Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2017

Théo, François Hollande, France blanche et colère noire

francois-hollande-au-chevet-de-theo-capture-d-ecran-le-parisien-1.jpg

Il s'appelle Théodore. Inconnu des services de police. Apprécié de tous. Mais il était là, au mauvais endroit, au mauvais moment, à Aulnay-sous-Bois. Il a été battu, violé par quatre policiers armés. Il est à l'hôpital, pour longtemps, meurtri, le moral en berne. Qu'il soit "involontaire" (sic) ou pas, un viol est un viol. Pénalement répréhensible, jusqu'à 16 ans de prison.

Le mouvement #JusticepourThéo demande la justice. Je m'y associe totalement. Avec un regard très très circonspect sur l'opération "récupération" de François Hollande, qui a cru bon se faire photographier en train de visiter Théo (ce qu'il n'a pas fait pour les CRS brûlés vifs, en octobre 2016, à Viry Châtillon).

Opération com' sympa mais hypocrite, alors même que le Parlement discute de renforcer encore les prérogatives de l'appareil répressif, et que l'état d'urgence prolongé continue à rogner les libertés des citoyens. Faut-il rappeler aussi que ni Hollande, ni Valls n'ont réprimandé Laurence Rossignol, leur ministre, pour des propos immondes tenus en mars dernier sur les "nègres africains" "pour l'esclavage"?

Pour mettre en perspective, lire François Durpaire, France blanche, colère noire (lien).

04/01/2017

Le david Cedric HERROU contre le Goliath étatique français

france,droit d'asile,réfugiés,italie,frontière,cédric herrou,roya citoyenne,anne duclous,livre,catholicisme,etat,etat obèse,etat policierAlors que l'imperium de l'Etat, en France, n'a jamais été aussi envahissant, il ne faut pas s'étonner de voir l'appareil de justice et de police se retourner contre les citoyens, si ces derniers osent manifester une autonomie solidaire qui ne passe pas par les figures imposées des lois, de plus en plus restrictives, qui encadrent et bureaucratisent la circulation et l'accueil des personnes.

Un exemple nous est actuellement donné par Cédric Herrou et le collectif Roya Citoyenne, à la frontière italo-française. Admirables de dévouement, ces derniers ont obtenu l'appui de l'evêque, qui souhaitait mettre l'église de la Miséricorde à disposition. Rappelons que les églises portent derrière elles plus d'un millénaire de tradition de droit d'asile. (cf. Anne Ducloux, Naissance du droit d'asile dans les églises : ad ecclesiam confugere: IVe-milieu du Ve siècle, De Boccard, 1996). La police est venue s'opposer. Interdire l'accès à l'église. Et Cédric Herrou, en vertu d'une loi inique, est maintenant menacé de prison (entre autres). France, pays des droits de l'homme?

Lien ici et .

01/12/2016

L'anticatholicisme primaire n'est pas mort en France

france,tolérance,laïcité,catholicisme,anticatholicisme,anticléricalisme,rené rémond,libéraiton,laurent joffrin,démagogie,intolérance,république,françois hollande,françois fillon,emmanuel macron,gerhard schröder,état obèse,chômage,crise du système éducatif,fraternitéEn France, face au conservatisme d'un gouvernement Hollande/Valls à la dérive, qui a échoué à relancer l'activité, reserré le garot des prélèvements obligatoires, restreint les libertés, banalisé le mensonge politique, accentué la casse de l'école républicaine, générant plus d'un million de chômeurs supplémentaires depuis 2012, deux options principales se présentent.

 D'une part, des offres démagogiques, soit nobles et généreuses (Mélenchon), soit haineuses et dangereuses (Le Pen)... qui n'offrent pas de solutions.

 

D'autre part, un réformisme drastique mais salvateur, qui désenfle l'Etat-obèse (vice record mondial OCDE des prélèvements obligatoires) sans tomber dans le néo-libéralisme débridé. Ce réformisme républicain est le seul à même de donner un bel avenir au kaléidoscope des enfants de France, au lieu de continuer à sacrifier ces derniers à la préservation des avantages acquis.

Lire la suite

22/11/2016

Etat de plus en plus envahissant: il est temps de s'interroger

6a012875e3b7c6970c0120a7c22d93970b.jpgLa globalisation fragiliserait-elle l'Etat? Au cours du dernier demi-siècle, on observe au-contraire une emprise étatique sans précédent sur la population française. Au risque d'inquiéter les traditions de pensée éprises de liberté, comme le protestantisme, qui rejettent le "cercle vicieux de délégation déresponsabilisante et d'autoritarisme" (Yves Buchsenschutz). Rien ne semble ralentir le Magistère envahissant de l'Etat. Non comptant d'afficher une classe politique ventrue (600.000 élus), la République ne cesse de taxer davantage les Français: le taux de prélèvements obligatoires a augmenté de 10 points entre 1974 et 2014, pour atteindre le second rang mondial (OCDE).

Quant aux libertés, après une embellie au début des années 1980, elles reculent, avec désormais la perspective d'un fichier centralisé...

Pour lire la suite de cette chronique, voir le site de l'hebdomadaire Réforme (lien).

 

13/08/2016

Les 72 échoppes de la "jungle" sauvées des bulldozers de la préfecture

4981854_6_d3f3_2016-08-11-c1ab628-5467176-01-06_1a926c943fae467e7fbc0ac7c12aa77d.jpgLes migrants et réfugiés ont des besoins peu éloignés des Français: ils aimeraient tant que l'Etat les "aide" moins, mais qu'à la place du très coûteux paternalisme étatique, parfois hypocrite et peu efficace, ils puissent davantage se prendre en charge sans se faire dépouiller. Qu'on leur lâche un peu la grappe, en quelque sorte.

Exemple très récent à Calais: 72 échoppes de la "jungle de Calais, témoignages admirables de débrouillardise, de désir de s'en sortir, de créativité solidaire et de sens du travail, étaient menacés de démolition imminente par les représentants de l'Etat Obèse français, mécontents du manque de paperasse remplie, et furieux, surtout, de n'avoir pas pu se sucrer suffisamment sur les migrants.

Mais les choses changent: la justice administrative vient de débouter la préfecture (représentante de la République). Les bulldozers de l'Etat attendront. Car la justice estime que ces lieux, malgré leurs carences, remplissent des fonctions essentielles. Procurent du travail. Et tissent du lien.

Lien.