Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2016

Prohibition discriminatoire du 'Burkini': une République apeurée

république,laïcité,france,discriminations,islamophobie,démagogie,burkini,femmes et religion,islam,islamisme,islam et laïcité,arabie saoudite,wahhabisme,halalEn France, il y a quelques années, Mickael Jackson a pu louer, pour lui tout seul, Eurodisney. Un prince saoudien a fait de même plus récemment, pour 15 millions d'Euros (lien).

L'an dernier, le préfet (donc l'Etat) a fait murer l'accès d'une plage publique des Alpes Maritimes pour satisfaire au bon plaisir du roi saoudien en vacances sur la côte d'Azur (lien). Pas question que la République permette qu'il croise une femme en bikini! Royalement gâtée par les gourmands acheteurs d'armes de la monarchie wahhabite, la République, dans ce cas, a le doigt sur la couture du pantalon. 

Mais en France, quand une association privée veut donner la possibilité à des femmes très préoccupées par leur pudeur, habituellement confinées chez-elles, de profiter d'un espace aquatique privé en leur permettant de porter la tenue que leurs règles religieuses leur permettent ('burkini'), c'est la curée médiatique. Jusqu'à l'annulation de la journée prévue (lien).

C'est le même type de débat surréaliste que pour le Quick hallal: on mélange tout, on confond espace public et espace privé, et on piétine les principes républicains en obligeant des partenaires privés à renoncer à un événement qui permettait à des femmes ultra-religieuses de faire (parfois pour la première fois), du sport aquatique, selon un deal privé qui ne dérangeait absolument personne.


Il y a de quoi être écoeuré par le travail de charognard de certains médias, et plus globalement ces dérives liberticides et cette démagogie misérable (au nom du fallacieux "ordre public" soi-disant menacé) qui rabaisse toujours plus le niveau du débat. Sans parler d'une islamophobie de bas étage! Des sentiments petits, habillés d'arguments alors qu'ils viennent des tripes (nouées par la trouille des héritiers). Des postures qui prétendent défendre la République en en reniant les principes et en créant une société de lâches et de droits différenciés, envoyant au monde un signal désastreux.

En France, des nudistes peuvent louer une plage privée, des échangistes peuvent louer un restaurant, le Front National peut jouir d'une brasserie ou d'un village vacances, mais des femmes en 'burkini' n'auront pas droit à un espace aquatique privé, négocié entre partenaires privés.

La question n'est évidemment pas de savoir si l'on est pour, ou contre, l'échangisme, le Front National, le nudisme ou le 'burkini'. Chacun, en démocratie, peut avoir son opinion. La question est encore moins de confondre espace public (où s'invite le principe de laïcité) et espace privé. La question est de savoir combien de temps encore la société française tiendra le coup en discriminant, dans la sphère privée, voire même dans l'espace public, celles et ceux qui ne ressemblent pas à Elisabeth Badinter, Manuel Valls, Marine Le Pen ou Gilles Verdez.

Beaucoup de bons esprits se taisent. Pas prudent, de l'ouvrir! Etat d'urgeeeeence!

Je l'ouvre. Et j'assure toutes ces femmes obligées de rester chez-elles à cause de la lâcheté (quasi) générale de ma sympathie laïque et chrétienne. Qu'elles sachent qu'il y a encore des gens, en France, profondément laïques, qui ne pensent pas comme elles et ne partagent pas leur religion, mais qui les respectent et leur souhaitent de s'épanouir, sans les confiner chez-elles et sans les discriminer.

Cela peut s'appeler l'amour du prochain. Ou la laïcité bien comprise.

Et last but not least, j'ajoute aussi, de tout coeur, LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.

Des principes à réinvestir d'urgence, avant qu'il ne soit trop tard.

 

Commentaires

La pudeur ne demande que de voiler les organes relatifs à la génération. Quant au Coran il ne dit rien de négatif sur les piscines, au contraire : wa ja’alna min al-ma' koulla chay’in hayy : « Par l’eau Nous avons donné vie à toute chose. »

Le burkini n'est q'une invention vestimentaire exagérée, ostentatoire, de mauvaise foi, ridicule et antihygiénique, qui ne devrait pas être tolérée dans une enceinte aquatique d'étendue limitée. Par contre à la mer chacun fait ce qu'il veut.

