Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2018

Le pape au Chili: entre scandale pédophile et concurrence évangélique

Capture d’écran 2018-01-17 à 09.05.17.pngAu Chili, les scandales pédophiles dans l'église catholique ont une ampleur particulière, pour deux raisons. Ils ont été nombreux, et fortement couverts par la hiérarchie, y compris depuis le début du pontificat François et sa rhétorique de "tolérance zéro", non appliquée (pour l'intant?) sur le terrain chilien.

D'où des manifestations de rue quotidiennes depuis 2015 de la part de catholiques chiliens très en colère. Une de leurs cibles est l'évêque Barros, longtemps ami très proche d'un pédophile récidiviste (Karadima). Cet évêque controversé a été promu par le pape François en 2015, et a même participé à la messe, hier, de demande de pardon, suscitant une indignation massive sur les réseaux sociaux (peu ou pas relayée par des médias français très déférents à l'égard du pape catholique).

On lira avec profit l'excellente expertise (en espagnol) d'Anne Barrett-Doyle, principale spécialiste nord-américaine de ces questions. Elle souligne que la situation changera dans l'Eglise chilienne quand un évêque passera un jour en prison (lien).

Lire aussi Martin Lindhardt, Power in Powerlessness: A Study of Pentecostal Life Worlds in Urban Chile, Brill, 2014. Ce livre documente la progression rapide des évangéliques/pentecôtistes au Chili.

Des évangéliques non dénués de scandales, mais confrontés à des enjeux de pédophilie moins fréquents.

La raison principale pourrait être le mariage des pasteurs: la légitimation de l'activité sexuelle du clergé protestant limiterait les risques de frustration, tandis que l'obligation du célibat augmenterait la prévalence des pathologies de la braguette au sein du clergé catholique, au risque, parfois, du pire.

21/03/2017

Le sacré incestueux, les prêtres pédophiles (livre)

Unknown.jpegUne enquête de Médiapart, qui reste à vérifier, nous apprend depuis hier qu'en France, 25 évêques catholiques auraient caché les agressions sexuelles commises par 32 prêtres. L'Eglise catholique de France aurait notamment exfiltré, depuis 1990, plus de 90 prêtres impliqués dans des affaires de pédophilie.

Avec comme destination privilégiée des brebis galeuses, l'Afrique (lien)...

Pour éclairer ces enjeux extrêmement douloureux, qui posent entre autres la question du sacré, du statut du prêtre, du rapport à la sexualité et à l'égalité homme-femme, le recul du chercheur est bienvenu.

Aussi faut-il saluer la publication de Le sacré incestueux, Les prêtres pédophiles, écrit par mon ami Olivier Bobineau ainsi que Constance Lalo et Joseph Merlet, aux éditions Desclée.

Deux ans de travail au service d'une analyse irremplaçable.

Lire la suite

03/11/2011

Pédophilie dans l'Eglise: chez les baptistes aussi

light_160_3d.jpgIl y a deux semaines, France 3 diffusait un documentaire édifiant au sujet des "silences" de l'Eglise catholique de France concernant des agressions sexuelles au sein d'une communauté catholique charismatique, les Béatitudes (19 octobre 2011).

 

Plus largement, ce type de dérive renvoie aux difficultés de l'institution à admettre les écarts de son clergé. En témoignent aussi, beaucoup plus largement, les milliers de cas de pédophilie désormais documentés, à l'échelle internationale, qui touchent la réputation même de l'Eglise catholique, accusée d'indulgence vis-à-vis de ceux qui, parmi ses prêtres, se sont livrés à des abus scandaleux sur des enfants.

Lire la suite