Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2015

France: refuser la logique du bouc émissaire

CM Capture 4.jpgIl faut le rappeler: en France, face à Daech, la seule responsabilité collective qui vaille, c'est celle de la République dans toutes ses composantes. Au sein de la nation plurielle, les citoyennes et citoyens musulmans de France sont et restent, plus que jamais, une richesse très précieuse pour le pays, et construisent, avec beaucoup d'autres, son avenir. En parallèle à la lutte internationale contre le nouveau califat wahhabite fanatisé qui, de facto, s'est constitué au Moyen-Orient, il est capital, en France, de refuser la logique du bouc émissaire.

S'en prendre aux terroristes et leurs réseaux, oui bien-sûr, mais sans jeter l'opprobre sur six millions de concitoyens sous prétexte qu'ils sont soupçonnés de partager la même religion.

Favoriser les rencontres, les débats et la fraternité, sur la base des mêmes droits pour tous, est un devoir national.

A cet égard, il n'est pas inutile de jeter régulièrement un oeil sur le portail francophone musulman pluraliste Oumma.com, d'une très grande popularité, et aux contenus formidablement variés.

On y lira notamment qu'à l'inverse de certains pseudo-spécialistes, on y appelle un chat un chat, et l'Arabie Saoudite est clairement pointée comme finançant le djihadisme.... Une Arabie saoudite richissime courtisée par de nombreux politiques français de toutes tendances.

Lien.

Commentaires

Reprendre la rangaine moraliste du pas d amalgame et ensuite etre incapable de faire la critique d un qite champion des amalgames c est tres fort
En somme Sfar peut etre subtilement critique mais un site qui s inscrit dans les theories complotiqtes, antisionistes ou dans la plainte islamophobe lui ne peut avoir aucune critique, tout d u' coup vous perdez vos capacites critiques contre les pseudo specialistes qui s egarent sur ce site

Écrit par : Straussien | 27/11/2015

Vous vous égarez complètement et me faites un bien peu glorieux procès d'intention. Vous voulez candidater pour écrire sur un site complotiste? Ces derniers sont spécialisés dans la lecture sélective et le procès d'intention, justement...

Au sujet des dessins de Sfar, je développe une analyse et une critique sur deux dessins précis, très problématiques, commentés en tant que tel. Le but de la note sur Sfar est analytique et ciblé (je ne critique pas en bloc toute l'oeuvre de Sfar, pour laquelle j'ai d'ailleurs une grande admiration et affection).

Au sujet de cette brève note, la mention d'Oumma.com est cette fois-ci à titre informatif (et rapide), comme c'est le cas de beaucoup de mes notes, car voyez-vous, JE N'AI PAS LE TEMPS DE PRODUIRE UNE NOTE CRITIQUE ET ANALYTIQUE TOUS LES JOURS, sachant que ce blog est un "extra" bénévole qui ne constitue de loin pas mon activité principale. Dire que ce site Oumma.com est riche en contenus est un fait. Dire qu'il est très visité est un fait aussi. Et il est très bien fait, d'où d'ailleurs son succès sur internet. Ce qui m'intéressait ici était de pointer la capacité critique de ce site, contestable sur d'autres points, par rapport aux modèles wahhabites promus par les pétromonarchies que beaucoup d'hommes politiques français regardent avec une coupable indulgence.

Cette brève blognote, destinée aussi à rappeler le principe fondamental du refus du bouc émissaire collectif (totalement contraire à mes valeurs, car elle conduit à accuser des innocents) ne signifie évidemment pas que je valide tous les contenus d'Oumma.com. Et si vous prenez la peine de lire d'autres blognotes publiées au fil des années, vous constaterez que j'ai à bien des reprises critiqué divers délires complotistes, dont ceux auxquels vous faites allusion.

Écrit par : SF | 28/11/2015

Cher Sébastien Fath, je pense que le terme "pseudo-spécialistes" passe mal, et je dois dire, me fait éprouver quelque malaise. Il donne l'impression que le spécialiste est le sociologue, les autres n'y connaissant rien n'ont qu'à se taire. Or il se trouve qu'en dehors des sociologues, d'autres personnes sont tout aussi légitimes pour prendre la parole. On n'entend que trop souvent sur les plateaux des télévisions des "sociologues", bien en harmonie avec la doxa officielle, nous clamer leurs vérités. Ceux qui osent les contredire sont traités de réacs, de fachos, de nauséabonds et autres joyeusetés. Et ces discours ne passent plus. Le débat est muselé dans les médias et certains sujets sont tabous. Le fait même de les évoquer vous fait passer pour des séides de l'extrême-droite.
Et pourtant, comment se fait-il que même le gouvernement (à part le président qui ne prononce jamais le mot "islam" ou "islamique") et surtout son premier ministre tiennent maintenant des discours qui, il y encore deux semaines auraient été qualifiés d'extrême-droite ? Ils sont tout simplement rattrapé par le réel !

