Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2017

Grand sondage ISPOS/Réforme sur les protestants français en 2017

01_DER_GABARIT_1610-2-1300x774.jpgGrâce à l'hebdomadaire Réforme, qui en publie tous les résultats, un grand sondage Ipsos vient de constater qu’il y a dans la population française de l'hexagone 3,1 % de protestants (2017).

Un pourcentage calculé à partir d’un échantillon représentatif de la population, sur une base de 31 000 Français de 15 ans et plus.  En 2010, les chiffres oscillaient entre 2,5 % et 2,8 % pour l'hexagone.

A sept ans d'écart, la tendance est donc à la hausse pour la minorité protestante, boostée en particulier par la progression évangélique.

Ces précieuses données, et beaucoup d'autres, sont disponibles sur le site de Réforme avec notamment l'analyse éclairante de Jean-Paui Willaime,. Un must!

Lien.

27/01/2017

France: six tribus de catholiques engagés? (sondage IPSOS)

france,catholicisme,église catholique,yann raison du cleuziou,philippe cibois,livre,desclée de brouwer,ipsosAlors que les enjeux de religion et de laïcité s'invitent actuellement dans la campagne présidentielle française 2017, il est plus que jamais utile de sortir des clichés et des caricatures, afin de connaître le pays réel, qu'il soit athée, agnostique, catholique, musulman, protestant, juif, orthodoxe ou bouddhiste (entre autres).

Le catholicisme n'est pas le plus étudié, alors qu'il reste, de loin, le premier acteur religieux en France. C'est pourquoi il faut saluer la grande enquête sur le catholicisme parue en ce mois de janvier, qui découpe les "catholiques engagés" (1/4 de la population) en six "tribus".

Fondée sur un sondage Ipsos, l'enquête a été pilotée par Yann Raison du Cleuziou (maître de conférences en sciences politiques à lʼuniversité de Bordeaux) , et Philippe Cibois (professeur émérite de sociologie). Dans Qui sont les cathos aujourdʼhui? (Desclée de Brouwer, 2014), Yann Raison du Cleuziou avait brossé le portrait de quatre «familles» de catholiques. Le sondage dʼIpsos a permis dʼaffiner et de quantifier le poids des différentes composantes catholiques, au-delà de la traditionnelle distinction selon le degré de pratique qui, affirme le sociologue, «ne permet pas de tout comprendre».

Lire la suite ici (lien), et découvrir le détail de l'enquête ici (La Croix).

15/04/2013

Lecture de la Bible aux Etats-Unis: Rihanna aussi

RIHANNA ET BIBLE.jpg

Dans le magazine Elle du 5 avril 2013, la star de la pop Rihanna affirme qu'elle poste sur Instagram "toute ma vie, que je sois en train de fumer de l'herbe, de lire un verset de la Bible ou avec mon meilleur ami" (p.124). Elle commente: "je sais c'est dingue".

Pas tant que ça. L'enquête américaine State of the Bible 2013 nous rappelle en effet que 60% de Américains lisent la Bible entre une ou deux fois par an et une fois par jour.

A titre de comparaison, un sondage IPSOS 2010 donne la statistique de 16% de Français qui lisent la Bible au moins quelques fois par an (3% la lisent tous les jours, contre 13% des Américains).

Et pour les protestants français spécifiquement, l'IFOP, en 2010, fournit ces chiffres: 46% de lecteurs mensuels de la Bible (17% des luthéro-réformés et 74% des évangéliques la lisent au moins une fois par semaine).

27/01/2013

Un protestantisme décidément mal aimé des médias/sondeurs français?

protestantisme,islam,judaïsme,catholicisme,france,ipsos,cevipof,le monde,médias,protestantisme français,blandine chélini-pontIl y a quelques jours sont sortis les résultats d'une enquête Ipsos, intitulée "France 2013 : les nouvelles fractures" et réalisée avec le Centre d'études politiques de Sciences Po (Cevipof) et la Fondation Jean-Jaurès.

L'enquête enfonce à vrai dire des portes ouvertes, à savoir la grave crise sociale et morale traversée depuis longtemps par la société française. Mais elle étonne encore certains pundits parisiens, toujours tentés d'incriminer le "populisme", alors qu'il serait plus que temps que la nomenklatura politique clientèliste et insuffisamment contrôlée devienne un peu plus en phase avec le pays réel...

Mais ce n'est pas ici mon sujet. 

Lire la suite