Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2017

Simone Veil (1927-2017)

DDkDvSUWAAEDr3-.jpgUne grande dame s'en est allée. Avec la disparition de Simone Veil (1927-2017), c'est à une figure majeure de la lutte pour les droits des femmes, mais aussi à une combattante de la construction européenne, que la France rend, à juste titre, hommage.

Non sans hypocrisie et récupération, à droite comme à gauche.

Je rappelle l'intérêt de l'ouvrage collectif (auquel a participé ma collègue du GSRL Florence Rochefort)  Les lois Veil - Contraception 1974, IVG 1975 (Armand Colin, 2012), et signale l'hommage de Georgina Dufoix dans l'hebdomadaire Réforme, dans lequel l'ancienne ministre rappelle notamment la pensée de Simone Veil sur l'avortement encadré: ni pénalisation, ni banalisation, car, disait-elle, "l'avortement restera toujours un drame" (discours du 26 novembre 1974).

Lien.

13/01/2013

"Manif pour tous" vs "mariage pour tous": pas un enjeu gauche-droite

34690_georgina-dufoix-essentiel_440x260.jpgAlors que la "Manif pour tous" mobilise massivement en France, aujourd'hui, contre les projets socialistes (à deux étages) d'élargir le mariage aux couples du même sexe et de permettre l'adoption d'enfants par des couples unisexes, notons, avec les récents double interviews de l'ancienne ministre socialiste Georgina Dufoix (dans La Vie et Le Figaro magazine), que l'opposition aux réformes n'est pas réductible à une question gauche-droite, comme le rappellent aussi les prises de positions du député communiste de l'Oise, Patrice Carvalho:

Au-delà des étiquettes politiques, défendre la spécificité du mariage en tant que sécurisation de la filiation par l'union d'un homme et d'une femme relève AUSSI d'options anthropologiques, humanistes et religieuses.  

30/05/2012

Georgina Dufoix, itinéraire d'une convertie (hebdo La Vie)

GDufoix.jpgEx-ministre socialiste de François Mitterrand, Georgina Dufoix est emblématique de la dialectique entre "christianisme d'héritage" et "christianisme de conversion" qui passe, au sein du protestantisme, par l'offre de salut évangélique.

Aussi (re)lira-t-on avec un intérêt tout particulier le beau "Cahier spirituel" détachable de l'hebdomadaire La Vie (édition du 24 mai 2012), où Georgina Dufoix raconte en quoi l'expérience du divin, autour de la personne de Jésus-Christ, dessine "cette Présence simple et vivante" qui, selon elle, transforme l'existence (p.44).