Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2019

Interreligieux : la conférence de la honte

François clavairoly, sectarisme, wahhabisme, Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, Arabie saoudite, Haïm Korsia, rais baddawi, laïcité, France, islam politique, Ghalleb Bencheiikh

En France, dans un palais parisien et devant les caméras,  des responsables religieux, dont le Grand Rabbin de France, le président de la Fédération Protestante de France, et deux archevêques catholiques, ont cru bon de participer, le 17 septembre 2019, à une sinistre mascarade en compagnie du bourreau de Raif Badawi, blogueur martyr.

Ils ont involontairement légitimé, par leur présence, le sectarisme le plus meurtrier, incarné par le dignitaire wahhabite Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, dont le palmarès ferait passer Poutine pour un saint. 

Organisée par Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l'Islam de France, la Conférence en question (quels financements?) a déroulé un festival d'hypocrisie, et affiche, évidemment, tous les poncifs d'une bonne volonté interreligieuse vidée ici de toute substance.

Paix ! Amour ! Fraternité !

Pendant que le bloggeur saoudien Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouets, continue depuis 7 ans de croupir dans sa geôle, la Ligue Islamique Mondiale, organisation wahhabite saoudienne, fait sa publicité en plein Paris, avec la participation de certains responsables religieux français.

Last but not least, la France continue à vendre des armes à un régime assassin et misogyne qui a fait découper vivant en morceaux, il y a quelques mois, en Turquie, un journaliste trop curieux.

Soutien à #EnsafHAIDAR

16/03/2018

Oecuménisme et interreligieux (Unité des Chrétiens)

oecuménisme,oecuménisme kérygmatique,unité des chrétiens,catholicisme,iseo,colloque,interreligieuxAlors que l'oecuménisme est entré aujourd'hui dans de nouveaux territoires, exploré lors d'un remarquable colloque tenu cette semaine à l'ISEO (lien), signalons le beau travail d'information effectué depuis des années par le mensuel Unité des Chrétiens.

 

Avec notamment ce numéro de janvier 2018, distribué lors du colloque, qui traite des enjeux et défis de l'oecuménisme et de l'interreligieux.

 

Lien.

02/01/2018

Lieux saints partagés en Europe (expo)

réforme,martine lecoq,immigration,europe,méditerranée,réforme,lieux saints,lieux saints partagés,musée de l'histoire de l'immigration,exposition,interreligieuxÀ notre époque où les religions font souvent parler d’elles dans le sens du pire, c’est-à-dire de l’intolérance, l’exposition du musée de l’Histoire de l’Immigration est un bain de fraîcheur sur les lieux saints partagés. Elle prouve que, depuis toujours, dans des lieux particuliers de l’histoire de la Méditerranée et de l’Europe, des croyants appartenant aux trois monothéismes ont su s’accorder avec bienveillance, tout en demeurant fidèles à leur foi. Plus discrètes que les conflits médiatisés, ces amitiés créatrices de lien spirituel, ces mains fraternelles sont sans cesse agissantes. 

Une belle introduction à l'exposition en cours au Musée de l'Histoire de l'Immigration à découvrir dans l'hebdomadaire Réforme, sous la plume de Martine Lecoq.

Lien.

23/04/2017

Aujourd'hui est un grand jour....

france,république,diversité,sikhs,bobigny,seine-saint-denis,gurdwara,punjab

Pour mes voisins SIKHS de Bobigny, où j'habite. Ce 23 avril 2017 est en effet pour eux le jour du grand défilé annuel Nagar Kirtan célébrant Vaisakhi, marquant l'arrivée du printemps et le début de la moisson.

Pour les 25 millions de sikhs du monde entier, il marque l'anniversaire de la fondation de l'Ordre de la Khalsa qui a eu lieu en 1699. En allant voter ce matin, je suis passé à pied devant le Gurdwara Singh Sabha de Bobigny (le plus grand temple SIKH d'Europe continentale) et j'ai vu des dizaines de familles se rassembler vers un podium bariolé. Hommes en turban éclatant, femmes (parfois) en sari, enfants joyeux.

Un jour, en France, un 23 avril 2017.

17/10/2016

Omar m'a aimée.... Quand un musulman aime une chrétienne

10289444-16807758.gif

En sociologie des religions, la question des couples mixtes (en matière religieuse ou culturelle ou les deux) a fait couler beaucoup d'encre, et ce n'est pas fini. Et que de fantasmes circulent!

La réalité est souvent plus nuancée. Pour sourcer ces enjeux aujourd'hui, un très intéressant document est à lire sur le site musulman Saphirnews. Un certain Omar (pseudo) est très amoureux d'une chrétienne. Mais que faire? Quelle religion transmettre aux enfants? La réponse de la psychologue de ce portail musulman dénommée Sabah Babelmin, a le mérite d'être claire: "Dans un couple mixte, chacun doit vivre sa religion comme il l’entend et laisser à l’enfant la possibilité de faire son choix"... Et je rappelle que l'on n'est pas dans Psychologie Magazine, mais sur un site pour musulmans! Ce n'est bien-sûr qu'un cas particulier, qui n'élimine pas le fait qu'il puisse, dans d'autres contextes, y avoir des pressions sur la religion des enfants, ou du conjoint. Mais il n'est pas anodin d'observer qu'en France, un site musulman pour musulmans préconise ouvertement le respect le plus total pour la religion du conjoint, et pour la liberté de choix des enfants. Lien.

Rappel: sur les terrains protestants, lire notamment le livre de Jean-Claude Biselaar, Vivre le couple interculturel (Farel).

09/09/2015

Religions, Interreligieux, accueil et laïcité aux Aéroports de Paris

J-2, Triptyque, avec icônes offertes par Bartholoméos, le patriarche orthodoxe de Constantinople.jpgOn connaît les excellents travaux coordonnés par Céline Béraud sur les aumôneries de prison (lien).

On ne dispose pas pour l'instant d'études du même calibre sur les aumôneries d'aéroport.

Voilà un dossier passionnant pour les chercheurs! Les Aéroports de Paris, en particulier, ont mis à disposition des dispositifs d'accompagnement spirituel, sur une base d'écoute et d'ouverture interreligieuse (lien), qui illustrent très concrètement ceci: dans un lieu public, la pratique d'une laïcité apaisée n'a pas nécessairement vocation à nier les ancrages religieux, quand ils existent, mais à inscrire ces derniers dans un "vivre ensemble" respectueux de tous.

Pour un coup d'oeil sur quelques espaces d'accueil où exerce l'aumônerie de l'Aéroport Charles de Gaulle, voir cet Album Flickr (photos prises hier).