Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2018

Jésus-Christ nommé pasteur principal d'une megachurch baptiste (USA)

dan-lian-brad-cooper-clayton-king.jpgLe monde des megachurches états-uniennes semble être entré dans une crise systémique du leadership (multiplication de scandales, et de cas psychiatriques -mental illness issues-). Signalons dans ce contexte cette initiative originale: la plus grosse megachurch baptiste états-unienne, NewSpring, en Caroline du Sud (30.000 fidèles chaque semaine) vient de nommer..... Jésus-Christ comme "senior pastor" (pasteur sénior).

Cette nomination intervient après la démission du pasteur fondateur Perry Noble, englué dans différentes affaires et finalement interné en hôpital psychiatrique. Une décision accélérée aussi par la découverte d'un trou de 47 millions de dollars dans la caisse...

Nommer Jésus-Christ comme pasteur principal de cette megachurch états-unienne fait passer, dans ce contexte, un triple message: rappeler qu'en-dehors du Christ, l'infaillibilité pastorale, pour un chrétien n'existe pas; baisser les coûts; éviter le culte du leader humain.

Lien.

02/02/2016

Iowa: Ted Cruz le Born Again terrasse le Trump Barnum

élections américaines 2016On l'avait un peu oublié: même si l'Amérique se sécularise, le puissant électorat évangélique reste un major player, particulièrement dans la course à l'investiture républicaine.

Trump, favori des sondages, mais incapable de reconnaître une table de communion (sur laquelle il a posé dernièrement par erreur un billet de banque), en a fait les frais. Cette version ultraconservatrice et hypercapitaliste de la droite républicaine s'est fait doubler, aux primaires de l'Iowa par un ténor ultraconservateur et évangélique, Ted Cruz, membre de la Convention Baptiste du Sud.

Le sénateur du Texas sait utiliser sa foi, dont il maîtrise codes et éléments de langage, pour mobiliser de larges pans de l'électorat US, un peu inquiets tout de même des outrances et approximations du Trump Barnum.

A suivre.

13/06/2013

Face au déclin, tournant stratégique chez les baptistes du Sud

fred-luter.jpgParmi les géants protestants d'Amérique du Nord, l'ogre Hors Catégorie a longtemps été la Convention Baptiste du Sud (Southern Baptist Convention), première dénomination protestante états-unienne, qui a triplé ses effectifs durant les 50 années d'après-Seconde Guerre Mondiale, dépassant de peu les 16 millions de membres baptisés (par immersion). 

Marquée depuis 1979 par un tournant plus conservateur et plus orthodoxe (d'influence fondamentaliste), la SBC a longtemps donné des leçons d'évangélisation à ses concurrents, se targuant d'un élan missionnaire exemplaire.

Mais les temps changent. Pour la marche triomphale, c'est GAME OVER.

Depuis 15 ans, la soupe à la grimace est au menu... poussant Fred Luter (ci-contre), président réélu cette semaine, à un recadrage et un changement de stratégie

Lire la suite

03/11/2011

Pédophilie dans l'Eglise: chez les baptistes aussi

light_160_3d.jpgIl y a deux semaines, France 3 diffusait un documentaire édifiant au sujet des "silences" de l'Eglise catholique de France concernant des agressions sexuelles au sein d'une communauté catholique charismatique, les Béatitudes (19 octobre 2011).

 

Plus largement, ce type de dérive renvoie aux difficultés de l'institution à admettre les écarts de son clergé. En témoignent aussi, beaucoup plus largement, les milliers de cas de pédophilie désormais documentés, à l'échelle internationale, qui touchent la réputation même de l'Eglise catholique, accusée d'indulgence vis-à-vis de ceux qui, parmi ses prêtres, se sont livrés à des abus scandaleux sur des enfants.

Lire la suite

24/09/2011

Les baptistes du Sud ont le blues

images.jpegC'est bien connu: changer de nom, pour une union d'Eglises ou une Faculté de théologie, n'est pas forcément bon signe, contrairement aux apparences. C'est souvent l'indicateur d'une crise larvée, le symptôme d'un besoin de renouvellement.

 

Est-ce ce désir de tourner la page qui pousse aujourd'hui la plus puissante dénomination protestante d'Amérique à envisager de changer de nom?

Lire la suite

13/08/2011

Un leader évangélique conservateur applaudit l'Iftar d'Obama

images.jpegL'islamophobie de certains cercles évangéliques n'est pas un mythe, tant dans ses extrêmes (affaire Terry Jones) que dans ses manifestations ordinaires (joie d'activistes évangéliques après l'institution d'une discrimination anti-minarets en Suisse).

Mais cette islamophobie n'est pas générale, ni en Europe, ni aux Etats-Unis, comme l'illustre, le 10 août dernier, le soutien apporté par un grand leader évangélique à la participation de Barack Obama à un dîner d'Iftar, à l'occasion du lancement du jeûne du mois de RAMADAN.

Lire la suite

20/09/2008

Cachez ces cinq femmes derrière le comptoir

teresa_hairston(006-headshot-med).JPGCinq femmes souriantes qui n'ont pas froid aux yeux vous fixent, sur un magazine en papier glacé. Le magazine n'est pas visible dans les rayons de la librairie. Il est conservé caché derrière la caisse.

Pour l'obtenir, il faut expressément le demander. Cela vous fait penser à quoi?

Lire la suite

02/02/2008

Œcuménisme baptiste sans précédent aux Etats-Unis

639a0428481d54fa2f327850a89c930c.jpgDans l’avant-propos d’un livre publié en 2002, j’écrivais ceci au sujet du baptisme américain:

«Au sein du baptisme américain, aux contours extrêmement variés, s’exprime tout un kaléidoscope d’orientations, où se côtoient apôtres de la rechristianisation de l’Amérique (Billy Graham) et (ex) théoriciens de la sécularisation (Harvey Cox), militants des minorités opprimées (le pasteur baptiste Jesse Jackson, à l’extrême Gauche du parti démocrate) et avocats de l’ultra-droite conservatrice (Pat Robertson), chanteuses «pop» au nombril dénudé (Britney Spears) et chantres de la morale conservatrice (Jerry Falwell)». (Fath, 2002, p.11).

La pasteure baptiste (d'une megachurch), Julie Pennington-Russell (ci-contre), qui a prêché le 31 janvier 2008 devant 15.000 délégués à Atlanta sur le thème du "respect de la diversité", ne m'aurait pas démenti.

Lire la suite