Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2018

Les 70 ans de l'Etat d'Israël

isra.jpgL’Etat d’Israël (dont la représentante vient de remporter l'Eurovision) a été proclamé le 14 mai 1948 par Ben Gourion.

Dès le lendemain, il était attaqué par une coalition de pays arabes. Du chemin a été accompli depuis! Malgré bien des obstacles, une société pluraliste, créative et entreprenante s'est bâtie, pour juifs et non juifs. Les tensions sont là, naturellement, l'enjeu du partage de la terre et de la coexistence ne sont pas réglés. Mais que d'avancées! Une enquête, il y a quelques mois, indiquait que 60% des Israéliens arabes interrogés se disent "fiers d'être Israéliens", tandis que 82% d'entre eux ne se voient pas vivre sous l'autorité palestinienne (lien).

La remarquable histoire de cet Etat multiconfessionnel est bien trop méconnue en France, pays où l'on tend à réduire Israël à la question palestinienne. Ce qui ne rend service, ni aux Palestiniens (dont les besoins légitimes sont instrumentalisés par les entrepreneurs de haine), ni aux Israéliens (vilainement caricaturés au prix du recyclage en contrebande de clichés antisémites).

Pour mieux comprendre le sillage historique de cet Etat qui fête ses 70 ans, lire notamment le classique dirigé par Alain Dieckhoff, aux éditions Fayard (lien).

09/03/2014

Une question israélo-palestinienne toujours clivante

mur.jpgIl y a quelques semaines était signalé, sur ce blog, un grand événement organisé à Paris par le KKL autour de la promotion d'Israël et de l'écologie entre Jourdain et Méditerannée.

Alors que la question palestinienne s'enlise plus que jamais, dans l'attente d'une solution pérenne et équitable qui mette fin au blocage actuel, il est juste de revenir un peu plus précisément sur une oeuvre qui suscite tantôt admiration, tantôt suspicion. En témoigne ce texte de Médiapart consacré à KKL, où l'on ne s'embarrasse pas de nuances, au risque d'ailleurs de décrédibiliser l'analyse...

L'objet du contentieux? Un soupçon de politique de confiscation et d'expropriation de terres palestiniennes.

Lire la suite

20/12/2011

Egypte: et si on s'indignait de notre manque d'indignation?

egypte,stéphane hessel,printemps arabe,société civile,hosni moubarak,syrieFin novembre 2011, Stephane Hessel a été élu, par les lecteurs du Monde, personnalité de l'année 2011.

Remplaçant de l'abbé Pierre dans le coeur des Français, il est, comme ce dernier, un homme d'engagement passionné par l'humanitaire, et par ailleurs... peu suspect d'une sympathie démesurée pour Israël et son peuple. Comme ce dernier, on lui donnerait aussi, à tort ou à raison, "le bon Dieu sans confession".

Très souvent présenté, par erreur (c'est une légende urbaine), comme un corédacteur de la Déclaration des Droits de l'Homme de l'ONU, il est l'auteur d'une sympathique brochure, phénoménal succès d'édition, où il appelle à "l'indignation".

Lire la suite