Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2018

Marches pour Jésus 2018 dans huit villes françaises

Communique_MPJ-2018.jpgLes Marches pour Jésus (MJPJ) existent en France depuis 1991.

Elles consistent en un défilé urbain de chrétiens (principalement protestants évangéliques), qui visent à témoigner, dans l'espace public, d'une foi tournée vers les autres.

Ce blog a plusieurs fois documenté ces marches, organisées une fois par an.

On notera que huit villes françaises accueilleront ces marcheurs en cette année 2018 (le même montant qu'en 2017 et qu'en 2016). Les marches auront lieu demain, le 26 mai 2018.

Bordeaux ne fait plus partie de la liste cette année, remplacé par Toulouse.

Ce qui aboutit bien à un montant de huit villes.... et non pas sept, comme l'indique le communiqué de presse diffusé (cliquer ci-contre pour agrandir).

20/05/2017

Marches pour Jésus 2017 en France: c'est reparti dans 8 villes

france,ville et religion,paris,marche pour jésus,marches pour jésus,fédération marche pour jésus france,denys gerbore,évangéliquesEnviron 15 000 "marcheurs" cumulés sont cependant attendus cette année à Paris (à partir de la place de la Nation), Bordeaux, Lille, Marseille, Metz, Montpellier, Nantes et Strasbourg. A Marseille, pour des raisons de sécurité dans le cadre de l'état d'urgence, le rassemblement devrait prendre une forme très largement statique. Les manifestants "n'ont pas de revendication religieuse ou autre. Ils veulent simplement, de manière non institutionnelle, aller à la rencontre de leurs concitoyens pour témoigner ensemble et publiquement de leur foi et de leur espérance", précise La Marche pour Jésus dans un communiqué (France 3 Région).

A noter l'intensification d'une dynamique interconfessionnelle, avec notamment le groupe de louange catholique HOPEN attendu à Strasbourg.

Lien.

12/01/2016

Sortir du régime dérogatoire des cultes (Michel Seelig)

9782343077499.jpgA l'heure où les Français attendent, plus que jamais, une mise en cohérence de la parole politique et des actes, voici un livre bienvenu.

 

Michel Seelig, président du Cercle Jean-Macé et du conseil de l’IUT de Metz, fait oeuvre de pédagogue et invite à corriger une discrimination d'Etat doublée d'une atteinte à la laïcité via le régime dérogatoire des cultes d'Alsace et Moselle.

Cet anachronisme en plein XXIe siècle privilégie toujours certains cultes (financés par l'impôt) au détriment du principe d'égalité et de séparation des religions et de l'Etat...

 Lien.