Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2018

Etudes postcolonales et décoloniales: repères

études postcoloniales,études décoloniales,colonisation,décolonisation,sciences sociales,jean-françois bayart,pascal blanchard,la découverte,livre,capucine boidin,houria bouteldjaPour aller plus loin sur les enjeux posés par les études postcoloniales et décoloniales, rappelons d'abord l'écart entre la militance associative (avec ses points forts mais aussi ses dérives, cf. discours sectaires et racialistes de Houria Bouteldja) et la recherche. Cette dernière a vocation à produire de l'analyse, du recul, en s'affranchissant des discours préconstruits et des idées reçues. En sciences sociales, l'angle postcolonial et décolonial, lorsqu'il évite le dérapage militant et ouvre au débat, peut permettre aujourd'hui de mieux penser nos objets d'étude.

Voici quatre références (parmi bien d'autres) pour s'y retrouver. Capucine Boidin, en 2009, avait signé un bel article intitulé "Etudes décoloniales et postcoloniales dans les débats français" (lien). Un an plus tard, un article de Sciences Humaines "Faut-il brûler les études postcoloniales" (lien) mettait en dialogue Jean-François Bayart, auteur d'un livre très critique (lien), et l'ouvrage collectif Ruptures postcoloniales (ed. La Découverte), qui invite à la nuance et à l'enquête de terrain (lien).

12/12/2013

La France arabo-orientale, treize siècles de présences

France, diversité, diversité culturelle, monde arabe, Pascal BLANCHARD, Naïma YAHI, Yvan GASTAUT, Nicolas BANCEL, la découverte, livre"L'histoire de la France arabo-orientale commence dès le VIIe siècle, au moment des conquêtes arabes, et traverse treize siècles d'histoire de France, avec les présences de populations maghrébines, proche-orientales et ottomanes dans l'Hexagone. Ces présences ont contribué à bâtir l'histoire politique, culturelle, militaire, religieuse, artistique et économique de ce pays, de l'empire carolingien de Charlemagne à la République actuelle".

Cet argumentaire fourni par l'éditeur donne un aperçu de l'immense intérêt de la synthèse proposée dans ce nouveau volume de référence proposé par La Découverte.

Intitulé La France arabo-orientale, dirigé par Pascal BLANCHARD, Naïma YAHI, Yvan GASTAUT, Nicolas BANCEL, ce livre récemment publié est un "must" à lire absolument, soit en bibliothèque (si l'on n'a pas le budget pour l'acheter), soit chez-soi (voilà un investissement "culture" qui ne se périmera pas de sitôt).

Lien vers l'éditeur.

09/12/2013

La France noire, une synthèse magistrale

france,république,diversité culturelle,afrique,immigrationMieux vaut tard que jamais: il est plus que temps de signaler, dans ce blog, l'immense intérêt du volume La France noire publié il y a 2 ans par les éditions La Découverte, appuyé sur une iconographie exceptionnelle.

Sous la direction de Pascal Blanchard, historien spécialiste des immigrations d’outre-mer et du fait colonial, les auteurs qui ont contribué à cette somme préfacée par le romancier Alain Mabanckou, brossent une synthèse vivante et nuancée des présences antillaises et africaines qui nourrissent la société française depuis plus de trois siècles. Nul besoin de partager à 100% toutes les options des auteurs pour confesser ceci: ce somptueux volume suscite chez-moi, je le dis tout net, une franche admiration!

Total respect pour Pascal Blanchard et son équipe.

Avec pour seul petit bémol l'intérêt bien trop limité porté à la religion, qui occupe pourtant une fonction sociale considérable.

19/06/2012

La "diversité" mieux représentée au Parlement français

410oh9a-2GL._SL500_AA300_.jpgDans un livre à paraître dans un mois et demi, Trica Danielle Keaton,  T. Denean Sharpley-Whiting et  Tyler Stovall (dir.) entendent décrire la "France noire", à la suite du beau livre, en français, dirigé par Pascal Blanchard (ed. La Découverte).

Très bonne nouvelle, la France dite "de la diversité" (de toutes les couleurs) apparaît désormais un peu à l'Assemblée Nationale, grâce au Parti Socialiste, vainqueur des dernières élections législatives (cf. cet article du Monde).

Cela ne nous consolera pas complèment de la grande médiocrité politique qui nous est proposée (nous y reviendrons prochainement dans ce blog, une dernière fois), mais c'est tout de même une excellente nouvelle!

17/12/2011

Ota Benga au Quai Branly

musée du quai branly,anthropologie,fabrique des indigènes,tolérancesVous ne connaissez pas Ota Benga? Jusqu'à ma dernière visite au musée du Quai Branly, moi non plus.

On connaît mieux Saartjie Baartman, la fameuse "Vénus Hottendote" au tragique destin, immortalisé l'an dernier au cinéma.

Tragique et emblématique, l'histoire du Congolais Ota Benga l'est aussi.

Voici son histoire.

Lire la suite