Écrit par : Patrick B | 28/11/2015

Les médias ont une écrasante responsabilité sur le déni de l'avancée de l'islamisme (Malika Sorel).
https://www.youtube.com/watch?v=bPBvEbnurWQ&feature=youtu.be

Ancienne du Haut Commissariat à l'Intégration avant sa dissolution par François Hollande qui jugeait ses rapports trop politiquement incorrects, Malika Sorel-Sutter vient d'écrire "Décomposition française" , suite de ses travaux sur la désintégration de la France par le multiculuralisme.

Emission de Radio Notre-Dame.

Écrit par : Patrick B | 30/11/2015

Sourcer un site islamo gauchiste pour critiquer le wahabisme est tout de meme deconcertant
Trouver toutes sortes de faits sur oumma.com sans passer a la qualification analytique du fait me parait insuffisant et en appuyant sur le bouton oumma.com de votre site j observe un fait sur la non qualifixation de ce site, sans pour autant y voir un complot
Trouver des auteurs de hauts niveaux sur ce site me desole car c lui donner une caution intellectuelle
Reunir oumma.com et l appel a la denonciation du bouc emissaire m a paru tres etrange et m a agacé d'auta't qu il est admirable qhe les francais ne prennent justement pas les musulmans en bouc emissaire, certes de la mefiance mais reciproque.

Quant aux pseudo specialistes evoques par Parick B a la verite je parrage ce propos, je prefere strauss a weber, et je deplore la domination des sociologues qui d ailleurs ne sont pas convainquants dans leurs analyses, la periode hiqtorique qui s ouvre j en suis persuade redonnera sa place a la philosophie politique, et je m amuse de laccueil de l ouvrage fort interessant se Pierre Manent Situation de la France une approche puissante qu on soit d accord ou pas.

Écrit par : Straussien | 01/12/2015

Un des problèmes de la France, depuis trop d'années, est que l'auto-représentation qu'on cultive du pays est beaucoup trop éloignée du pays réel. La faute à un Etat obèse, sans doute, à une nomenklatura culturelle arrogante, sans doute aussi, et à un culte équivoque (et abusif) des racines. Mais la faute aussi à une overdose d'idéologie, qui veut à toute force éliminer les "faits désagréables" et les sources de pensée qui diffèrent de leur doxa.
Voyez-vous cher straussien, je suis historien. Et en tout historien vit un empiriste, résolu à traiter des données tangibles, et à se coltiner autant que faire se peut le "pays réel".
Au-delà des étiquettes qu'on peut lui coller, Oumma.com est un site communautaire TRES populaire, à gros débit de contenus, et fort bien fait. Il est donc intéressant pour l'empiriste et l'historien. Il n'entre, dans ces appréciations, aucun soutien idéologique de ma part. De la même manière que je refuse qu'une censure idéologique simpliste élimine d'emblée ce site des sources à consulter.
Concernant votre critique de la sociologie, je serais plus proche de votre point de vue.... Sans pour autant valider béatement l'alternative de la politologie / des politistes, surtout dans la compréhension du phénomène DAECH. Des "politistes" (ou vaguement sociologues) non arabisants, non historiens et sans expérience de terrain racontent en ce moment n'importe quoi sur ce phénomène, c'est à pleurer (à la fois pour leur incompétence, leur arrogance à répéter leurs sophismes, et la crédulité des médias, y compris Le Monde dernièrement, qui leur accorde toujours large tribune). En revanche, un historien comme Pierre-Jean Luizard est à lire et à écouter de toute urgence. L'HISTOIRE n'est peut-être pas très glamour, mais elle nous sauve souvent des opportunismes conceptuels démagos. Et on en a grand besoin par les temps qui courent.
Enfin, Pierre Manent? Je partage votre analyse. Puissant, intelligent, stimulant, à débattre. Je vous laisse, et bien le bonjour du Burkina Faso où cohabitent paisiblement musulmans, chrétiens et animistes. "Jusqu'ici tout va bien", comme dirait l'autre.

Écrit par : SF | 04/12/2015

Les commentaires sont fermés.