Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2018

Linda Brown (1942-2018)

5030.jpg

L'arrêt Brown versus Board of Education (1954) de la Cour Suprême est un des grands jalons de l'histoire des Droits Civiques aux Etats-Unis. Il a lancé le grand mouvement de déségrégation scolaire, évoqué notamment dans le chapitre 8 de Militants de la Bible aux Etats-Unis (Autrement, 2004). Tout avait commencé à Topeka (Kansas) en septembre 1950, quand la petite Linda Brown s'était avancée, avec son père Oliver (pasteur méthodiste) pour se faire inscrire dans une école alors réservée aux blancs...

Linda Brown s'est éteinte fin mars 2018, mais sa mémoire reste, ainsi qu'une fondation, gérée par sa soeur Cheryl (lien).

01/08/2015

Eglise méthodiste de Charleston, 6 weeks after: retour sur un carnage

états-unis,racisme,droits civiques,civil rights movement,suprémacisme blanc,dylan roof,charleston,caroline du sud,bible belt,méthodisme,méthodistes,john newton,amazing grace,grâce,pardon,barack obama,capitalismeDylan Roof (ci-contre) est l'auteur de l'épouvantable carnage de Charleston (17 juin 2015): neuf chrétiens afro-américains tués alors qu'ils étaient en train de lire la Bible et prier dans un temple méthodiste de Caroline du Sud. Il est réapparu hier (vendredi 31 juillet 2015) devant la Cour fédérale, pour fait de "crime de haine".

Six femmes et trois hommes, dont un pasteur méthodiste, sont morts alors qu'ils partageaient la Bible et priaient. De mémoire d'historien, il s'agit du pire massacre jamais commis dans une église aux Etats-Unis contre des fidèles réunis pour méditer la Bible

A rebours des donneurs de leçons nord-américains qui regardent trop facilement de haut la société française en matière d'ouverture multiculturelle, Roof incarne et actualise un impensé qu'on rejette trop souvent sous le tapis.

Il est au carrefour de tous les échecs de la société américaine.

Lire la suite

06/04/2013

Série sur l'EPUF (Eglise Protestante Unie de France) dans "Réforme"

L-Eglise-protestante-unie-de-France-presente-son-nouveau-logo_article_main.jpgOn l'oublie parfois, mais le protestantisme n'est pas seulement marqué par la diversification. Son histoire est aussi celle de fusions d'églises soeurs. En France, l'histoire récente l'illustre, avec la fusion en 2001 des baptistes de l'ABEPEN et de l'AEEBLF, celle des méthodistes de l'EMF et de l'UEM en 2005, ou, en cette année 2013, celle des réformés et des "luthériens de l'intérieur".

Cette fusion, bientôt officialisée, aboutit au label d'EPUF (Eglise Protestante Unie de France), appellation hardie voire hautaine (car la diversité protestante française ne se limite pas à l'EPUF). L'EPUF est déjà dotée d'un site internet (lien). On notera cette semaine qu'une prometteuse série lui est consacrée dans l'hebdo Réforme, qui livre son premier opus consacré aux facultés de théologie protestante (p.6 et 7 du n° du 4 avril 2013)

18/05/2012

Bienvenue à la Société d'Etudes du Méthodisme Français

semf,méthodistes,société d'etudes du méthodisme français,méthodisme,jean-louis prunier,revivalisme,france,protestantisme,évangéliquesComposante deux fois séculaire du protestantisme français, le méthodisme est assez mal connu dans l'hexagone. Raison de plus pour se réjouir de la création d'une Société d'Etudes du Méthodisme Français (dotée d'un site internet), animée par le pasteur Jean-Louis Prunier, qui tient également un blog très bien achalandé (blog).

On notera dès à présent un premier cap: une journée d'étude sur le thème de la "sanctification" (IPT Montpellier, 10 novembre 2012).

09/10/2011

Femmes, Nobel de la Paix et protestantes ferventes

afrique,libéria,baptistes,femmes baptistes,méthodistes,méthodisme,united methodist church,luthériens,luthéranisme,prix nobel de la paix,ellen johnson-sirleaf leymah gbowee et tawakkul karmanEn tant que chercheur CNRS spécialisé sur les protestantismes, mes écrans radars se sont allumés à l'annonce du Prix Nobel de la paix 2011, décerné à trois femmes, Ellen Johnson-Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkul Karman.

En effet, pour deux d'entre-elles, la foi chrétienne, en version protestante, a joué un rôle fondateur dans l'engagement militant pour la paix, récompensé par les Nobel. A tel point qu'on peut souligner ceci: sans leur élan religieux, ces femmes n'auraient pas réalisé ce pour quoi elles ont été reconnues dignes du Nobel.

Lire la suite