Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2018

Vers la fin de la discrimination concordataire: le débat continue

christian albecker, réforme, protestantisme, alsace, moselle, concordat, discrimination, laïcité, égalité, guyane, guyane et laïcité, mgr lafontSuite à une chronique publiée dans Réforme au sujet de la discrimination concordataire encore en vigueur en Alsace-Moselle, Christian Albecker, président de l'UEPAL, m'a répondu sur le site de Réforme (lien).

Voici (ci-dessous) ma réaction à son texte, pour nourrir un débat constructif dans la direction d'une meilleure égalité des droits.

Je remercie Christian Albecker pour ces remarques. Je voudrais préciser un point: le titre choisi par Réforme pour ma chronique n'est pas le titre d'origine. Il peut laisser croire, si l'on ne lit pas le texte, que l'objectif serait d'élargir le financement public à tous les cultes. Il n'en est rien!

Le cap est au contraire de supprimer ce financement discriminatoire, ce qui permettra aussi des économies que l'Etat emploierait mieux ailleurs, par exemple dans la promotion de la laïcité. Musulmans, bouddhistes et évangéliques refusent le financement public? Christian Albecker ne me l'apprend pas. Leur attitude est logique. Ils sont cohérents avec un principe de séparation qu'il est urgent d'étendre à tous les cultes, afin de les remettre sur un pied d'égalité laïque. Les cultes sont appelés à se financer eux-mêmes. L'impôt a d'autres fins.

Pour le reste, je comprends que la mise en application de l'égalité républicaine au sujet des cultes d'Alsace et Moselle soit douloureuse pour ceux qui bénéficient des privilèges.

C'est le cas aussi en Guyane. Dans ce département d'outre mer, Monseigneur Lafont, évêque catholique de Cayenne, déclarait pourtant, au sujet de l'abus de position dominante dont bénéficie son église en Guyane :

"Cette situation est le fruit de l’histoire mais elle ne correspond plus à la société multiculturelle et multireligieuse dans laquelle nous vivons. (..) Il serait bon que l'Église renonce d'elle-même à un privilège plutôt que d'attendre qu'il lui soit enlevé"

(La Croix, 7 octobre 2014).

Souhaitons qu'un jour, les responsables religieux d'Alsace et Moselle qui sont nourris par les impôts des citoyens aient le courage de faire cette même observation.

22/03/2018

Alsace-Moselle: des pasteurs payés par l'impôt, jusqu'à quand?

X867_727_CWNapSignsCon1.jpgL'Alsace et la Moselle sont fières de certains de leurs particularismes, en particulier le "droit local". Il n'y aurait nul besoin de tout mettre à bas pour faire cesser la disposition la plus discriminatoire héritée du système concordataire, encore en vigueur: le salariat de certains clergés financé par les impôts des citoyens.

Des pasteurs protestants, mais aussi curés catholiques et rabbins bénéficient également de ce système à deux vitesses, en rupture avec le principe d'égalité républicaine. Car il discrimine d'autres cultes (musulman, bouddhiste, orhtodoxe, hindouiste, protestant évangélique), qui eux s'autofinancent, en conformité avec le principe de laïcité.

Mettre fin au financement public des clergés, ce serait effacer une des discriminations les plus choquantes de la scène laïque française du XXIe siècle. Lire cette chronique engagée dans l'hebdomadaire Réforme (dont le titre n'est pas de moi).

11/08/2016

Itinéraires protestants en Alsace et Moselle

img_0-57934_web_stg_st_pierre_jeune_interieur_jean_mariestocker.jpgL’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine organise pour la cinquième année «Itinéraires protestants». Plus de 354 églises, musées, temples et châteaux attendent les curieux pour faire découvrir la richesse du patrimoine protestant en Alsace et en Moselle.

20 circuits thématiques ou géographiques exclusifs invitent à parcourir les hauts lieux protestants et marcher au fil de l’histoire.

Pour en savoir plus, cliquer ici (Regardsprotestants.com).

12/01/2016

Sortir du régime dérogatoire des cultes (Michel Seelig)

9782343077499.jpgA l'heure où les Français attendent, plus que jamais, une mise en cohérence de la parole politique et des actes, voici un livre bienvenu.

