je publie donc l'image avec cette publication... et quelques minutes plus tard, je reçois un commentaire de M. Ciarapica, me remerciant de ma vigilance et de la pertinence de mes commentaires et me demandant de lui suggérer une reformulation acceptable ! Je précise que je ne le connais pas du tout personnellement. Je ne m'attendais pas du tout à être ainsi interpellé et je suis touché par son ouverture d'esprit, de n'avoir pas pris mouche à mes remarques et d'y avoir été à ce point réceptif.
Je fais quelques suggestions à M. Ciarapica et très rapidement, l'ancienne image disparaît et est remplacée par une autre, bien plus pertinente : "les 7 et 8 janvier 2015, les islamistes de Boko Haram ont tué 2000 personnes et personne n'a manifesté". Durée de toute l'affaire : moins d'une heure !
J'avoue avoir été souvent gêné par le style provocateur et volontiers "rentre-dedans" de M. Ciarapica, mais je suis obligé de lui reconnaître une humilité et une ouverture à la correction qui l'honorent grandement. Pour lui, être à l'écoute de Dieu n'est manifestement pas un vain mot !

J'aurais voulu copier-coller la conversation que nous avons eue mais elle n'est plus disponible étant donné qu'en supprimant son ancienne image M. Ciarapica a également supprimé tous les partages de celle-ci, dont le mien, ainsi que les commentaires qui vont avec.

(Si vous estimez que mon commentaire est déplacé, sentez-vous libre de le supprimer mais j'avais à cœur de le partager.)

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 16/01/2015

Effectivement, sur l'ampleur des ravages de Bokoharam, très peu d'analyses signées par des responsables musulmans. Or ils disposent des outils pour le faire. On aimerait les lire.
gef

Écrit par : gef | 16/01/2015

Merci, Sébastien, pour ces utiles rappels.
Hollande, jusqu'ici, n'a été bon qu'en politique étrangère et il a plutôt sauvé l'honneur de la France en matière de combat contre le djihadisme.
Son attitude quasiment parfaite depuis les attentats contre Charlie Hebdo et contre l'Hyper Casher est dans le droit-fil de son comportement international.
Je me réjouis de voir que, sur Internet, on commence à se mobiliser en faveur du Nigéria. Ou plutôt: des Nigérians. En effet, le Nigéria paye son impéritie et sa corruption, lui qui est pourtant extrêmement riche de son pétrole mais n'en fait rien en matière de justice sociale. La facture est salée!
Le plus curieux, c'est que même l'Afrique s'est plus préoccupée des attentats à Paris que des massacres sur son propre continent. Comme si c'était une sorte de tradition sanglante à laquelle elle se serait habituée, et nous aussi... C'est quand même troublant.

Écrit par : Philippe Malidor | 16/01/2015

D'accord avec vous, cher Sébastien Fath. Merci pour le dessin humoristique.
Il est vrai que les pays européens (sauf la France) mais aussi les USA, devraient avoir honte de laisser tomber le Nigéria et d'autres pays dans la détresse (bientôt le Cameroun ?) Ne les aidant pas, l'hydre avance toujours plus ses tentacules, et d'une certaine manière, nous sommes déjà atteints.
Nous avons un gouvernement médiocre, mais on peut lui reconnaître les efforts déployés pour venir en aide à ces malheureux.

Écrit par : Patrick B | 16/01/2015

Oui c'est très bon rappel. Obama n'a pas bougé pour les problèmes. Les USA n'ont pas ramené une seule des filles enlevées au Nigéria. Ma petite France en déficit, ma petit France qu'on critique toujours, elle s'est levée. Au Mali et en RCA. J'en suis fière.

Écrit par : Anja | 16/01/2015

Merci séb de cet article. N'oublions pas le Cameroun, très éprouvé en ce moment.

Je te rejoins Philippe sur François Hollande qui a montré une certaine capacité à la dignité et s'est révélé un homme d'état. Cela ne l'exonère pas de ses responsabilités toutefois, notamment envers la population Juive.

Écrit par : nicolas ciarapica | 16/01/2015

La France en première ligne au Sahel. Oui, mais posons-nous tout de même la question : Pourquoi la France est intervenue et est encore présente au Mali et en Centrafrique? Cette présence française est-ce sans intérêt? Malgré l'envers du décor, je ne peux que saluer ladite intervention. Mais l'Afrique mérite mieux. La question de Boko Haram se pose et tout le monde le sait, mais jusqu'ici, personne ne se bouscule. Mais l'intervention ne tardera pas à venir quand ce dernier commencera à toucher les zones d'intérêts des Occidentaux. Cependant, à l'heure qu'il est, Boko Haram n'inquiète pas les Occidentaux. La liberté, non seulement d'expression, est fondamentale pour tous et partout. Mais hélas, car au nom de ces libertés, y compris celle d'exploitation d'autrui, ailleurs on tue et les puissants jubilent. Quand le malheur des uns faisait le bonheur des autres! Dans tout ça, où est l'amour? Cet amour qui ne se réjouit pas de l'injustice? (cf. 1 Co 13.4ss). Laissons un peu les politiques avec leurs politiques, car ceux-ci nous endorment, tournons vers Jésus, le seul vrai leader qui a un message qui peut changer l'homme et notre monde déboussolé. Puis-je aussi dire que "Je suis Kivu". Cela vous tente ou pas?

Écrit par : Fabien | 16/01/2015

"Mais bon nombre de "Charlies" qui ont défilé dimanche dernier à Paris sont solidaires des combats pour la liberté menés en Afrique sub-saharienne."

Cher Sébastien en êtes-vous sur ? Perso j'ai beaucoup, beaucoup de doutes, aujourd’hui 300 personnes au trocadéro manifeste contre boko-haram.....
C'est quand la dernière grande manifestation pour la liberté en Afrique, menée par des français ??

Avec mes amitiés

Écrit par : Philippe F | 19/01/2015

Les commentaires sont fermés.