Écrit par : Ali | 10/08/2016

Cher Sébastien,
Je vous rejoins totalement sur la première partie de votre article, à savoir l'hypocrisie des gouvernants prompts à dérouler le tapis rouge et lécher les babouches des princes saoudiens ou autres, ceux-là même qui décapitent à tour de bras et financent le terrorisme.
Par contre, je suis en désaccord avec vous lorsque vous déplorez que l'on puisse s'offusquer de ce qu'un parc nautique soit réservé momentanément aux femmes (et aux enfants de moins de 10 ans) pour que celles-ci puissent se baigner !
Si elles ne peuvent se baigner dans une piscine commune, à qui la faute ? Aux laïcards ? Certainement pas ! Mais aux barbus enténébrés par des imams qui prêchent une idéologie subversive réduisant la femme à moins que rien, soumise sans condition et asservissant l'homme à un esclavage moral et spirituel qui devient esclavage tout court !
Jusque dans les années 70, les "beurettes" s'habillaient à l'occidentale et se baignaient dans les piscines comme tout le monde. Je reproche aux gouvernement successifs de Giscard à Hollande, de même qu'aux élus locaux, régionaux et autres, par leurs politiques clientélistes, d'avoir laissé s'installer cette tyrannie mortifère.
Soyons conscients que les islamistes, voire les musulmans tout court, n'auront de cesse de grignoter toujours davantage nos libertés. Ils n'auront même pas besoin d'être majoritaires pour nous imposer la charia avec toutes les joyeusetés qu'elle engendre.
(..) Par ailleurs, je déteste le terme d'islamophobie, (tout comme celui d'homophobie d'ailleurs). Ces expressions diaboliques visent à museler toute personne qui veut exprimer son désaccord face à cette idéologie mortifère qui sème la misère et la mort partout où elle a un minimum d'influence.
Oserait-on parler de naziophobie, de fascistophobie, de stalinophobie ? Non bien sûr. Alors je ne vois pas pourquoi on parlerait d'islamophobie. L'islam est un totalitarisme qui n'a rien à envier aux autres.

Écrit par : Patrick B | 10/08/2016

Votre commentaire, qu'il m'a fallu un peu raccourcir pour des raisons légales, ne fait pas du tout justice à ce que sont les musulmans (et les islams) dans leur diversité.
J'habite Bobigny depuis plus de deux ans. C'est la préfecture de la Seine-Saint-Denis, le département qui compte le plus de musulmans. Je vais très régulièrement à la piscine publique de Bobigny. Les douches sont mixtes (hommes et femmes), et d'innombrables habitantes du 9-3, dont bcp de musulmanes, s'y baignent en bikini et prennent leur douche aux côtés d'hommes sans l'ombre d'un problème.
Quant à l'islamophobie, elle existe bel et bien et si j'ai choisi de valider ce terme, c'est qu'il y a largement matière. On peut être opposé, d'un point de vue spirituel, au message de l'islam, sans être islamophobe du tout. En revanche, quand on caricature systématiquement l'ensemble des musulmans et qu'on réduit leur texte sacré à ses contenus les plus polémiques, quand on cherche à discriminer des musulman(e)s parce que musulman(e)s sans respect pour eux, alors oui, on est dans l'islamophobie.

Écrit par : SF | 10/08/2016

je ne vois même pas ce qui en droit permet d'empêcher une dame de porter un burkini dans une piscine publique au milieu des nageurs habituels. Si ça nous dérange, posons nous des questions sur ce qu'est la liberté à nos yeux. Je trouve épouvantable théologie sunnite sur ce sujet comme sur d'autres, mais ces dames ont bien le droit de ne pas être d'accord avec moi et de faire tout ce que la loi n'interdit pas.

Écrit par : daniel | 10/08/2016

Si j'ai bien compris, les "raisons légales" de votre censure, c'est que l'on n'a pas le droit de critiquer le coran. Mais la Bible est souvent critiquée, personne n'y voit de problème et aucune censure ne l'empêche.
Pour ma part, il est bien évident que je n'ai aucune haine contre les musulmans, d'autant plus qu'ils le sont souvent par tradition et de père en fils, et non par choix. J'en veux plutôt aux gouvernants qui depuis 40 ans ont laissé le désordre s'installer. Par contre, je maintiens que l'islam est une idéologie totalitaire, preuve en est que toute personne qui s'en détourne est persécutée, voire condamnée à mort, et que dans tous les pays musulmans sans exceptions, les non-musulmans sont persécutés, particulièrement les chrétiens. Quant aux juifs, ceux qui ne sont pas morts ou qui n'ont pas fui (la valise ou le cercueil !), ils doivent bien se cacher pour passer inaperçu.
Il y a peut-être des islams, mais il n'y a qu'un coran, et surtout des hadiths particulièrement violents.