 

Michel Seelig, président du Cercle Jean-Macé et du conseil de l’IUT de Metz, fait oeuvre de pédagogue et invite à corriger une discrimination d'Etat doublée d'une atteinte à la laïcité via le régime dérogatoire des cultes d'Alsace et Moselle.

Cet anachronisme en plein XXIe siècle privilégie toujours certains cultes (financés par l'impôt) au détriment du principe d'égalité et de séparation des religions et de l'Etat...

 Lien.

03/09/2015

Conversion, Bible et apprentissage de la lecture

fullsizerender.jpg"Certains pasteurs contribuent également à diffuser un nouveau rapport à l'écrit vers les jeunes générations, en déchiffrant la Bible avec leurs enfants, le soir". Cet élément d'enquête est tiré d'un très bon reportage AFP diffusé dans plusieurs médias nationaux, dont La Croix (lien) et Direct Matin (lien) au sujet de la convention nationale Vie et Lumière qui rassembla 25.000 Gens du Voyage évangéliques à Grostenquin (Moselle) qui vient de se terminer ce dimanche 30 août dernier.

Un reportage axé sur la relation entre conversion évangélique, habitus protestant du Sola Scriptura (Ecriture seule) et apprentissage de la lecture et de l'écriture.

21/06/2013

"Des protestants envisagent de bénir des couples homosexuels (La Croix)

Des-protestants-envisagent-de-benir-des-couples-homosexuels_article_main.jpgAprès avoir signalé, il y a deux jours, l'importante enquête d'opinion du Pew Forum, aux Etats-Unis, sur le rapport des LGBT à la religion, Elise Descamps signe aujourd'hui, dans La Croix, un article sur le processus de réflexion des pasteurs de l'Union des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine (EPAL) en vue de bénir des couples homosexuels (lien).  

Son panorama sur cette question est fouillé et nuancé, signalant pour finir un "décalage entre les pasteurs et les fidèles" au sein du protestantisme luthéro-réformé du Grand Est. A suivre...

23/02/2013

Discrimination anti-laïque maintenue par le Conseil Constitutionnel

20120922-130934.jpgLa nouvelle est tombée avant-hier: en France, le Conseil constitutionnel, sur la base d'une "argumentation" purement conservatrice,  a écarté la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par l'Association pour la promotion et l'expansion de la laïcité (Appel), qui demandait à ce que soit mis fin à la discrimination anti-laïque qui consiste à financer, avec l'argent des impôts, le clergé luthéro-réformé en Alsace-Moselle. Une demande qui, par ricochet, affectait aussi les clergés catholique et juif (qui bénéficient des mêmes largesses).

Certains bénéficiaires, directs ou indirects, de cette rente conservée par le IIe Reich (1) poussent un "ouf" de soulagement. Les autres attendront le prochain épisode de la longue bataille pour laïciser le pays et mettre fin aux privilèges de quelques-uns

  (1) Rappel: la loi de séparation de 1905 a été édictée alors que l'Alsace et la Moselle étaient allemandes, d'où la non-application de cette loi et le maintien des dispositions concordataires mises en place par Bonaparte.

02/11/2012

3e édition de Protes'temps forts (Alsace-Moselle)

France, protestantisme, Alsace, Moselle, UEPAL, protes'temps fortsIl n'est pas trop tard pour aller faire un tour!

Depuis le 20 octobre et jusqu'au 4 novembre 2012, les Eglises protestantes d'Alsace-Moselle (UEPAL) organisent la 3e édition de Protes'temps forts, cycle de 150 événements programmés sur le thème de "convictions et tolérance". Débats, Gospel, expos.... Il y a le choix!

Site internet ici.

18/02/2012

Alsacien et laïque, encore un effort, c'est possible

alsacienne_alsacien.jpgOn a beau retourner le problème dans tous les sens, les dispositions du Concordat d'Alsace-Moselle relatives au financement des cultes constituent, du point de vue des valeurs républicaines et laïques, une discrimination scandaleuse.

Quid des bouddhistes, des musulmans, des athées, des agnostiques, des évangéliques, des orthodoxes et tutti quanti?

Que l'argent des citoyens (quelles que soient leurs convictions) finance d'office un cartel concordataire dont sont exclus de nombreuses expressions spirituelles et idéologiques est indéfendable du point de vue des valeurs laïques et républicaines.

 

Lire la suite