Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2016

Découverte de la plaque commémorative de la Saint-Barthélémy (Paris)

DSC01607.jpgAi découvert ce jeudi in situ, au square du Vert Galant, la fameuse plaque commémorative du carnage de la Saint Barthélémy finalement mise en place à Paris, 444 ans (!!) après les faits.

Deux questions à l'enfant Candide.

-Mais pourquoi diantre avoir disposé cette plaque discrète à 3m50 de haut, ce qui en rend la lecture difficile pour le commun des mortels (excepté peut-être les stars de la NBA du haut de leur 2m)?

-Candide répond: Serait-ce parce que les protestants sont de drôles de géants, qui peuvent lire à hauteur de géant?

-Mais pourquoi la Mairie a-t-elle maintenu la présence d'une fort disgracieuse poubelle juste en contrebas?

-Candide: Mais c'est peut-être parce les géants aiment un espace public sans trop d'ordure étalée?

Peut-être?

16/04/2016

Paris et la France font mémoire de la Saint Barthélémy

75ed8cf651.jpgVigilance. En France, un pouvoir aux abois multiplie les "opérations séduction" à caractère clientèliste. Plus que jamais, un tri est à faire entre ce qui relève de dialogues et de relations fortes, et ce qui relève de l'instrumentalisation pure et simple. Cette semaine, l'inauguration mardi dernier d'une plaque commémorative de la Saint Barthélémy, à Paris, relève de la première catégorie.

Dans la mémoire parisienne et la mémoire nationale, cet acte posé, par les hautes autorités de l'Etat et de la Mairie de Paris, devant de nombreux représentants religieux, marque une reconnaissance nationale de la tragédie qui marqua ce "jour qui rougit de sa honte" (nuit du 24 août 1572, dixit Agrippa d'Aubigné).

Mieux vaut tard que jamais... Lien.

09/10/2013

Patrice Chéreau (1944-2013) et le protestantisme

Patrice Chéreau, protestantismePatrice Chéreau (1944-2013) nous a quittés le 7 octobre 2013. La chaîne de télévision France 5 va rendre un hommage au dramaturge, réalisateur et acteur  aux multiples talents,  le jeudi 10 octobre à 21h40, en diffusant  "Il était une fois…la reine Margot". Ce documentaire revient sur l’histoire du film "La reine Margot",  le cinquième film de Patrice Chéreau (sorti en 1994), coécrit avec Danièle Thompson, et inspiré d'un roman d'Alexandre Dumas.

Ce film saisissant raconte le contexte du mariage politique entre Henri de Navarre (futur Henri IV) et Marguerite de Valois, destiné à apaiser les conflits religieux mais qui déboucha sur une tuerie, la nuit de la Saint Barthélémy.  

Lire la suite

29/11/2012

Première vidéo de présentation de "Paris d'espérance" (2013)

protestantisme parisien, paris, paris d'espérance, fpf, sébastien fathA Paris, du 27 au 29 septembre 2013, les protestants de France, d'Europe et du monde entier se retrouveront sur le thème: Paris d'Espérance.

L'historien ne peut s'empêcher de remarquer qu'il s'agira du plus gros rassemblement protestant dans la capitale depuis la veille... de la Saint-Barthélémy (24 août 1572), nuit funeste durant laquelle des milliers de protestants, venus pour le mariage de Henri de Navarre et de la Reine Margot (18 août 1572), furent massacrés dans la rue... ou dans leur lit.

Lire la suite

15/10/2011

La Saint-Barthélémy n'aura pas lieu

Et si la France était devenue protestante.jpgOn connaissait La guerre de Troie n'aura pas lieu, de Jean Giraudoux...

Voici désormais La Saint-Barthélémy n'aura pas lieu, de Joël Schmidt. Publié aux éditions Albin Michel (2011), cet ouvrage s'inscrit dans une veine originale (plus courante chez nos voisins anglosaxons, fans d'Alternate History, férus de débats sur des forums dédiés).

Il s'agit d'imaginer ce que la France serait devenue sans le carnage de la Saint-Barthélémy (1572), prélude à une longue tentative d'éradication du protestantisme en France.

Lire la suite

18/06/2011

La résurrection des "Huguenots" selon Olivier Py

Les Huguenots, Giacomo Meyerbeer, Olivier Py, Bruxelles, Saint Barthélémy, Présent à Bruxelles le week-end dernier pour enquêter sur la megachurch "La Nouvelle Jérusalem" (nous en reparlerons), j'ai découvert chemin faisant cette perle, à l'agenda culturel de la capitale européenne:

Le grand opéra Les Huguenots, monté en 1836 par Giacomo Meyerbeer (1791-1864) y est ressuscité par la grâce d'Olivier Py, intrépide metteur en scène français né en 1965 (et directeur national du théâtre de l'Odéon à Paris).

Depuis 1936, cette version lyrique consacrée au drame de la Saint-Barthélémy n'avait pas été montée à Paris (nuance que je dois à mes amis montpelliérains, voir commentaires plus bas).

Lire la suite