Écrit par : Patrick B | 10/08/2016

Cher Patrick,
Critiquer n'est pas le problème, et d'ailleurs, vous savez bien que ce blog n'est pas du tout familier de la censure. Mais ce blog n'est pas un intranet. Critiquer impose des responsabilités, en particulier de ne pas jeter de l'huile sur le feu. La Bible, le Coran, la Torah, ou d'ailleurs aussi la Déclaration Universelle des droits de l'homme sont des textes complexes, qui suscitent un attachement énorme. Il n'est pas acceptable de démolir, en une ou deux lignes, des textes comme ceux-là. C'est nourrir une haine qu'on entend combattre. Merci d'y réfléchir.

Écrit par : SF | 10/08/2016

Merci pour ce post et le courage d'exprimer clairement votre position sur ce sujet passionnel.

Écrit par : Michel Sommer | 11/08/2016

Dans un domaine privé, je vois pas l'problème! Maintenant, dans une piscine municipale, je dis clairement NON!!! Faut arrêter là!!! Jusqu'où on va laisser faire??? On est déjà aller trop loin!!! Trop loin dans le sens trop permissif! Essayez juste d'aller construire une église dans les pays du Maghreb, juste pour voir... A force de faire des courbettes, on (notre culture, notre façon d'être) va se faire écraser et piétiner...

Écrit par : SamuelB | 13/08/2016

Cher Samuel, Je ne pense pas que vous avez visité tous les pays du Maghreb , parce que sinon vous sauriez que par exemple au Maroc vivent juifs, chrétiens et musulmans, mais pas de discrimination , vrai que le Maroc est un pays musulman , mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'églises.

Écrit par : Noura | 15/08/2016

Et voilà, punition collective : on ne veut pas stigmatiser les musulmans (une poignée de musulmanes se baignent en "burkini", des Corses réagissent, ne voulant pas que l'islam impose peu à peu ses règles) alors un maire (PS of Corse) inflige une punition collective en interdisant TOUT signe religieux. Alors si vous portez une petite croix latine, huguenote ou autre chose de ce genre, vous êtes prié de la retirer.
Au lieu de sévir contre les provocateurs, on punit des gens qui n'ont rien demandé ! Elle est belle la gauche du 21ème siècle. Et je pense que la droite ne vaut guère mieux !
Article ici : http://c.dna.fr/actualite/2016/08/15/corse-le-maire-de-sisco-prend-un-arrete-anti-burkini
Les Français à qui on fait la morale sur le vivrensemble à longueur d'année sont de plus en plus exaspérés.

Écrit par : Patrick B | 15/08/2016

@Noura

Cher (Chère???) Noura, non, effectivement, je n'ai jamais eu l'occasion de visiter ces pays. En revanche, ma maman a vécu 2 ans au Maroc (Casablanca) au milieu des années 60, avant ma naissance (je suis né en 72). Et bien que n'y étant jamais retournée, des marocains ou ce que l'on entend à la télé, lui ont fait penser que même le Maroc a bien changé depuis lors. Est-ce vrai ou pas??? Peut-être êtes-vous originaire de là-bas et savez-vous mieux que moi, ce qui s'y passe réellement. Mais on peut quand même dire que les chrétiens, en règle générale, ont beaucoup de moins de libertés dans cette partie du globe, par rapport aux musulmans qui sont venus ici en Europe de l'Ouest. Vous trouvez pas???

Écrit par : SamuelB | 16/08/2016

Je n'ai pas compris : finalement qui de Elisabeth Badinter, Manuel Valls, Marine Le Pen ou de Gilles Verdez est échangiste ? :)

Écrit par : Yoh | 17/08/2016

Voici un article de Marianne : Aalam Wassef : "Il n'y a aucune honte à barrer la route à l'extrémisme islamiste par tous les moyens légaux possibles".
A lire ici : http://www.marianne.net/aalam-wassef-il-n-y-aucune-honte-barrer-route-extremisme-islamiste-tous-les-moyens-legaux-possibles

Écrit par : Patrick B | 18/08/2016

Les commentaires sont fermés.