Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2017

L'identité huguenote (Droz)

51kpwQDxynL._SX341_BO1,204,203,200_.jpgA l'aube d'une année 2017 qui sera marquée par de nombreuses manifestations scientifiques autour de la Réforme protestante, il n'est pas trop tard pour signaler le grand intérêt de ce bel ouvrage collectif sous la dir. de Philip Benedict, Hugues Daussy, Pierre-Olivier Léchot, L’identité huguenote. Faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècle), Genève, Droz, 2014, 660 p.

Ce copieux volume pluridisciplinaire, doté d'une postface de Jean Baubérot, est issu d’un colloque international tenu à Ascona (en juin 2010), centré sur l’identité huguenote et son rapport à l’histoire.

 

Lien.

22/12/2016

La Société d'Histoire du Protestantisme de Montpellier & Jacques Delteil

IMGP1113.JPGLa perspective prochaine de fêter Noël nous rappelle cette tension: d'un côté, la culture de l'instant (faire la teuf, c'est "consommer maintenant"), qui cherche à préempter l'événement. De l'autre, la discipline de la mémoire (qui articule fête et souvenir fondateur).

Pour nourrir la seconde, les protestants français, dont tous les cercles d'appartenance cumulés représentent entre 3 et 4% de la population, ont su mettre en place de nombreux lieux et associations voués à transmettre. Rappelons par exemple la très dynamique Société d'Histoire du Protestantisme de Montpellier (SHPM), qui anime depuis bientôt 4 décennies le débat historique par une programmation très riche (lien). Une de ses figures emblématiques (et président honoraire), Jacques Delteil, s'en est allée au début de l'automne dernier (30/09/2016).

Juriste de profession, homme de service et d'engagement, membre associé de la SHPF, Jacques Delteil était un familier de l'Assemblée du Désert (photo ci-contre prise en 2008). Il fait partie de ces "passeurs" fidèles qui savent, comme les robustes chênes cévenols, qu'une mémoire pleine de sève rime avec espoir. Respect.

08/05/2016

Découverte de la plaque commémorative de la Saint-Barthélémy (Paris)

DSC01607.jpgAi découvert ce jeudi in situ, au square du Vert Galant, la fameuse plaque commémorative du carnage de la Saint Barthélémy finalement mise en place à Paris, 444 ans (!!) après les faits.

Deux questions à l'enfant Candide.

-Mais pourquoi diantre avoir disposé cette plaque discrète à 3m50 de haut, ce qui en rend la lecture difficile pour le commun des mortels (excepté peut-être les stars de la NBA du haut de leur 2m)?

-Candide répond: Serait-ce parce que les protestants sont de drôles de géants, qui peuvent lire à hauteur de géant?

-Mais pourquoi la Mairie a-t-elle maintenu la présence d'une fort disgracieuse poubelle juste en contrebas?

-Candide: Mais c'est peut-être parce les géants aiment un espace public sans trop d'ordure étalée?

Peut-être?

16/04/2016

Paris et la France font mémoire de la Saint Barthélémy

75ed8cf651.jpgVigilance. En France, un pouvoir aux abois multiplie les "opérations séduction" à caractère clientèliste. Plus que jamais, un tri est à faire entre ce qui relève de dialogues et de relations fortes, et ce qui relève de l'instrumentalisation pure et simple. Cette semaine, l'inauguration mardi dernier d'une plaque commémorative de la Saint Barthélémy, à Paris, relève de la première catégorie.

Dans la mémoire parisienne et la mémoire nationale, cet acte posé, par les hautes autorités de l'Etat et de la Mairie de Paris, devant de nombreux représentants religieux, marque une reconnaissance nationale de la tragédie qui marqua ce "jour qui rougit de sa honte" (nuit du 24 août 1572, dixit Agrippa d'Aubigné).

Mieux vaut tard que jamais... Lien.

10/11/2015

Nouveaux regards sur l'esclavage (ed. Empreinte) est paru !

nouveaux-regards-sur-lesclavage.jpgIl est publié !

C'est un excellent livre interdisciplinaire, dirigé par le sociologue Jean-Claude Girondin, sur lequel j'espère pouvoir revenir plus en détail. Eclairant de manière croisée les enjeux liés à la mémoire de l'esclavage, au christianisme et au "vivre-ensemble", ce volume collectif ouvre des pistes passionnantes. Un "must" à acquérir dans sa bibliothèque pour lire au coin du feu pendant les fêtes!

Le voici ainsi présenté sur le site de l'éditeur (Empreinte):

Ce livre qui s’adresse à un large public, cherche à mieux faire connaître la traite et l’esclavage des Noirs ainsi que la condition de vie de ces derniers en métropole et aux Antilles françaises. Malgré la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité par le Parlement français en mai 2001, il n’en demeure pas moins que l’esclavage reste à bien des égards un sujet tabou pour de nombreux Africains, Antillais et Métropolitains.

Cet ouvrage porte sur l’histoire douloureuse de l’esclavage et de ses abolitions, sur l’actualité des Droits de l’Homme et sur l’avenir des sociétés post-esclavagistes, le tout dans la perspective de l’impérieuse nécessité du vivre ensemble au-delà de nos différences. (Lien).

11/10/2015

A paraître : nouveaux regards sur l'esclavage (dir. JC. Girondin)

empr_regards_esclavage_1e_couv.jpgCe sera un des livres événements de la fin de ce mois d'octobre: à prévoir la sortie prochaine d'un très bel ouvrage interdisciplinaire, sous la direction du sociologue Jean-Claude Girondin, intitulé Nouveaux regards sur l'esclavage (Empreinte, 2015).

Une présentation en PDF est téléchargeable ici (PDF).

A suivre...