Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2016

La tentation eugéniste revient en force

visual.jpgLe mot eugénisme vient du grec eu (bien) et gennân (engendrer).

Étymologiquement, il signifie «bien naître». Par extension, le terme désigne une doctrine, parfois présentée comme une science, qui vise à améliorer l’espèce humaine en écartant, si possible par la génétique, les plus faibles.

Avec le triomphe de la société de consommation ("je peux tout choisir"), l'eugénisme revient en force aujourd'hui dans les sociétés les plus riches. Quels enjeux pour les protestants évangéliques?

Une réflexion engagée sur un enjeu brûlant, à lire sur le site de Christianisme Aujourd'hui (lien).

02/10/2015

CONSTRUIRE A LA BONNE TAILLE: conférence d'Olivier Rey

Olivier-Rey_medium.jpgA signaler la tenue, ce soir, à Alès (Gard), d'une conférence au thème prometteur: l'enjeu de la démesure, du "toujours plus grand", qui travaille nos sociétés consuméristes et compétitives, et le défi de construire à la bonne taille.

Nous mesurons tout aujourd’hui, des volumes de transactions à la bourse aux taux de cholestérol, de la densité de l’air en particules fines au moral des ménages. Mais plus nos sociétés se livrent à cette frénésie de mesures, moins elles se révèlent aptes à respecter la mesure, au sens de juste mesure. Comme si les mesures n’étaient pas là pour nous aider à garder la mesure mais, au contraire, pour propager la folie des grandeurs.

Olivier Rey, professeur de philosophie à Polytechnique et à la Sorbonne (Université de Paris IV), sera l'orateur, invité par la librairie Jean Calvin (lien).

Il est notamment l'auteur de Une question de taille (Stoch, 2014).

30/12/2014

Evangéliques francophones et la critique de la consommation

Image0001.JPGAlors que s'approche la Conférence mondiale climat 2015 à Paris, que pensent les évangéliques francophones des questions environnementales?

Force est de constater que la question ne figure pas parmi leurs priorités (mais on en reparlera dans ce blog).

Leur option préférentielle pour l'évangélisation s'adosse cependant à certains traits contre-culturels parmi lesquels une critique du consumérisme, comme l'illustre le dossier du mensuel Christianisme Aujourd'hui de décembre 2014, qui s'intitule Victimes ou acteurs de la consommation? (lien)

On y mentionne notamment (p.13) l'invitation faite chaque année par Christnet, un collectif altermondialiste évangélique helvétique, à une journée annuelle sans achat (lien vers Christnet).

07/12/2012

Plus de richesse matérielle, moins de bonheur ?

Homo_economicus.jpgDans nos sociétés consuméristes, il est de bon don d'ironiser sur l'expression populaire "L'argent ne fait pas le bonheur". En rajoutant, par exemple, "mais y contribue grandement".

Serait-ce possible, pourtant, que cette maxime se vérifie à grande échelle?Et si, VRAIMENT, l'argent ne faisait pas le bonheur?

C'est en tout cas la thèse d'un excellent économiste français, du nom de Daniel Cohen, qui vient de publier Homo Economicus, prophète (égaré) des temps nouveaux, aux éditions Albin Michel (2012).

Lire la suite