Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2012

Sciences sociales, le déclin français (Wieviorka)

wieviorka_michel.jpgOn peut ne pas être toujours d'accord avec le sociologue français Michel Wieviorka (dont j'ai regretté le manque de discernement -à mon sens- par rapport au CRAN, organisation pour le moins controversée) mais saluer, en lui, un authentique et précieux intellectuel. 

C'est à ce titre que je voudrais inviter à lire et relire l'excellente tribune qu'il a publiée le 10 septembre 2012 dans le quotidien Le Monde au sujet de la provincialisation des sciences humaines et sociales en France.

Un constat juste et argumenté, qui pose avec clarté les problèmes tout en esquissant des pistes de réforme. Un "must". Lien

01/10/2010

Le déni des cultures: un pavé dans la mare d'Hugues Lagrange

hugues-lagrange-deni-des-cultures-immigration-banlieue-delinquance-echec-scolaire.jpgEn publiant Le déni des cultures (2010), Hugues Lagrange (CNRS) vient de jeter un pavé dans la mare.

Son point de vue?

Démontrer qu'à conditions sociales et immobilières égales, le facteur de l'origine culturelle et géographique constitue une des variables explicatives des conduites sociales, y compris de la délinquance.

Le comprendre permettra, dit-il, de mieux ajuster les politiques d'intégration.

Lire la suite

09/03/2010

Rapport Lozès-Wieviorka: suggestion pour une 51e proposition

marianne.jpgPatrick Lozès est à l'origine d'un des plus beaux coups médiatiques de ces dernières années.

 

En surfant sur la vague victimaire et communautariste, il avait  fait sortir il y a quelques années de son chapeau un improbable "Conseil Représentatif des Associations Noires" (CRAN), dont la création avait à l'époque été encensée en première page de Libération, avant même que ce CRAN ne s'affirme, ni comme "Conseil", ni (encore moins!) comme "Représentatif".

Lire la suite

30/11/2007

Statistiques de la diversité : l’occasion manquée

f45a468680d90108f5fb16cf15ee6c5c.jpgCes derniers jours, deux drames du Val d’Oise ont fait les gros titres. Le premier s’est déroulé le 25 novembre 2007. Ce jour-là, Anne-Lorraine Schmidt, 23 ans, se rendait à la messe en RER. Seule dans un wagon, la jeune femme a été victime d’un violeur.

 

Elle s’est défendue, elle a été poignardée, elle est morte. Le second s’est déroulé du 25 au 27 novembre 2007, avec les scènes de guerilla urbaine à Villiers-le-Bel (plus de 80 policiers blessés), suite au décès accidentel de deux jeunes motards, Moushin et Larami, venus percuter une voiture de police.

Lire la suite