Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2020

Béatrice Stockly, mort d'une missionnaire au Sahel

béatrice stockly, suisse, francophonie, mali, tombouctou, djihadisme, aqmi, ansar al dine, médiapart, saphirnews, liberté religieuse, conversion, sahel, barbara cooper, islam, islamophobie, évangéliques, afrique, afrique subsaharienneIl y a deux formes d'islamophobie.

L'une, directe et franche, qui discrimine les musulmans et insulte leur religion.

L'autre, indirecte et paradoxale, qui réagit comme si l'islamisme radical et sa rhétorique représenterait en réalité tous les musulmans.

Un exemple récent de cette seconde islamophobie s'est exprimé dans une tribune de Médiapart, signée par quelques chercheurs.

Habités de bonnes intentions, mais portés par une rhétorique de dénonciation peu scientifique, ces auteurs font mine de croire qu'en ciblant l'islamisme radical violent et séparatiste (qui constitue, de facto, un enjeu de sécurité en Europe, au Sahel etc), Emmanuel Macron s'attaquerait à tous les musulmans!

Quiconque a pris la peine d'écouter et de lire le discours présidentiel sur le séparatisme islamiste (2 octobre 2020) verra pourtant combien Emmanuel Macron s'est bien gardé de tout amalgame (cf. l'analyse nuancée sur SaphirNews de Yassine Ayari).

Lire la suite

16/01/2015

"Je suis Nigériane"

arton45149.jpgLe slogan "Je suis Charlie" est scandé un peu partout, en soutien au journal frappé au coeur, mercredi dernier à Paris. L’actrice française d’origine sénégalaise, Aïssa Maïga, a quant à elle voulu crier "Je suis Nigériane" (cf. cet article du site AFRIK). 

Et pourquoi pas? La même semaine où la France était frappée par la violence jihadiste, le Nigeria connaissait sa pire semaine de violence, Boko Haram massacrant et brûlant vif des centaines de civils, anéantissant des bourgades entières.

Lire la suite

06/08/2013

Rubaduka, webaventurier d'Afrique (2): pour les droits des femmes

droit des femmes, rubaduka, sébastien fath"L'homme a beau être à la tête de la famille, c'est l'épouse qui en est le coeur" (proverbe kenyan).

Faites une recherche "Google": des proverbes africains sympas sur les femmes, il n'y en a pas beaucoup. La faute à un héritage patriarcal?

C'est plus compliqué, mais le fait est que le statut de la femme, dans de nombreux pays d'Afrique, reste marqué par une infériorisation souvent réduite à ce cliché (certes réducteur): les hommes sirotent une bière, les femmes travaillent la terre à la houe. 

Lire la suite

05/08/2013

Série Rubaduka, webaventurier d'Afrique (1) : promoteur de la laïcité

Rubaduka.jpgQui est Rubaduka ? C'est par hasard (guidé par Dr Google) que j'ai découvert ce webaventurier d'Afrique. Designer de sites Web, basé en Côte d'Ivoire, marié (à Nicole, Rwandaise) et père de deux enfants, fils d'un médecin américain diplômé de Yale, Brian Rubaduka ne manque pas de flair ni de sens de la publicité.

Pour avoir obtenu les droits de multiples noms de domaine de différents pays africains, ce franc-tireur passionné  a développé depuis 2001 une présence numérique spectaculaire et durable, au service de quelques idées force: entre autres, l'amour et la promotion de l'Afrique, la démocratie, l'option libertaire (pour la légalisation des drogues douces), les droits de la femme, la défense d'Israël, la liberté de pensée et de religion, et la laïcité... par laquelle nous commençons en image cette mini-série de l'été 2013.

Lire la suite

10/04/2012

Mali: le rôle initial ambigu de la France

Jonkers.jpgAlors que la situation au Mali commence tant bien que mal à se clarifier, avec le départ volontaire des putschistes de Bamako, et la course de vitesse entre les rebelles touaregs "laïques" du Nord (qui entendent proclamer leur indépendance) et les groupes jihadistes, comment comprendre?

Après l'avoir simplement citée, je voudrais revenir à la charge, et dire combien il est important d'interviewer et consulter Danielle jonkers, anthropologue rattachée à mon laboratoire GSRL, et spécialiste des sociétés civiles musulmanes au MALI. Son courriel est cliquable ici.

Lire la suite

04/04/2012

Embrasement du MALI: vers la fin de la tolérance religieuse?

images-1.jpegPour désamorcer l'accusation, excessive, selon laquelle les pays à majorité musulmane ne respecteraient pas pleinement la liberté religieuse et le droit de conversion, il m'est arrivé, au moins à deux reprises, dans ce blog, de donner pour exemple le MALI, étudié par ma collègue au GSRL, l'anthropologue Danielle Jonkers.

Le MALI est en effet longtemps resté paisible sur le plan religieux, la majorité musulmane se montrant très tolérante avec les minorités chrétiennes. Faut-il désormais en parler au passé?

Lire la suite