Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2014

Vendues comme esclave par Boko Haram : éléments de contexte

bokoharam.jpgIl y a quelques jours, surprise avec ce titre d’un journal français: 

"Les islamistes de Boko Haram

restaurent l'esclavage au Nigeria."

Ah bon, vraiment ?

Parce que l’esclavage avait disparu avant Boko Haram?

Il est grand temps de secouer les écailles qui obturent la vue des bons esprits qui, depuis leurs certitudes d’occidentaux shootés au «progrès» bisounours, regardent de loin, très très loin, les réalités brutales d’un monde contemporain confronté massivement au trafic d’êtres humains.

Lire la suite

20/04/2014

Esclavage en France: c'est ici et maintenant

visuel-home-ccem.jpgLe jugement a eu lieu il y a quelques jours: le gérant d'une société d'appâts de pêche a été condamné mercredi 9 avril 2014 à cinq ans de prison dont trois avec sursis par le tribunal correctionnel d'Evry, pour avoir soumis deux personnes pendant des décennies à des conditions de vie et de travail indignes, similaires à celles d'un esclave.

C'est grâce au CCEM (Comité contre l'Esclavage Moderne), créé en 1994, que de tels abus sont connus, et sanctionnés sur le territoire français. Ouvrant, sinon à des résurrections.... du moins à des restaurations pour les victimes délivrées.

A quelques jours de la journée de commémoration de l'esclavage (10 mai), c'est l'occasion de rappeler que des formes d'esclavage se poursuivent, sur le territoire même de la République française.

Le site web du CCEM donne beaucoup d'infos (lien) et pour le point le plus récent, voir la lettre aux donateurs (PDF).

30/01/2014

Esclavage en France: un phénomène en expansion

l'harmattan,esclavage,travail,esclavage moderne,ccem,christelle bougard,femmes,droit des femmes,capitalismeL'esclavage moderne, c'est ailleurs?

Mais c'est aussi en France. L'association CCEM milite, depuis des années, pour venir en aide aux victimes de ce phénomène longtemps sous-étudié. Pour enrichir notre compréhension, saluons désormais le travail pionnier de la sociologue Christelle Bougard (ci-contre), qui vient de publier Etre esclave en France, un phénomène social en expansion (Paris, L'Harmattan, 2013).

Issu d'un mémoire de recherche, basé sur de nombreux entretiens, ce travail très bienvenu gagne à être lu et diffusé. A noter que l'auteure présente son travail dans une vidéo publiée par l'éditeur (lien ici). 

15/11/2012

Esclavage moderne: l'Etat coupe la subvention mais le combat continue

1775014_3_a11c_chantal-nsamirizi-chez-elle-a_4b116b69c5266ceb3aab4a7edd9d4660.jpgLe 15 octobre 2012, Le Monde relatait le calvaire de Chantal Nsamirizi (ci-contre), esclave.... à Paris, dont l'histoire a conduit à la condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Chantal a été accompagnée, durant les 13 ans de procédure, par le Comité contre l'Esclavage Moderne (CCEM), fondé en 1994 par les journalistes Sylvie O'Dy et Dominique Torrès.

Lire la suite

21/06/2012

Près de 27 millions d'esclaves dans le monde

logo_ccem.pngHillary CLINTON l'a déclaré le 19 juin 2012 dernier, à partir d'un rapport annuel sur le trafic d'êtres humains: notre planète compterait AUJOURD'HUI près de 27 millions d'esclaves. Parmi les pays esclavagistes, l'Algérie, le Congo RDC, l'Arabie Saoudite, la Corée du Nord...

Et la France? Il serait naïf d'imaginer que l'hexagone soit totalement exempt. Aussi oserai-je ici faire de la publicité pour une association formidable, le Comité Contre l'Esclavage Moderne (CCEM), qui oeuvre de manière exemplaire, depuis 1994, pour que cesse cette infâmie au "pays de 1789" (cliquer ici).