Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2018

Minorité musulmane et nationalisme hindou: lire Charlotte Thomas

Capture d’écran 2018-11-05 à 23.03.49.pngCharlotte Thomas est politiste, spécialiste de la minorité musulmane indienne. Elle a consacré sa thèse aux violences anti-musulmans survenus au Gujerat (Inde du nord) en 2002, sous le gouvernement de Narendra Modi.

2 000 musulmans ont péri au cours des violences qui ont duré près de six mois tandis que 150 000 autres ont été contraints de fuir définitivement leur logement, attaqués par des nationalistes hindous agissant avec la complicité des autorités locales. Elle vient d'en publier un livre aux éditions Karthala, qui met en perspective le projet nationaliste hindou actuel à partir d'une étude de cas parfaitement maîtrisée.

Lien .

22/03/2018

Alsace-Moselle: des pasteurs payés par l'impôt, jusqu'à quand?

X867_727_CWNapSignsCon1.jpgL'Alsace et la Moselle sont fières de certains de leurs particularismes, en particulier le "droit local". Il n'y aurait nul besoin de tout mettre à bas pour faire cesser la disposition la plus discriminatoire héritée du système concordataire, encore en vigueur: le salariat de certains clergés financé par les impôts des citoyens.

Des pasteurs protestants, mais aussi curés catholiques et rabbins bénéficient également de ce système à deux vitesses, en rupture avec le principe d'égalité républicaine. Car il discrimine d'autres cultes (musulman, bouddhiste, orhtodoxe, hindouiste, protestant évangélique), qui eux s'autofinancent, en conformité avec le principe de laïcité.

Mettre fin au financement public des clergés, ce serait effacer une des discriminations les plus choquantes de la scène laïque française du XXIe siècle. Lire cette chronique engagée dans l'hebdomadaire Réforme (dont le titre n'est pas de moi).

26/03/2011

Mosaïque religieuse réunionnaise

yannick fer,ile de la réunion,france d'outre-mer,france,jean baubérot,jean-marc regnault,pluralisme,hindouisme,islam,religion chinoise,sorcellerie,jacques bougault,rachel cardenasJusqu'au seuil des années 1960, voire au-delà dans certains cas, la norme catholique était incontestée sur l'île de la Réunion. Les réunionnais originaires d'Inde (souvent appelés Malbars) étaient ainsi baptisés d'office.

Depuis, le paysage religieux s'est considérablement diversifié, comme l'illustrent, ci-dessous, les quelques brefs aperçus photographiques proposés....

Histoire de rappeler que "Réunion" ne veut pas dire "Uniformité", mais au-contraire la plus remarquable diversité (en cohabitation paisible) qu'il soit donné d'observer en France.

Lire la suite